Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Politique > Région Sud. Vœux de Renaud Muselier au monde économique : "Devenir le premier (...)

< >

Région Sud. Vœux de Renaud Muselier au monde économique : "Devenir le premier partenaire des entreprises"

jeudi 31 janvier 2019

Après avoir signé une convention avec le Medef aux côtés de Geoffroy Roux De Bézieux, son président national, et de Jean-Luc Monteil, son président régional, Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, vient de signer une convention entre la Région Sud et le Medef Sud, avant de présenter ses vœux au monde économique. Occasion pour lui de rappeler : « L’économie est au cœur des compétences confiées aux Régions par la loi NOTRe qui fait de nos collectivités régionales le chef de file en ce domaine ». « Notre priorité, ajoute-t-il, a été d’abattre le mur entre la Région et les entreprises. Notre collectivité a trop longtemps été invisible. L’objectif est de devenir le premier partenaire des entreprises et mettre la croissance et l’économie au service de l’environnement ». Au-delà, ajoute-t-il : « La fracture numérique est devenue une fracture sociale. Nous sommes donc en train de bâtir la première Smart Région d’Europe. Nous avons signé avec Orange dans le Var et avec SFR dans nos territoires alpins pour que le très haut débit couvre l’ensemble du territoire d’ici à 2021 ».

JPEG - 110.6 ko
Renaud Muselier vient de présenter ses voeux au monde économique (Photo Robert Poulain)

Renaud Muselier rappelle lors de ses vœux au monde économique : « Les 100 % des mesures de notre programme économique sont engagés ou sont en cours. Sur les 21 actions menées, 18 sont réalisées, 3 sont en cours, 1 a été réorientée. » Affiche une stratégie économique radicalement nouvelle. « On ne peut pas bâtir une stratégie économique efficace en se coupant des entreprises. Nous avons donc mis en place des partenariats avec le monde économique -le réseau consulaire, le Top 20, les fédérations syndicales et bien sûr le Medef- ». Il ne manque pas de signaler le travail accompli avec la CPME, l’Union des entreprises de proximité régionale, la CCIR, la Chambre de métiers et d‘artisanat régionale, la Chambre Régionale des entreprises d’économie sociale et solidaire et la Chambre Régionale d’agriculture. Note à propos de cette dernière : « Nos agriculteurs sont des chefs d’entreprise qui créent de la richesse et de l’emploi. Ils représentent 38 500 emplois directs et ce sont chaque année 500 agriculteurs qui s’installent sur notre territoire. Ensemble, nous travaillons quotidiennement main dans la main. Nous déployons de nombreux outils en faveur du commerce de l’artisanat et de nos TPME/PME mais aussi de nos agriculteurs ».

6 500 entreprises ont été accompagnées en 2019

Puis de mettre en exergue le Plan climat régional, une COP d’avance, outil d’un développement durable. Renaud Muselier ne manque pas d’illustrer cette ambition de quelques exemples concrets au premier rang desquels : « En 2018 nous avons fait évoluer notre cadre d’intervention photovoltaïque pour permettre aux entreprises régionales de bénéficier d’un financement dans leur projet d’équipement de toiture photovoltaïque. Nous y consacrerons 1M€ en 2019 ». L’économie régionale est très diverse, composée à 95 % de TPE/PME « que nous soutenons à chaque étape de leur vie -de la création à la transmission en passant par le développement, l’internationalisation-…) ». Évoque la création d’un Fonds régional d’investissement doté de 300 millions d’euros « que nous injectons dans notre économie régionale ». Rappelle que la Région est pilote pour expérimenter la gestion des exportations grâce à la « Team sud export », en partenariat avec la CCI international et Business France. Il poursuit en signalant le regroupement de tous les services d’accompagnement des entreprises sur une plateforme unique sur : entreprises.maregionsud.fr ; le lancement du réseau des SUD Labs qui représente une centaine de lieux en Région pour former aux outils numériques ; la création de la Banque Régionale pour l’Emploi et l’Apprentissage... Renaud Muselier insiste sur l’importance du jeu collectif : « Nous avons insufflé un véritable esprit d’équipe depuis notre arrivée aux responsabilités ». Cite notamment celui du CES de Las Vegas. « La première année, nous étions tous partis en ordre dispersé pour présenter nos start-up régionales. En tant que chef de file de l’économie, j’ai demandé l’union des forces sous une seule bannière. Et ce fût un succès. Notre délégation en 2018 et en 2019 fut la plus importante de France avec 51 startups, 14 CES Innovation Awards dont 1 Best, le seul en France pour beelife, une start-up aixoise qui aide les abeilles à vivre plus longtemps. ». Face à un tel succès, Renaud Muselier annonce que Business France « nous a demandé de les aider pour mettre en place une stratégie similaire sur d’autres salons. La French Tech nationale nous a également cités en exemple et souhaite nous associer à leurs futures réflexions ».

« Renforcer l’industrie »

Il en vient aux grands axes de travail pour 2019, affiche sa volonté de renforcer l’industrie à travers 7 territoires d’Industrie que sont Aix-Rousset-Gardanne-Istres-Fos-Marignane-Étang de Berre ; Avignon-Cavaillon-Sorgues ; Carros ; Gap-Tallard ; Pays de Grasse-Sophia-Cannes ; Toulon-Ollioules-La Seyne-sur-Mer ; Vallée de la Durance. Les premiers comités de pilotage présidés par les élus régionaux viennent de débuter et les premiers contrats seront prochainement signés « avec un Plan industrie région Sud sur lequel nous travaillons avec industriels et fédérations ». Et, afin de booster la transition numérique des entreprises l’instauration de chéquiers conseils seront déployés au premier semestre 2018. « Nous renforçons notre collaboration avec les acteurs de l’emploi et les entreprises pour mieux répondre à leur demande », assure le président de Région qui souligne également l’effort entrepris « pour aider les artisans et commerçants victimes d’importantes baisses de chiffre d’affaires avec un fonds d’urgence de 2 millions d’euros. Une opération conduite en partenariat avec les acteurs économiques régionaux, Medef et les chambres consulaires ».
Michel CAIRE

Convention Région Provence-Alpes-Côte d’Azur- Medef

JPEG - 103.3 ko
Une convention signée entre Renaud Muselier, Geoffroy Roux De Bézieux et Jean-Luc Monteil (Photo Robert Poulain)

Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a signé une convention entre la Région Sud et le Medef Sud, aux côtés de Geoffroy Roux De Bézieux, Président du Medef, et de Jean-Luc Monteil, Président du Medef Sud. Occasion pour le président du Medef de se réjouir de la qualité des relations entre la région et le Medef Sud et d’indiquer : « Je suis un libéral, c’est à dire que pour moi le politique a un rôle à jouer : il doit créer les infrastructures et un environnement favorable et c’est à nous qu’il revient de prendre des risques ». Il évoque les gilets jaunes -une manifestation accueillait les participants aux vœux- rappelle : « Il s’agissait au départ d’une révolte d’automobilistes, des artisans, des patrons, des commerçants ont participé au mouvement avant qu’il ne soit instrumentalisé  ». Il plaide à ce propos en faveur d’une redistribution d’une partie de la taxe transport en direction « des zones blanches où il n’y a pas de mobilité ». Il en vient à l’impact de ce mouvement sur le monde économique : « Bercy parle de -0,1% de PIB et les effets se font sentir de façon très concentrée sur des secteurs d’activités et des zones géographiques. Nous aurons à déplorer des dépôts de bilan ». En ce qui concerne le Grand débat national, il considère : « Il faut y participer. Nous proposons d’organiser des débats, avec d’autres mouvements patronaux et organisations syndicales, pour parler d’économie ». Puis de se féliciter du partenariat avec la Région, un partenariat qui s’organise autour des huit axes suivants :
- 1 Faciliter le financement des projets des entreprises de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur
- 2 Renforcer la mise en œuvre des Opérations d’Intérêt Régional
- 3 Avoir une « Cop d’Avance » et faire de la région Sud le moteur des accords sur le climat
- 4 Gagner la bataille pour l’emploi
- 5 Renforcer l’internationalisation des entreprises
- 6 Promouvoir la transition numérique des entreprises pour devenir la 1ère Smart Région d’Europe
- 7 Promouvoir l’attractivité régionale en participant aux démarches de marque
- 8 Devenir le premier partenaire des entreprises et de leurs enjeux avec un nouveau cap

Des résultats en chiffres
- Plus de 23 % de nouvelles entreprises enregistrées de janvier à juillet 2018 par rapport à la même période en 2017. La plus forte progression de toute la France métropolitaine (moyenne nationale 19,3 %),
- au troisième trimestre 2018, fort recul des défaillances d’entreprises. Provence-Alpes-Côte d’Azur est la région française avec la tendance la plus favorable (devant le Pays-de-la-Loire et Auvergne Rhône-Alpes). Les défaillances d’entreprises sont en recul de près de 11 % par rapport à l’été 2017. C’est leur plus bas niveau depuis 2006,
- l’emploi augmente en 2018 (+ 0,9 %). Le taux de chômage a reculé au troisième trimestre 2018 (- 0,2 point par rapport au trimestre précédent) pour s’établir à 10,6 % de la population active,
- les sociétés basées en région Sud réalisent 14 % de leur chiffre d’affaires à l’international (première région de France après l’Ile-de-France), contre 10 % en moyenne pour celles de province.

Gestion des fonds européens en région
Mobilisation de 2,1 milliards d’euros depuis 2015 pour les acteurs du territoire : 1 milliard d’euros directement engagé par la Région, plus d’1 milliard d’euros supplémentaire obtenu à Bruxelles sur des appels à projets. Sur ces 2,1 milliards d’euros, 1,3 milliard d’euros a directement été engagé pour les acteurs économiques de la région Sud.
Quelques entreprises
- 470 000 euros pour Osean SA, pour le développement d’un système d’analyse et de scan des fonds marins,
- 6M€ pour Naval Group afin de développer son site de recherche et de développement à Ollioules,
- 100 000 euros pour la société Mostachetti et fils, entreprise de sciage des bois dans les Hautes-Alpes, pour moderniser leur outil de production...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.