Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives





Accueil > Provence > Politique > Plénière Paca - Le Pen à Estrosi : "Je vais pourrir votre séance"

< >

Plénière Paca - Le Pen à Estrosi : "Je vais pourrir votre séance"

vendredi 17 mars 2017

JPEG - 71.8 ko
Christian Estrosi demande à Marion Maréchal-Le Pen : "Les saluts nazis de Philippe Vardon, vous vous en accommodez !" (Photo Robert Poulain)

« Je vais pourrir votre séance, je vous le promets », assène Marion Maréchal-Le Pen à Christian Estrosi, le président (LR) de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, alors qu’elle exige un temps de parole au terme de l’une des nombreuses passes d’armes qui ont émaillé la plénière du Conseil régional. Le Président de Région ne manquera pas d’évoquer le reportage sur le FN en région diffusé par C8 ce mercredi 15 mars. Il évoque notamment un passage du reportage lors duquel Philippe Vardon, ancien dirigeant des identitaires niçois de Nissa Rebela, ironise, jugeant « inquiétant » le fait que « tous les mecs qui me serrent la main, soient noirs ». Christian Estrosi demande alors à Marion Maréchal-Le Pen : « Les saluts nazis de Philippe Vardon, vous vous en accommodez ! Les chants xénophobes de monsieur Vardon, vous vous en accommodez ! Les distributions de soupes au porc de monsieur Vardon, vous vous en accommodez. Vous n’êtes pas républicaine madame Maréchal-Le Pen ». Rappelant : « "Plus c’est gros, plus ça passe", disait Goebbels. Vardon a tout appris de lui et vous avec ». Un Philippe Vardon qui a annoncé via Twitter qu’il porterait plainte à la suite de ces propos.

Tout commence par un dossier sur l’emploi décrié par le Frontiste Franck Allisio, ex-Les Républicains, qui profite de son temps de paroles pour attaquer Christian Estrosi à propos de son regard critique de ce dernier sur François Fillon (LR). Le président de région rétorque : « Vous avez 5 minutes de temps de parole sur cette question, votre groupe en demandait 10 affirmant avoir besoin de ce temps pour intervenir sur le fond ». Les tensions se poursuivent sur des dossiers relatifs à la formation. Vient un dossier sur les déserts médicaux, Frédéric Boccaletti, FN, profite à son tour du dossier pour réclamer des LR qu’ils refusent d’investir aux législatives le député-maire de Six-Fours-les-Plages (Var), Jean-Sébastien Vialatte, qui a été condamné en 2014, à 2 000 euros d’amende et 4 000 euros de dommages et intérêts pour un tweet qui s’en prenait aux « descendants d’esclaves ». Christian Estrosi, dont la réaction est immédiate, fustige : « Vous feriez mieux de vous occuper de la santé morale de votre mouvement qui explose ». Ludovic Perney (LR) présente un dossier dans lequel il est question de permettre aux jeunes des lycées agricoles et des CFA de visiter Auschwitz dans le cadre du devoir de mémoire. Le FN propose d’ajouter la visite du site archéologique de Glanum. Christian Estrosi s’insurge : « Vous voulez édulcorer ce devoir de mémoire » Et de rappeler les 6 millions de morts dans les camps. Ce qui conduit Marion Maréchal le Pen à s’exclamer : « Allez-y, faites le show ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.