Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Provence > Politique > Provence-Alpes-Côte d’Azur : Ambitieux troisième Plan régional (...)

< >

Provence-Alpes-Côte d’Azur : Ambitieux troisième Plan régional Santé-Environnement

jeudi 7 décembre 2017

Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Député européen, a participé à l’Hôtel de Région, à Marseille, au Forum Santé-Environnement au cours duquel a été présenté le nouveau Plan régional Santé-Environnement (PRSE) 3. Ce plan vise à réduire les expositions environnementales et ses conséquences sur la santé. Le Président de région déclinera les orientations du Plan en le complétant par des dispositions régionales en particulier deux défis, « sur la qualité de l’air et sur l’alimentation », afin d’être « au plus près des citoyens et des collectivités locales ».

JPEG - 230.4 ko
Le Forum Santé-Environnement vient de se tenir au sein de l’Hôtel de région à Marseille (Photo Robert Poulain)

Plusieurs objectifs sont avancés « nous les traduisons concrètement et financièrement. Concrètement à travers les actions que nous allons mettre en place. Financièrement à travers l’effort budgétaire que nous réalisons dès l’année 2018 avec plus de 20% de notre budget, soit 520M€ qui seront consacrés aux enjeux environnementaux », précise Renaud Muselier.

« Environnement d’aujourd’hui, santé de demain »

Ce troisième plan régional qui couvre la période 2015-2021 est copiloté par la Région, l’État via l’Agence régionale de santé (ARS), la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL), en lien avec la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF). Renaud Muselier ne manque pas de souligner : « Ce n’est pas un hasard si nous nous trouvons ici, dans l’hémicycle de l’Hôtel de Région, pour ce Forum. Deux semaines après l’événement "Méditerranée du Futur" consacré au climat en Méditerranée, j’ai voulu consacrer un temps fort à ce sujet fondamental. L’environnement et sa qualité constituent l’un des déterminants de notre santé, ce que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) illustre par la formule "Environnement d’aujourd’hui, santé de demain". L’OMS estime que 24% des maladies dans le monde sont causées par des expositions environnementales qui
pourraient être évitées
 ». Et d’insister : « Je ne peux rester indifférent devant le constat sur l’urgence climatique. Le lien entre santé et environnement est indéniable. Et avant d’être Président de Région et Député européen, je suis médecin ».

« A travers tous nos domaines de compétences, nous agirons pour lutter contre le défi du 21e siècle »

Le PRSE3 comprend 55 objectifs portant sur l’air, le bruit, les déchets, l’eau, l’habitat, les risques émergents et le changement climatique, le système de santé, l’urbanisme, et l’alimentation. Les pilotes ont retenu pour la durée du Plan régional deux enjeux transversaux, à savoir la mobilisation des collectivités et l’information des citoyens et deux défis thématiques : la qualité de l’air et l’alimentation. Ce PRSE3 offre « pour la première fois » la possibilité de territorialiser les actions « pour favoriser l’implication des collectivités et des acteurs du monde économique ». Ce plan fédère à la fois les institutions, les acteurs de la santé environnementale, les professionnels de la santé, les acteurs économiques pour soutenir les projets qui favorisent la prise en compte des impacts de l’environnement sur la santé. Renaud Muselier considère : « A travers tous nos domaines de compétences, nous agirons pour lutter contre le défi du 21e siècle ». Et de décliner les axes d’action. Dans le domaine des transports « en favorisant l’écomobilité », dans celui de l’énergie « en augmentant la part des énergies renouvelables ; de l’économie en fléchant plus +30% du fonds d’investissement régional dans le financement de projets respectueux de l’environnement et de start-up innovantes » ; dans la préservation du territoire « avec l’objectif d’une région zéro plastique en 2030 » et, dans le domaine du bien vivre « avec la mise en place du baromètre du bien-être qui permettra de communiquer sur les indicateurs et observatoires existants pour faire un état des lieux des territoire ».

« Les pesticides et la qualité de l’air sont les principaux sujets d’inquiétude de la population »

Le Président de région évoque enfin le Baromètre santé environnement 2017.« Les résultats sont assez parlants : les pesticides et la qualité de l’air sont les principaux sujets d’inquiétude de la population, 9 habitants sur 10 pensent que la pollution de l’air extérieur s’aggrave. Au cœur d’un monde moderne et toujours plus connecté, où l’industrie pèse chaque jour un peu plus lourd, où la révolution numérique et l’allongement de la vie ont bouleversé nos habitudes, nous devons agir ».
Michel CAIRE

JPEG - 156.4 ko
Renaud Muselier entouré de Thierry Queffelec et Claude d’Harcourt (Photo Franck Pennant)

Renaud Muselier, le Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Claude d’Harcourt, le Directeur général de l’Agence régionale de santé et Thierry Queffelec, représentant le Préfet de Région, ont signé une lettre d’engagement tripartite formalisant leurs engagements réciproques en tant que pilotes dans ce nouveau Plan.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.