Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Politique > Plénière de Provence-Alpes-Côte d’Azur : Signature de la promesse de bail à (...)

< >

Plénière de Provence-Alpes-Côte d’Azur : Signature de la promesse de bail à construction à Fos-sur-Mer avec l’industriel chinois Quechen

jeudi 18 octobre 2018

La plénière de la Région Sud a accueilli, ce jeudi 18 octobre, une délégation du géant chinois Quechen, son PDG, monsieur Que, en tête, à l’occasion de la signature de la promesse de bail à construction à Fos-sur-Mer. Renaud Muselier a rappelé à cette occasion l’action entreprise par Christian Estrosi pour que le géant asiatique, numéro 3 mondial de la production de silice, fasse le choix de Marseille qui était en compétition avec une trentaine de villes européennes.

JPEG - 108.4 ko
Renaud Muselier et Christian Estrosi ont accueilli à l’Hôtel de Région, pendant l’Assemblée plénière, monsieur Que, PDG de Quechen (Photo Robert Poulain)

Avec cette signature l’industriel chinois concrétise encore un peu plus le projet d’investissement d’une usine de production de silice, pour la fabrication de "pneus verts" et d’un centre de recherche et développement à Fos-sur-Mer. A cette occasion Renaud Muselier devait déclarer : « Je me félicite de cette signature qui vient concrétiser encore un peu plus le projet d’implantation de Quechen à Fos-sur-Mer. C’est un choix stratégique qui témoigne de la qualité de nos infrastructures, de l’attractivité et du potentiel de notre territoire. Provence-Alpes-Côte bénéficie d’une localisation stratégique, un argument imparable dans le choix de l’industriel chinois : un véritable hub entre les marchés d’Europe et d’Afrique, elle est la porte d’entrée sur la Méditerranée. Elle est aussi et surtout une ouverture vers l’hinterland européen ».
« Cette future implantation dans la région, poursuit Renaud Muselier,incarnera la mutation industrielle de la zone Marseille-Fos que la Région soutient et accompagne. Cette mutation s’inscrit pleinement dans notre stratégie de reconquête industrielle via notamment notre Opération d’intérêt Régional (OIR) industries du futur. A la clé, ce sont plus de 130 emplois et un volume de 400 000 tonnes de fret annuel généré pour le GPMM, au bénéfice de l’économie régionale. C’est une véritable bataille de gagnée pour la croissance et l’emploi dans notre région ». Il précise enfin : « J’ai rappelé à Monsieur Que que la région Sud continuera à être à ses côtés dans ce projet, qu’il aura tout notre soutien dans ses démarches et également au niveau financier puisque la Région s’engagera à hauteur de près de deux millions d’euros ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.