Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Rencontres d’Averroès à Marseille : en quête de chemins pour la liberté du 16 (...)

< >

Rencontres d’Averroès à Marseille : en quête de chemins pour la liberté du 16 au 19 novembre

dimanche 29 octobre 2017

« Quels chemins pour la liberté ? ». L’édition 2017 des Rencontres d’Averroès qui se tiendront du 16 au 19 novembre au théâtre de la Criée, revient sur Averroès, questionne les enjeux de la liberté au cours de quatre tables rondes, propose des ateliers et des rencontres pour le public junior, plonge dans l’actualité en analysant des images autour du conflit syrien et fait entendre la voix du jeune chanteur et musicien franco-libanais Bachar Mar-Khalifé.

JPEG - 154.6 ko
Thierry Fabre entouré d’Anne-Marie d’Estienne d’Orves, adjointe au maire de Marseille en charge de la culture et des représentantes de l’association "Des livres comme des idées" (Photo Robert Poulain)

Les Rencontres d’Averroès ont été créées à Marseille en 1994 « pour penser la Méditerranée des deux rives ». Elles sont produites et organisées depuis 2016 par "Des livres comme des idées", association qui conçoit et organise également le festival littéraire "Oh les beaux jours" dont la première édition s’est tenue en mai dernier.
En ouverture de la manifestation, à l’occasion de la création de la chaire Averroès à l’Iméra, les Rencontres reviendront sur la figure du philosophe arabo-andalou lors d’une soirée « et si on parlait d’Averroès ». Comme chaque année des soirées accueilleront un concert et proposeront un rendez-vous cinéma et médias autour de la Syrie. Le public junior n’est pas oublié avec deux temps forts croisant débat d’idées, littérature et photographie.
Thierry Fabre, qui conçoit et a fondé les Rencontres s’interroge : « Comment écrire, au XXIe siècle, la ou les libertés ? Sommes nous confrontés à un profond mouvement de régression ? Le temps où les droits de l’Homme étaient célébrés, au moins dans l’Europe d’après 1989 avec la chute du mur de Berlin, comme le temps des soulèvements arabes et, la conquête des libertés face à l’immobilisme des dictatures semble bien loin ». Il se demande si, selon la formule de l’écrivain et essayiste Pedrag Matvejevic, nous ne serions pas entrés dans un temps de « démocrature, cet alliage singulier fait de démocratie et de dictature qui nomme ce qui se passe aujourd’hui en Europe centrale et orientale et singulièrement en Hongrie et en Pologne. Un temps de national-populisme qui se répand et qui pense avoir gagné la bataille des idées, jusqu’à imposer ses catégories et son agenda construit autour de la peur, du rejet et du repli. Et qu’en est-il dans les mondes arabe et turc ? Les libertés sont devenues fragiles, précaires et incertaines, la tentation dès lors est grande d’y renoncer et de laisser ces sociétés à elle-mêmes, comme si leur destin était de succomber à l’obscurantisme et au despotisme, seules alternatives à la terreur et au chaos ».
La question des chemins pour la liberté, d’une rive à l’autre de la Méditerranée « est donc plus indispensable que jamais, insiste-t-il, au risque d’une universalité qui n’est pas un universalisme donneur de leçons. Les droits humains ne sont pas une spécificité européenne ou occidentale, ils répondent à une attente, à un horizon d’attente de sociétés à la recherche d’un autre avenir où, justement, la question de la liberté et des libertés ne cesse de se poser, inlassable quête d’un possible monde commun ».
Michel CAIRE

Au programme

Jeudi 16 novembre : 19h -ouverture - « et si on parlait d’Averroès ? »
À l’occasion du lancement de la chaire Averroès par l’IMéRA, rencontre avec Yadh Ben Achour, juriste tunisien, spécialiste de droit public et des théories politiques islamiques ; Jean-Baptiste Brenet, philosophe, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; auteur de Je fantasme. Averroès et l’espace potentiel, Verdier, 2017 ; Pauline Koetschet, philosophe, chercheuse au CNRS et Driss Ksikes, écrivain et dramaturge, directeur d’Economia, centre de recherche de l’HEM de Rabat et auteur de Au détroit d’Averroès, Le Fennec, 2017.
Lecture de textes (Jorge Luis Borges, Driss Ksikes...) par le comédien Serge Renko.
Soirée d’ouverture proposée par l’IMéRA, fondation d’Aix-Marseille Université, et les Rencontres d’Averroès.

Entrée libre sur réservation.

Vendredi 17 novembre : 15 heures
Première table ronde : quelles libertés face au sacré ?
Rencontre modérée par Élodie Maurot (journaliste, La Croix).
Avec :
 Pascal Amel, écrivain et critique d’art, fondateur de la revue Art Absolument ;

Yadh Ben Achour, juriste tunisien, spécialiste de droit public et des théories politiques islamiques ; Anastasia Colosimo, doctorante en théorie politique et enseignante en théologie politique à Sciences Po Paris ; Isy Morgensztern, réalisateur, auteur, enseignant en histoire des religions.
Entrée libre (réservation conseillée).

Vendredi 17 novembre : 20h30
Le chanteur et musicien libanais, Bachar Mar-Khalifé, en concert solo au piano dans le grand Théâtre de la Criée - Tarif plein 20 euros / réduit 15 euros / groupes 12 euros / carte culture étudiant 5 euros.

Samedi 18 novembre : 10 heures
Deuxième table ronde : quelles libertés face à la terreur ?
Rencontre modérée par Joseph Confavreux (journaliste, Mediapart).
Avec :
 Mohammad Ali Atassi, journaliste, documentariste, réalisateur de Notre terrible pays, militant des droits de l’homme en Syrie ; Loulouwa Al Rachid, chercheuse au CERI Sciences Po Paris, spécialiste de la politique irakienne, membre du programme When Authoritarianism Fails in the Arab World (Wafaw) ; Nora Lafi, historienne, spécialiste de l’histoire de l’Empire ottoman et des villes du monde arabe (Maghreb et Moyen-Orient) pendant la période ottomane, chercheuse au Zentrum Moderner Orient (ZMO) à Berlin ; Christian Vigouroux, haut fonctionnaire, président de la section de l’intérieur au Conseil d’État, professeur de droit public.
Entrée libre (réservation conseillée)

samedi 18 novembre : 15 heures
Troisième table ronde : quelles libertés face aux pouvoirs autoritaires ?
Rencontre modérée par Daniel Desesquelle (journaliste, producteur, RFI).
Avec : Cengiz Aktar, politologue, journaliste et écrivain turc ; Lina Attalah, journaliste, directrice du site d’information indépendant égyptien Mada Masr ;
 Jacques Rupnik, directeur de recherche à Sciences Po Paris, spécialiste de l’Europe centrale et orientale, et de la transition démocratique ; Michel Tubiana, avocat et ancien président de la Ligue des droits de l’homme.
Entrée libre (réservation conseillée)

Samedi 18 novembre : 20 heures
Soirée spéciale Syrie : des images face aux clichés
Rencontre modérée par Thierry Fabre.
Avec : Mohamed Ali Atassi, journaliste, documentariste, réalisateur de Notre terrible pays (2014), militant des droits de l’homme en Syrie ; Justine Augier, écrivaine, auteure de De l’ardeur. Histoire de Razan Zaitouneh, avocate syrienne (Actes Sud, 2017) ; Farouk Mardam-Bey, essayiste franco-syrien, éditeur, directeur des éditions Sindbad (Actes Sud) ; Laurent Van der Stockt, photographe qui a couvert le conflit syrien.
Tarif unique 5 euros

Dimanche 19 novembre : 11 heures
quatrième table ronde : quelles libertés face aux bouleversements économiques et numériques ? Rencontre modérée par Jean-Marie Durand (rédacteur en chef adjoint, Les Inrockuptibles).
Avec : Raouf Boucekkine, professeur d’économie (AMU), directeur de l’IMéRA et président de l’Association sud-européenne d’économie théorique (ASSET) ; Farah Hached, juriste, enseignante et militante tunisienne ; Marilena Koppa, professeure de politique comparée à l’université Panteion d’Athènes, ancienne députée européenne ;
Jean-Marc Manach, journaliste d’investigation sur Internet, spécialiste des libertés numériques et des questions de surveillance ;
Entrée libre (réservation conseillée)

Dimanche 19 novembre
Asli Erdoğan, Les chemins de sa liberté
Grand entretien animé par Sophie Joubert. Écrivaine, journaliste, militante des droits de l’homme, Asli Erdogan est l’invitée d’un entretien exceptionnel pour clore ces 24e Rencontres d’Averroès.
Entrée libre sur réservation
Plus d’info : rencontresaverroes.com

Les rendez-vous Averroès junior

Cette année, les Rencontres d’Averroès proposent deux rendez-vous en direction des publics scolaires associés au dispositif Averroès Junior. Liberté d’expression et liberté de la presse, en lien avec l’œuvre de l’écrivaine et journaliste turque Asli Erdogan.
Avec Cengiz Aktar (politologue, journaliste et écrivain turc). Rencontre animée par Valérie Manteau (écrivaine, journaliste). Dialogue avec le photographe tunisien Kamel Moussa (auteur de la photographie de l’affiche des Rencontres d’Averroès extraite de la série « Équilibre instable »). Rencontre animée par Morgane Baer (chargée de projets photographiques). Réservés aux publics scolaires associés au dispositif Averroès Junior.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.