Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Société > Port de Marseille Fos : Un appel à projets pour le J1 sans casino et sans (...)

< >

Port de Marseille Fos : Un appel à projets pour le J1 sans casino et sans boite de nuit

vendredi 7 octobre 2016

Jean-Marc Forneri, président du Conseil de surveillance du Port de Marseille Fos et Christine Cabau-Woehrel, Présidente du directoire, ont annoncé, ce jeudi 6 octobre 2016, le lancement avant l’été 2017, d’un appel à projets pour permettre les aménagements à long terme du bâtiment J1 et de ses abords, soit 36 000 m² de bâti, de terre-pleins et de plan d’eau. 700 mètres de la Digue du large sont proposés en option, avec un budget d’investissement de l’ordre de 150 à 200 M€.

JPEG - 51.5 ko
(Photo Philippe Maillé)
JPEG - 167.9 ko
Jean-Marc Forneri, président du Conseil de surveillance du Port de Marseille Fos et Christine Cabau-Woehrel, Présidente du directoire (Photo M.B.)
JPEG - 227.1 ko
L’appel à projets concernera les 3 niveaux du bâtiment J1 auxquels seront rattachés des terre-pleins, un quai et un plan d’eau attenant au Sud du J1. Une option portant sur la partie sud de la digue du large sera également proposée aux candidats (Photo GPMM)

« Il reflète l’ambition majeure du GPMM de valoriser son patrimoine foncier, de générer des recettes, de promouvoir l’économie portuaire au cœur de la ville et d’attirer de grandes signatures internationales de l’architecture et de l’aménagement », est-il avancé. L’appel à projets concernera les 3 niveaux du bâtiment J1 auxquels seront rattachés des terre-pleins, un quai et un plan d’eau attenant au Sud du J1. Une option portant sur la partie sud de la digue du large sera également proposée aux candidats. Candidats qui devront proposer « des projets innovants et d’envergure internationale pour la rénovation et la valorisation de ce bâtiment portuaire dont la situation en bord à quai, l’ouverture sur la ville, le port et la rade sont exceptionnelles ». Les projets devront être compatibles avec l’activité portuaire du bassin de la Grande Joliette et des secteurs contigus exclus du périmètre proposé.

Développer des synergies ville-port attractives et innovantes

Les candidats, qui devront présenter des garanties financières solides, pourront explorer les axes les plus divers pour développer des synergies ville-port attractives et innovantes, en veillant à valoriser le caractère portuaire et maritime du site et contribuer au rayonnement conjoint de Marseille, capitale portuaire internationale historique et du GPMM, le port méditerranéen de l’Europe et premier port de France. La conciliation des usages urbains et portuaires sera un élément majeur de l’appréciation des propositions. Dans le bâtiment, des espaces seront réservés à la valorisation de la mer, de la navigation, de l’économie portuaire dans son ensemble et des nouvelles technologies au service du commerce maritime. Le GPMM ne prendra pas en considération les activités totalement étrangères à la vocation culturelle, patrimoniale et à l’ambition de valorisation du patrimoine portuaire du site.
Les groupements candidats devront notamment être pluridisciplinaires, représentés par un responsable de consortium et associer investisseurs et financeurs de l’opération dès le dépôt de l’offre initiale.

Le Conseil de surveillance du GPMM désignera le lauréat fin 2018

L’appel à projet se déroulera en deux phases : la remise d’une offre initiale puis la remise d’une offre définitive pour les candidats présélectionnés en phase initiale.
Un comité de sélection des projets sera mis en place pour la première phase et un jury international pour la seconde. Ces instances éclaireront les décisions du conseil de surveillance du GPMM qui désignera le lauréat fin 2018. Parallèlement, le GPMM poursuit les aménagements nécessaires au transfert vers le Cap Janet des activités voyageurs à l’international, actuellement traitées en partie dans le J1. En cohérence avec la charte Ville Port et toujours dans l’objectif de dégager les recettes nécessaires à ses futurs investissements, le GPMM envisage de valoriser à terme d’autres sites dans les bassins de Marseille.

Jean-Marc Forneri de préciser que le ou les lauréats qui seront désignés fin 2018, commenceraient les aménagements dès 2019. Le Président entend exclure l’implantation d’un casino ou d’une boîte de nuit, avec le souhait que le J1 devienne « un lieu emblématique de Marseille comme l’a été il y a quelques années le Mucem »

Le président souligne ne pas vouloir faire du J1 « un bâtiment dont les 22 000 m² seront consacrés à des activités 100% lucratives ». Indiquant : « Nous souhaitons des activités qui respectent la nature portuaire, l’Histoire et la spécificité de ce bâtiment qui est unique à Marseille »

Une fois le J1 lancé « nous allons entreprendre une réflexion sur les 400 hectares que possèdent le GPMM  », dévoile le président préparant ainsi le port de demain.

Mireille BIANCIOTTO

Appel à projets J1 et ses abords

Calendrier prévisionnel
- Juin-juillet 2017 : lancement de l’appel à projet, publication du règlement
- Décembre 2017 : remise de l’offre initiale par les candidats
- Février 2018 : sélection d’un nombre limité d’offres (3 ou 4)
- Fin juin 2018 : remise de l’offre finale par les équipes pré sélectionnées
- Novembre 2018 : Jury international et désignation du lauréat par le Conseil de Surveillance du GPMM
- 2020 : regroupement des activités voyageurs à l’international au Cap Janet sous réserve de la réalisation des accès routiers par l’Etat et la Métropole.
Périmètre
- Plus de 22.000 m2 sur les 3 niveaux du bâtiment J1 (hors la moitié du rez-de-chaussée, conservée pour l’exploitation portuaire)
- 10.000 m2 de terre-plein
- 150 ml de quai
- 4000 m2 de plan d’eau attenant au sud du J1
- Option : 700 ml de la partie sud de la Digue du large (périmètre idem à MP2013)

Messages

  • Nous avons un projet de R & D en Angleterre pour développer des barges autonomes électriques pour transporter des conteneurs d’expédition. Cela pourrait transporter davantage de fret sur les cours d’eau intérieures et les rivières, réduire les coûts de transport et réduire considérablement la pollution.

    Nous souhaitons lancer un projet de recherche similaire en Europe et nous recherchons des partenaires européens, alors nous souhaitons parler avec Mme Cabau-Woehrel d’une éventuelle collaboration.

    Merci

    We have a R&D project in England to develop electric autonomous barges to transport shipping containers. This could move more freight onto inland waterways and rivers, reduce transport costs and greatly reduce pollution.

    We wish to start a similar research project in Europe and are looking for European partners, so would like to talk with Mme Cabau-Woehrel about a possible collaboration.

    Thank you.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.