Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > RC TOULON 26 - ASM CLERMONT AUVERGNE 26

< >

RC TOULON 26 - ASM CLERMONT AUVERGNE 26

dimanche 14 avril 2013

Un sommet sans vainqueur… sauf le rugby !

Le RCT a quasiment validé sa qualification pour les demi-finales du Top 14 à l’issue d’un superbe match au sommet face à Clermont qu’il a eu le mérite de ne pas perdre. Tout juste les « rouge et noir » regretteront-ils le manque de réussite au pied de Jonny Wilkinson qui n’a converti que 50% de ses tentatives. Mais avec une équipe fortement remaniée, ce sont bien les « jaunards » qui ont impressionné.

JPEG - 106.4 ko
Les Toulonnais pourront regretter que Jonny Wilkinson n’ait pas connu sa réussite habituelle. Mais les "rouge et noir" n’en ont pas moins quasiment validé leur billet pour les demi-finales du Top 14.
JPEG - 87.6 ko
Depuis des mois le manager toulonnais Bernard Laporte proclame que Clermont est la plus belle équipe de ce championnat. La prestation fournie ce dimanche au Vélodrome par une équipe auvergnate fortement remaniée est encore venue conforter ce jugement.

Décidément les matchs entre le RCT et l’ASM ne sont pas faits pour les cardiaques. En demi-finale à Toulouse le 3 juin dernier, c’est une pénalité de Morgan Parra des 50 m trop courte qui avait envoyé les « rouge et noir » en finale du championnat au Stade de France (15-12) ; le 10 novembre au stade Marcel Michelin, c’est une pénalité de Brock James tapée après la sirène qui avait offert la victoire aux Clermontois (24-21) ; et ce dimanche 14 avril à Marseille, la pénalité de la gagne butée des 55 m vent dans le dos par l’ouvreur toulonnais Jonny Wilkinson est venue mourir au pied des poteaux au moment où la sirène a retenti. Au final, un score de parité 26-26 entre les deux ténors du Top 14 dans un match au sommet qui fut tout sauf nul entre les deux équipes françaises qualifiées pour les demi-finales de la H-Cup.
Mais si le RCT demeure leader du championnat avec deux points d’avance sur son adversaire du jour, force est de reconnaître que c’est Clermont qui a le plus impressionné sur la pelouse du stade Vélodrome. Alors que Vern Cotter avait largement remanié son équipe en effectuant 14 changements par rapport à la formation victorieuse de Montpellier la semaine précédente en quart de finale de H-Cup, contre seulement trois côté toulonnais, ce sont bien les Auvergnats qui ont offert une première période de haute voltige. Elle fut ponctuée par deux essais. Le premier dès la 6e minute à la suite d’une touche rapidement jouée par Julien Malzieu. Le ballon filait jusqu’à l’autre ailier clermontois Noa Seru Nakataici qui tapait à suivre pour lui-même. Le demi de mêlée toulonnais Sébastien Tillous-Borde était le premier sur le ballon mais le perdait sous la pression de l’ailier clermontois qui aplatissait entre les perches. L’essai sera transformé par l’ouvreur néo-zélandais Mike Delany qui faisait ses grands débuts avec Clermont (7-3, 6e). Un essai qui sera sujet à polémiques puisqu’au départ de l’action Julien Malzieu touche le ballon avant qu’il ne sorte en touche : le lancer aurait donc dû être « rouge et noir »…
Noa Seru Nakataici ira de son doublé juste avant la pause. Le pack « jaunard » prennent le dessus sur son homologue après plusieurs mêlées successives dans les 22 m toulonnais. Et, à l’issue de plusieurs passages au sol, le demi de mêlée auvergnat Ludovic Radosavljevic trouvait son ailier fidjien qui crochetait son vis-à-vis pour inscrire son deuxième essai de l’après-midi. Avec la transformation de Mike Delany, Clermont, qui évoluait à ce moment-là avec le vent dans le dos, menait alors de 10 points (20-10, 36e).

Un nul qui ne dérange personne

Mais le RCT a eu le mérite de ne jamais s’affoler. Aux initiatives auvergnates, les Toulonnais ont le plus souvent su opposer une défense de fer. Et ballon en mains, les « rouge et noir » n’ont pas été maladroits non plus. Dès la 9e minute, nullement abattus par la première réussite auvergnate, ils réagissaient immédiatement par l’intermédiaire de Maxime Mermoz qui aplatissait en coin, malgré le retour de l’arrière clermontois Jean-Marcellin Buttin, à l’issue d’une attaque au large initiée par Sébastien Tillous-Borde. Avec la transformation de Jonny Wilkinson, Toulon comptait alors 3 points d’avance (10-7, 9e).
Et les « rouge et noir » ont recollé après la pause grâce à une interception d’Alexis Palisson qui flairait la passe téléphonée dans la ligne de trois-quarts clermontoise pour aller aplatir entre les perches. Jonny Wilkinson transformait et remettait les deux équipes à égalité (20-20, 46e).
Toulon aurait pu rafler la mise si l’essai inscrit par Matt Giteau à la 56e minute, suite à un ballon perdu et un rebond heureux, n’avait pas été refusé pour un en-avant que le staff toulonnais contestera. Ou si Jonny Wilkinson, si adroit à Lille face au Stade Français il y a quinze jours ou face au Leicester la semaine passée, n’avait pas connu une faible réussite au pied (50%, 4/8) si inhabituelle chez lui.
Mais Clermont aurait tout autant pu l’emporter. Les Auvergnats ont été devant au score durant la majeure partie du match. Et il s’en est tenu à un poteau rentrant pour que Matt Giteau égalise sur pénalité pour le RCT à seulement 4 minutes de la fin du match. Ce sont aussi les Auvergnats qui ont eu la maîtrise la plupart du temps et qui ont gagné le plus de duels… avec une équipe « B ».
Au final, si les « jaunards » auraient gagné aux points dans un match de boxe, c’est donc un score de parité qui sanctionnera ce superbe match de rugby. Il faudra donc patienter jusqu’aux phases finales pour savoir quel est le plus fort entre l’équipe qui a dominé le début de saison, Toulon, et celle qui impressionne en cette année 2013, Clermont. Une chose est sûre, ce nul ne dérange personne au classement : avec respectivement 10 (Toulon) et 8 points (Clermont) sur le 3e Toulouse, les deux équipes sont virtuellement qualifiés pour les demi-finales du championnat sans passer par la case barrages. D’autant qu’on voit mal sur leur forme du moment les Haut-Garonnais créer l’exploit samedi prochain à Marcel Michelin face à un Clermont qui devrait être cette fois être quasiment au complet. Pour le reste, on a eu la confirmation que Clermont serait bien l’équipe à battre, en H-Cup comme en Top 14, pour un RCT en quête d’un nouveau trophée qui se fait attendre depuis 21 ans.

Marc BESAGNE

A Marseille, stade Vélodrome, 24e journée de Top 14
RC Toulon et ASM Clermont-Auvergne 26 à 26 (13-20)
Spectateurs : 39 000
Arbitre : M. Jean-Luc Rebollal.
Pour le RCT : 2 essais : Mermoz (9e), Palisson (46e). 2 transformations : Wilkinson (9e, 46e). 4 pénalités : Wilkinson (5e, 39e), Giteau (54e, 76e).
Pour l’ASM : 2 essais : Nakaitaci (6e, 36e). 2 transformations : Delany (6e, 36e). 4 pénalités : Delany (19e, 24e, 64e), Floch (71e).
Vent en faveur de Clermont en première période, de Toulon en seconde.
Evolution du score : 3-0, 3-7, 10-7, 10-10, 10-13, 10-20, 13-20 (MT), 20-20, 23-20, 23-23, 23-26, 26-26.
Carton jaune : Clermont : Chouly (75e)
RC TOULON : D.Armitage – Wulf, Bastareaud, Mermoz (puis Giteau 25e), Palisson – (o) Wilkinson, (m) Tillous-Borde – S.Armitage, Masoe, Fernandez-Llobe – Kennedy, Botha (puis Suta 63e) – Hayman, Ivaldi (puis Bruno 56e), Jenkins (puis Chiocci 56e).
ASM CLERMONT-AUVERGNE : Buttin – Nakaitaci, Stanley, King (puis Fofana 41e), Malzieu – (o) Delany (puis Floch 66e), (m) Radosavlejic (puis Senio 51e) – Lapandry (puis Kolelishvili 14e), Vermeulen (puis Hezard 75e), Chouly – Jacquet, Pierre – Ric (puis Kotze 31e), Paulo (puis Cabello 48e), Chaume (puis Debaty 55e).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.