Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Politique > Provence-Alpes-Côte d’Azur : Rentrée lycéenne chargée pour Renaud (...)

< >

Provence-Alpes-Côte d’Azur : Rentrée lycéenne chargée pour Renaud Muselier

lundi 3 septembre 2018

JPEG - 95 ko
C’est à Marseille que le président de la région Sud, Renaud Muselier, a fait la rentrée (Photo Anne Van Der Stegem)

Rentrée chargée pour le Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, qui s’est rendu, ce lundi matin dans trois lycées marseillais. Il a inauguré la cuisine pédagogique du Lycée Marie-Curie financée par la Région. Il a ensuite lancé le Plan numérique pour les lycées privés depuis le Lycée Lacordaire, dont il a inauguré le nouveau CDI. Enfin, il a rencontré les médiateurs et les forces de police qui assurent la sécurité des élèves aux abords du Lycée Thiers, avant d’en inaugurer le nouvel internat. Au cours de ces visites, le Président a rencontré les équipes pédagogiques et les lycéens afin d’échanger avec eux autour de l’ambition régionale « de hausser le niveau de qualification d’une génération ». Occasion pour lui de rappeler les efforts accomplis par la Région dans de nombreux domaines et les désaccords opposants Régions, Départements et Villes à l’État : « Nous accueillons le 27 septembre le congrès annuel de l’Association des Régions de France (ARF), la veille, avec Gérard Larcher, le président du Sénat, Hervé Morin, président de l’ARF, François Baroin, président de l’Association des maires de France et Dominique Bussereau, Président de l’Assemblée des Départements de France nous tiendrons une réunion sur les collectivités et les dysfonctionnements de l’État ».

195 000 lycéens viennent de reprendre leurs cours en région Sud

JPEG - 89.8 ko
La Région a financé la rénovation de la cuisine pédagogique du lycée technique Marie Curie (Photo Yann Bouvier)
JPEG - 157.6 ko
(Photo Robert Poulain)

195 000 lycéens viennent de reprendre leurs cours en région Sud dont 40 000 dans des lycées privés sous contrat d’association avec l’État. La matinée a démarré par une visite au lycée technique Marie-Curie (5e) où, afin d’offrir aux personnels éducatifs et aux étudiants du BTS « Diététique » les meilleures conditions d’enseignement, la Région a financé la rénovation de la cuisine pédagogique à hauteur de 247 000 €. Renaud Muselier rappelant : « Depuis 2015 la Région a investi 1,4 M€ dans cet établissement, notamment pour assurer sa mise en sureté ». Et à destination des lycéens, il précise : « D’ici la fin de votre scolarité, nous conduirons d’autres travaux, notamment l’aménagement de la cour. Parmi ces programmes de travaux, je tiens à ce que les lycées soient des emblèmes de l’excellence environnementale. J’ai en effet souhaité lancer un grand plan climat pour que la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ait une Cop d’avance ». « D’ici 2021, ajoute-t-il, l’ambition est de réduire la consommation d’énergie dans les lycées de 20 % ; équiper 30 % des établissements de toitures photovoltaïques et de proposer 50 % de produits locaux dans les assiettes des lycéens ».

Un plan numérique au bénéfice de l’enseignement privé

JPEG - 176.1 ko
Un plan numérique au bénéfice de l’enseignement privé a été présenté au Lycée Lacordaire (Photo Anne Van Der Stegem)

Au lycée Lacordaire (13e), établissement privé marseillais, Renaud Muselier salue : « la réussite et l’excellence », l’établissement étant classé à la 12e place des lycées qui ont le mieux réussi aux épreuves du bac en 2018. Annonce in situ le déploiement d’un plan numérique au bénéfice de l’enseignement privé. Il se décline en deux principales mesures : garantir l’accès au très haut débit aux lycées privés « car cela constitue un préalable déterminant au développement des usages du numérique éducatif. » « La Région prendra donc à sa charge le coût des abonnements à la fibre optique auprès des opérateurs de télécommunication à travers une subvention aux établissements dès cette rentrée 2018 » ; assurer le raccordement à l’espace numérique éducatif Atrium qui constitue le prolongement numérique de la vie de l’établissement. Cet espace offre des outils collaboratifs et de communication (actualités, blog, forum), des services pédagogiques (stockage et partage de contenus, plateforme d’apprentissage) et l’accès à tous les services de la vie scolaire (cahier de texte, notes, gestion des absences). « Cet outil offre une interface qui s’adresse aux enseignants, aux élèves et aux parents d’élèves. Déjà en service dans les lycées publics, Atrium représente désormais une composante indispensable d’un service numérique éducatif qui a comptabilisé 16,8 millions de connexions en 2017-2018 pour 48 millions de pages vues ».

Un internat pour le lycée Thiers

JPEG - 96.2 ko
Visite des chambres de l’Internat du lycée Thiers (Photo Franck Pennant)
JPEG - 144.4 ko
5 médiateurs ont été mis en place : trois aux abords du lycée, 2 en internat (Photo Franck Pennant)

Au lycée Thiers (1er), Renaud Muselier met en exergue la renommée de cette institution qui accueille près de 1 900 élèves dont plus de 1 000 élèves en classes préparatoires aux grandes écoles. Pourtant, la concurrence est rude avec les prépas parisiennes et lyonnaises. L’absence d’hébergement constituait un handicap au recrutement et le site du lycée ne permettait pas d’accueillir cet équipement. « Il a donc fallu faire preuve d’une véritable intelligence urbanistique pour "sortir" cet équipement magnifique en se positionnant sur une succession de parcelles en "dents creuses" entre les rues Sénac et Mazagran ». Et le président de Région d’insister : « Je vous laisse imaginer le travail de couture pour réunir le foncier qui appartenait en partie à la ville de Marseille, à l’université et à la Fédération des œuvres laïques. Venait ensuite l’expression architecturale que nous devons au cabinet marseillais Isnardon Lacube Redondo. ». 14M€ auront été nécessaires à la construction de cet internat qui s’inscrit dans le cadre de la démarche Bâtiment durable méditerranéen. Il se réjouit enfin de la mise en place de 5 médiateurs, trois aux abords du lycée, 2 en internat. Émilie, qui est médiatrice explique : « Nous sommes là pour soutenir les jeunes, prévenir les conflits, apporter des réponses aux risques additifs ».
Michel CAIRE

Les chiffres clés de la rentrée en Région Sud :
- 195 068 lycéens,
- 181 lycées publics et 118 lycées privés,
- 236 millions d’euros pour l’entretien, la réhabilitation, l’équipement et la construction des lycées. Dont 170 millions d’euros en crédits d’investissement pour l’année 2018,
- pas d’inauguration de nouveau lycée en cette rentrée mais livraison du lycée Louis Aragon des Pennes-Mirabeau (après sa destruction partielle par l’incendie de l’été 2016) et pour mémoire Simone Veil en 2017, Châteaurenard et Allauch en 2019 et la Cité scolaire internationale de Marseille en 2021.
Des réhabilitations importantes avec traitement énergétique :
- Charles de Gaulle à Apt : 3,7 millions d’euros,
- Langevin à Martigues : 4,3 millions d’euros,
- Joliot Curie à Aubagne : 2,8 millions d’euros,
- Mistral en Avignon : 1,4 millions d’euros (travaux demi-pension),
- Raynouard à Brignoles : 2,7 millions d’euros.
Les lycées au cœur du Plan climat :
- réduire la consommation d’énergie dans les lycées de 20 %,
- équiper 30 % des établissements de toitures photovoltaïques,
- 50 % de produits locaux dans les assiettes des lycéens.
- 27 millions d’euros engagés depuis 2016 pour le plan de mise en sûreté (aménagement de sas d’entrée, vidéo-protection, déploiement garde régionale des lycées).
- 100 % des lycées publics raccordés à la fibre optique (100 méga bit par seconde) et un plan numérique est lancé pour les lycées privés.
- 2,4 millions d’euros pour assurer la gratuité des manuels scolaires.
- 2,7 millions d’euros pour encourager la réussite avec les bourses au mérite.
- 1 million d’euros pour développer les actions éducatives.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.