Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Société > Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Coronavirus COVID-19 : recommandations

< >

Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Coronavirus COVID-19 : recommandations

mercredi 26 février 2020

Le 7 janvier 2020, la découverte d’un nouveau coronavirus, en lien avec des cas de pneumonie d’allure virale dans la ville de Wuhan en Chine a été officiellement annoncée par les autorités sanitaires chinoises. Le 30 janvier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré une Urgence de santé publique de portée internationale - USPPI. L’OMS a nommé la maladie provoquée par ce nouveau coronavirus COVID-19 le 11 février. Pour connaître l’ensemble des informations et recommandations concernant le nouveau coronavirus COVID-19 par téléphone appelez le 0 800 130 000 tous les jours de 09h00 à 19h00. En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans les 14 jours suivant votre retour de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, ne vous rendez pas chez votre médecin, appelez le 15 en signalant votre voyage.

JPEG - 44.2 ko
Coronavirus © doctissimo.fr

Depuis plusieurs semaines déjà, l’Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur et les préfectures ont mis en place une organisation sur le territoire régional pour préparer le système de santé à d’éventuels cas de coronavirus. Par mesure de précaution, pour faire face à une éventuelle épidémie COVID-19, le Ministère des Solidarités et de la Santé a demandé aux ARS de renforcer cette organisation et de mettre en place une « plateforme de veille et d’urgence renforcée ».

Quelle est la stratégie régionale ?
Dans cette première phase « pré-épidémique », la stratégie est de détecter et de prendre en charge le plus précocement possible les cas et les personnes dites « contacts » afin d’éviter toute diffusion du virus.

Quels sont les établissements mobilisés par l’ARS Paca dans le cadre de ce dispositif ?
Un premier niveau de réponse s’appuie sur les établissements de santé de première ligne, habilités pour le Covid-19 : l’Assistance Publique des hôpitaux de Marseille et le Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Nice. Ces établissements constituent la première ligne de prise en charge. Ils disposent d’un plateau technique hautement spécialisé et d’un recours permanent à un infectiologue. Ils permettront notamment la prise en charge des patients classés « cas confirmés » dans des conditions de sécurité maximales au sein de services de maladies infectieuses et tropicales et/ou de réanimation. Si un cas possible est identifié, les prélèvements effectués sont envoyés à l’IHU de Marseille pour analyse. Dans les prochains jours, le CHU de Nice sera également équipé pour réaliser ces tests.

Pourquoi avoir identifié des établissements de « deuxième ligne » ?
L’ARS a effectivement défini une liste d’établissements mobilisables en seconde intention, si besoin, pour augmenter les capacités des établissements de première ligne. Ces établissements mettent en place une organisation spécifique en cas d’épidémie de Coronavirus.
Il s’agit des établissements suivants :
• dans les Alpes-de-Haute-Provence : le centre hospitalier (CH) de Digne ;
• dans les Hautes-Alpes : le CH de Gap et le CH de Briançon ;
• dans les Alpes-Maritimes : le CH de Cannes ;
• dans les Bouches-du-Rhône : l’Hôpital d’instruction des armées Laveran, le centre hospitalier d’Aix-en-Provence, l’Hôpital Européen ;
• dans le Var : le centre hospitalier intercommunal Toulon-La Seyne-sur-Mer et l’Hôpital d’instruction des armées Sainte-Anne ;
• dans le Vaucluse : le centre hospitalier d’Avignon.
Les établissements suivants seront également mobilisables en cas de besoin : le CH de Manosque, le CH d’Antibes et de Grasse, l’Institut Arnaud Tzanck, le CH de Martigues et CH d’Arles, l’Hôpital Saint Joseph, le centre hospitalier de Fréjus et de Draguignan.

Quelles sont les mesures de précaution à communiquer à la population ?
Il n’y a pas de circulation active du virus sur notre territoire. Toutefois, les gestes barrières, comme notamment se laver les mains régulièrement ou utiliser des gels
hydro-alcooliques, sont des réflexes incontournables à adopter pour se protéger de la maladie comme pour se protéger des autres virus qui circulent en période hivernale.

Les recommandations

Le ministère des Solidarités et de la Santé rappelle les recommandations suivantes pour les personnes revenant de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.

Dans les 14 jours suivant le retour :
- Surveillez votre température 2 fois par jour ;
- Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;
- Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir ;
- Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;
- Évitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;
- Évitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) ;
- Évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…).
- Travailleurs/étudiants : dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine...) ;
- Les enfants, collégiens, lycéens ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée, compte tenu de la difficulté à porter un masque toute la journée.

En cas de signes d’infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour :
- Contacter le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.
- Évitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque. Ne pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

Dans un contexte évolutif et à titre de précaution, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères recommande aux Français - en particulier aux familles - qui vivent en Chine et n’ont pas de raisons essentielles d’y rentrer, de se tenir éloignés momentanément du pays et de différer leur retour.

Les voyages vers la Chine sont déconseillés, en cas de départ impératif il est recommandé :
- d’éviter tout contact avec des animaux, vivants ou morts ;
- d’éviter de se rendre sur les marchés où sont vendus des animaux vivants ou morts -d’éviter tout contact rapproché avec des personnes souffrant d’infection respiratoire aiguë ;
- de ne pas manger de viande non ou peu cuite ;
- de se laver régulièrement les mains avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions hydro-alcooliques ;
- de consulter le site de conseils aux voyageurs du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre et toux/difficultés respiratoires) il est recommandé :
- de porter un masque chirurgical si l’on est en contact avec d’autres personnes ;
- d’utiliser des mouchoirs jetables et de bien se laver les mains régulièrement ;
- lors de son voyage en Chine : de consulter rapidement un médecin localement.

Pour prendre connaissance des mesures prises par le Gouvernement, des mesures sanitaires prises sur le territoire français, et de la foire aux questions, consultez le site du Gouvernement ou encore paca.ars.sante.fr

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.