Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Ailleurs > Pierre Gattaz : un entrepreneur familial impliqué depuis 13 ans dans le (...)

< >

Pierre Gattaz : un entrepreneur familial impliqué depuis 13 ans dans le monde patronal

mardi 16 juillet 2013

Fils d’Yvon Gattaz, ancien président du Conseil national du patronat français (CNPF), l’ancêtre du Medef, de 1981 à 1986, Pierre Gattaz a pris la tête de l’entreprise familiale Radiall en 1994. Depuis 1999, il a également présidé plusieurs organisations professionnelles.

JPEG - 96.2 ko
Pierre Gattaz (à droite), le président du Medef, prend la pose aux côtés de Jean-Luc Chauvin, président de l’UPE 13, et Elisabeth Coquet-Reinier, présidente de la Holding Reinier, sur une machine historique d’Onet immortalisée par le film "Itinéraire d’un enfant gâté". (Photo S.P.)

Né le 11 septembre 1959, Pierre Gattaz, marié et près de quatre enfants, est président du directoire de Radiall, une entreprise familiale fondée en 1952 par deux frères, Yvon Gattaz, son père qui fut président du CNPF (le Conseil national du patronat français, l’ancêtre du Medef) 1981 à 1986, et Lucien. Il s’agissait au départ d’une PME familiale qui fabriquait des connecteurs coaxiaux pour l’industrie de la télévision. Radiall s’est depuis spécialisée dans la conception et la fabrication d’équipements électroniques, principalement du type connecteurs. La société, qui travaille pour de nombreux secteurs tels que l’aéronautique, l’automobile, la défense, le médical, le spatial, et les industries de la télécommunication, est désormais une entreprise internationale qui dispose de sites de vente ou de production sur quatre continents.
Avant de prendre la tête du Medef, Pierre Gattaz était président de la Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication (FIEEC) et président du Groupe des Fédérations Industrielles (GFI).
Diplômé en 1983 de l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications de Bretagne, il débute son parcours professionnel en 1984 en devenant attaché industriel au Poste d’Expansion Economique de l’Ambassade de France à Washington. Outre-Atlantique, il est diplômé d’un « Certificate in Administrative Management » à Georges Washington University. Toujours la même année, il intègre Dassault Electronique comme ingénieur d’affaires et chef de projet international.
Pierre Gattaz devient ensuite en 1989 Directeur général de Fontaine Electronique (PME de 50 personnes), puis de Convergie (deux filiales « en retournement » du Groupe Dynaction). Et c’est trois ans plus tard qu’il intègre l’entreprise familiale Radiall au poste de directeur général, avant d’être nommé président du directoire un an plus tard, en janvier 1994.
Membre du comité exécutif du Medef depuis 2007

Il est parallèlement impliqué dans le monde patronal depuis plus de 13 ans au travers de différentes structures. De 1999 à 2003, il a ainsi été président du GIXEL (Groupement des Industries de l’Interconnexion, des composants et des sous‐ensembles électroniques). Il a ensuite fondé en 2002 la Filière des Industries Electroniques et Numériques (FIEN), qui sera la première organisation à raisonner en termes de « filières ».
C’est en 2007 que Pierre Gattaz est élu président de la FIEEC au sein de laquelle il développera la réflexion sur les marchés du futur et la logique collective du « chasser en meute ». Il intègre la même année le comité exécutif du Medef.
En 2010, il devient président du GFI qui regroupe 17 fédérations industrielles représentant plus de 80% de l’industrie française. Grâce à son dynamisme, deux nouvelles fédérations ont rejoint le GFI cette année. Cette année-là, il cofonde le Pacte PME avec Henri Lachmann, et devient membre du bureau du Conseil National de l’Industrie (CNI), rattaché au Premier ministre, et membre du bureau de l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie (UIMM).
Enfin, Pierre Gattaz a publié deux ouvrages. Tout d’abord, en novembre 2009, « Le Printemps des Magiciens » qui est un vibrant plaidoyer en faveur de l’Industrie en France (Editions « Nouveau Monde »). Puis en mars 2013, « Les 7 piliers de la Croissance » qui présente l’analyse, par un entrepreneur de terrain, des difficultés de la France. Il y développe également sa vision de l’économie, ses propositions et ses convictions pour retrouver la croissance, et donc des emplois (Editions « Nouveau Monde »).
S.P.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.