Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Méditerranée > Echanges > PriMed : Le Festival de la Méditerranée en images c’est du 19 au 25 novembre à (...)

< >

PriMed : Le Festival de la Méditerranée en images c’est du 19 au 25 novembre à Marseille

dimanche 19 novembre 2017

JPEG - 113.5 ko
"Borderblob" de Andrea Kunkl (Italie) film web documentaire sélectionné par le Primed dans la catégorie Prix multimédia de la Méditerranée

Le PriMed, pour sa 21e édition, accorde une importance toute particulière à l’éducation des jeunes à la citoyenneté méditerranéenne. Algériens, Français, Italiens, Libyens, Marocains, Suisses, Tunisiens, ils sont cette année plus de 1500 jeunes à avoir visionné en classe trois films de la sélection. Ils se réuniront à Marseille lors du festival pour débattre ensemble sur ces documentaires, mais aussi pour rencontrer les réalisateurs lors d’une masterclass. Ils seront également sensibilisés aux problèmes que pose la question de la déscolarisation, à travers l’exemple des enfants syriens exilés dans les camps au Liban. Axé sur la jeunesse, le Primed reste avant-tout un Festival où du 19 au 25 novembre, 25 films-documentaires -longs et court métrages, web série- sont projetés cinq jours durant à la Bibliothèque de l’Alcazar. En revanche, l’ouverture, ce dimanche 19 novembre, se tiendra au Mucem pour le "Prix du public" et la cérémonie de remise des prix aura lieu ce vendredi 24 novembre, à 17heures, à la Villa Méditerranée.

JPEG - 121.5 ko
Caroline Pozmentier-Sportich, Valérie Gerbault et debout Jérôme Cathala lors de la présentation de la 21e édition du Primed (Photo Robert Poulain)

Caroline Pozmentier, vice-présidente de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur -principal financeur du Primed- déléguée, aux relations internationales, représentant le président Renaud Muselier souligne l’importance de ce festival notamment la thématique sélectionnée cette année. « Une des armes les plus redoutables c’est l’éducation et l’échange entre les hommes et les femmes, surtout d’une rive à l’autre de la Méditerranée » qu’elle inscrit dans la politique euroméditerranéenne du Président de Région. Annonce que le 21 novembre, il lancera avec le ministre de l’Europe et des affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian « l’acte I de la Méditerranée du futur » sur le thème des enjeux climatiques pour faire de la région « la vitrine des accords de Paris. » Elle revient sur cette 21e édition du Primed : l’éducation des jeunes à la citoyenneté.

Valérie Gerbault, déléguée générale du CMCA, Centre Méditerranéen de la communication audiovisuelle présente les cinq grandes thématiques des 25 films sélectionnés de cette 21e édition : le drame syrien, la crise migratoire avec la situation des migrants sur l’île de Lampedusa de 5 000 habitants où des bateaux de migrants accostent sur des plages ou bronzent des touristes, la place des femmes, la danse vue comme un instrument de lutte pour la liberté en Tunisie et le travail vu comme patrimoine culturel et historique...

Jérôme Cathala, Président du CMCA et Directeur des relations internationales à France Télévisions soutient ce festival méditerranéen pour 2 raisons : donner une chance à tous les talents au niveau de la création avec « un prix première œuvre documentaire », et donner aussi une chance de diffusion de ces documentaires, à la fois sur des chaînes de France Télévisions : France 3, France 3 Méditerranée et France 3 Corse et sur une chaîne partenaire TV5 Monde, qui touche le monde entier...

Liste des films en concours ICI

PriMed-2017- Bande-annonce from CMCA on Vimeo.

Le jury

Mathieu Guidère Président du Jury - Écrivain et islamologue
Mathieu Guidère est Professeur des Universités et agrégé d’arabe à l’Université de Paris 8. Il a été auparavant Professeur d’islamologie à l’Université de Toulouse (2011-2015) et Professeur de traductologie à l’Université de Genève (2007-2011). Il a à son actif une trentaine d’ouvrages sur le monde arabe et musulman dont le dernier est La Guerre des islamismes (Gallimard, 2017, lauréat du Prix Albert Thibaudet).
Fettouma Benhaimoud : Chef de service d’acquisition, production et coproduction de films documentaires à 2M
Fettouma Benhaimoud débute sa carrière dans le domaine du cinéma où elle exerce le métier de script sur 2 longs-métrages et quelques courts-métrages. En 1991 elle intègre la chaine 2M (Maroc) en qualité de chargée de production sur les événements phares de la chaîne ainsi que sur les documentaires, téléfilms, festivals, coproductions avec les chaînes internationales... En 2012 elle se spécialise sur le film documentaire en qualité de Chef de service d’acquisition, production
et coproduction de films documentaires, et Responsable de la case documentaire Des Histoires et des Hommes aux côtés de Reda Benjelloun.
Carine Bratzlavsky : Responsable du théâtre et des arts de la scène sur les antennes de la RTBF
Carine Bratzlavsky est entrée à la RTBF (télévision publique francophone belge) en 1986 commetraductrice. Elle devient par la suite Responsable des achats de documentaires culturels sur le marché international, puis Responsable des coproductions avec Arte. De 2001 à 2008, elle est Directrice de la deuxième chaîne culturelle belge, La Deux, avant de prendre la Direction d’Arte Belgique (décrochages belges sur le signal d’Arte). Depuis janvier 2016, elle est chargée de développer la politique du théâtre et des arts de la scène sur les antennes de la RTBF, une mission qui a mené à la création de 2 rendez-vous mensuels dédiés aux arts de la scène.
Tahar Chikhaoui : Universitaire, critique de cinéma, Président d’Archipels Images
Tahar Chikhaoui est diplômé de l’École Normale de Tunis en littérature française. Maître-assistant à la Faculté de la Manouba (Tunisie), il enseigne principalement le cinéma (analyse de film et histoire du cinéma). Il est l’auteur de nombreux articles sur le cinéma, et organise des cycles de formation en Tunisie et à l’étranger. Membre fondateur et Président pendant plusieurs années de l’Association Tunisienne pour la Promotion de la Critique Cinématographique, il fonde et anime également dans les années 90 la publication Cinécrits à Tunis. De 2013 à 2015, il est Directeur artistique d’Aflam (association française) et Délégué général des Rencontres Internationales des
Cinémas arabes. Depuis fin 2015, il préside Archipels Images (association française à Marseille).
Houria Khatir : Chargée d’analyse spécialisée auprès du Directeur Général de l’EPTV
Houria Khatir est diplômée de sociologie. Elle commence à travailler en 1983 pour l’EPTV (télévision publique algérienne) en tant que productrice, présentatrice, puis journaliste. Elle devient notamment Directrice adjointe de l’EPTV en 1999, Chef de projet puis Directrice de la troisième chaîne (A3) entre 2000 et 2006, et enfin Conseillère du Directeur Général de l’EPTV chargée du dossier de l’ASBU jusqu’en 2008. De 2009 à janvier 2017, elle dirige le Centre d’échange news et programmes de l’ASBU, à Alger. Elle est actuellement Chargée d’analyse spécialisée auprès du Directeur Général de l’EPTV.
Zouhir Louassini : Journaliste et éditorialiste
Zouhir Louassini est journaliste à la Rai - Radio Televisione Italiana et éditorialiste de L’Osservatore Romano (l’organe officiel du Vatican). Il a donné des cours de journalisme et de médias dans plusieurs instituts universitaires en Espagne et en Italie. Il a publié plusieurs articles sur différents journaux en arabe (Al-Hayat…) et en espagnol (El Pais…). Son dernier livre, “En brazos de condoleezza pero sin bajas”, a été publié en arabe (2005) et en espagnol (2006). il collabore avec BBC Arabic et Radio Medi1 (Maroc).

Le PriMed en quelques mots
Créé en 1994, le PriMed, Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen, est un festival qui s’adresse aux productions audiovisuelles - dans le domaine spécifique du documentaire et du reportage - traitant des problématiques de l’aire culturelle méditerranéenne au sens large, des côtes de l’Atlantique aux rives de la Mer Noire. Il est organisé par le CMCA (Centre Méditerranéen de la Communication Audiovisuelle). Le PriMed, véritable Semaine audiovisuelle de la Méditerranée, a pour but de promouvoir et de récompenser des programmes dont la qualité et la créativité, aussi bien au niveau des contenus que dans les formes artistiques, sont privilégiées. Cette manifestation est ouverte à toutes les télévisions, aux structures de production, aux auteurs, réalisateurs, journalistes et documentaristes qui, par le biais de leurs œuvres et de leurs programmes, participent à une meilleure connaissance de la Méditerranée, de son histoire, de ses cultures et de ses traditions. Le PriMed offre aussi l’occasion d’une rencontre annuelle entre professionnels de l’audiovisuel et contribue ainsi au dialogue et à la coopération entre tous les pays du bassin méditerranéen.
Quelques chiffres :
- Plus de 5 000 films reçus depuis la création du festival, dont plus de 300 ont été sélectionnés en compétition.
- Chaque année, le CMCA reçoit en moyenne 350 films en provenance de 35 pays différents.
- Depuis la création du PriMed, plus de 30 films ont reçu un Prix à la Diffusion.
- Le PriMed accueille chaque année 6 000 spectateurs.

A lire aussi Primed 2016 - Festival de la Méditerranée en images : Daesh, et après ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.