Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Ailleurs > Economie > RSE : le "Good Times from a Good Place" du groupe Pernod Ricard

< >

RSE : le "Good Times from a Good Place" du groupe Pernod Ricard

samedi 20 juillet 2019

JPEG - 78.5 ko
Pour Alexandre Ricard, PDG du groupe Pernod Ricard : "La Responsabilité Sociétale et Environnementale fait partie de notre histoire et repose sur notre vision “Créateurs de convivialité”. C’est l’une de nos priorités business. Incarnée par nos 19 000 collaborateurs, elle apporte de la valeur à nos activités." ©Pernod-Ricard

Le groupe Pernod Ricard s’inscrit dans un travail au niveau mondial afin d’élaborer le document « Good Times from a Good Place », feuille de route de la Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) du groupe à horizon 2030. Justine de Stoutz, chargée de communication de Pernod et Ricard, replace dans l’histoire, les valeurs du groupe, ce document. Elle évoque Paul Ricard qui déclarait : « Il est de notre devoir de construire ensemble un monde meilleur pour les générations futures » et Pernod qui, dès 1938, créait une usine à énergie solaire ». Le travail d’élaboration a débuté en avril 2019 au niveau mondial au sein de chacune des filiales, de chaque département « car aujourd’hui la RSE concerne l’ensemble de nos activités et c’est même l’un des moteurs de notre groupe ». « Notre feuille de route, poursuit Justine de Stoutz, est fondée sur quatre piliers aux objectifs ambitieux, alignés sur les objectifs du développement durable (ODD) des Nations Unies ». Quatre objectifs qui, s’ils pouvaient donner des idées à d’autres entreprises...

« Atteindre la parité salariale dans l’ensemble du groupe »

Le premier point concerne la valorisation de l’humain : Le document précise : « Nous cultivons l’égalité, la diversité et les talents de nos collaborateurs. Nous encourageons les initiatives de chacune de nos parties prenantes pour favoriser les relations humaines, le partage, la bienveillance et le respect de chacun en tout lieu et en toute occupation ». Parmi les engagements clés on peut noter : « d’ici 2022 nous aurons mis en place des actions pour atteindre la parité salariale dans l’ensemble du groupe et d’ici 2030 notre top management sera composé d’autant d’hommes que de femmes. De plus, d’ici 2030, 100% des employés auront reçu au moins tous les trois ans une formation pour développer de nouvelles compétences et mieux anticiper l’avenir ». Et, à la même échéance, 20 000 barmen et barmaids auront été formés à une approche plus durable, impliquant moins de déchets et zéro plastique. Le deuxième point a pour objet d’agir circulaire : « Nous développons des méthodes de conception, de production ou de distribution qui économisent et préservent les ressources. Nous nous engageons à limiter notre production de déchets à chaque étape du cycle de vie de nos produits ».

Consommer 100% d’électricité renouvelable d’ici 2025

D’ici 2025 le groupe affiche sa volonté d’éliminer tous les objets promotionnels en plastique à usage unique et « 100% de nos conditionnements seront recyclables, compostables, réutilisables ou biosourcés (se dit d’un produit ou d’un matériau entièrement ou partiellement fabriqué à partir de matières d’origine biologique NDLR). » De plus le groupe expérimentera, d’ici 2030, cinq nouveaux moyens circulaires de distribution des vins et spiritueux visant à augmenter le taux de recyclage de ses dix plus gros marchés dont les taux sont jusqu’ici faibles. Le groupe s’engage également à consommer 100% d’électricité renouvelable d’ici 2025, à adopter des techniques de conception des produits écoresponsables et à explorer des moyens innovants de réutilisation des eaux usées.

« Nous luttons contre une consommation inappropriée d’alcool »

Troisième point avancé par le groupe : Être responsable. « Nous luttons contre une consommation inappropriée d’alcool. Nous développons des campagnes de prévention et engageons l’ensemble de nos parties prenantes pour faire évoluer durablement les comportements ». D’ici 2020 chacune des filiales aura au moins un programme de prévention ambitieux et adapté en partenariat et soumis à évaluation, visant à combattre l’abus d’alcool.Toujours d’ici 2020 Pernod Ricard aura développé son programme Responsable Party à l’international pour sensibiliser au moins un million de jeunes adultes. Le quatrième point concerne la préservation des terroirs : « Nous préservons la biodiversité de nos terroirs et répondons aux défis du changement climatique. Nous garantissons ainsi la qualité de nos ingrédients pour aujourd’hui et pour demain ». Les objectifs clés sont de voir, d’ici 2030, 100% des filiales mener une action stratégique relative à la biodiversité et, d’ici 2025, le développement de programmes pilotes d’agriculture régénératrice pour les vignobles dans six régions viticoles : Argentine, Californie, France (Cognac et Champagne), Espagne, Australie, Nouvelle Zélande et Chine. Il s’agira de reproduire les processus naturels et d’améliorer la qualité des sols, bassins hydrauliques et écosystèmes. Justine de Stoutz précise que Pernod Ricard a été reconnu en 2018 comme membre du Global Compact LEAD, preuve de son engagement constant envers les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies et les dix principes du Global Compact de l’entreprise responsable. Le Groupe a participé à deux programmes d’action : Le travail décent dans les chaînes d’approvisionnement mondiales et les rapports sur les ODD. L’agenda 2030 est un programme universel pour le développement durable. Il porte l’ambition de transformer le monde en éradiquant la pauvreté et les inégalités en assurant sa transition écologique et solidaire à l’horizon 2030.
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.