Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Art de vivre > Vins et Gastronomie > Rencontres gourmandes de Vaudieu - Le troisième chef finaliste est (...)

< >

Rencontres gourmandes de Vaudieu - Le troisième chef finaliste est connu

mardi 28 mars 2017

JPEG - 82 ko
La remise des prix : de g. à dr, Marcel Dib, Arnaud Faye, Vincent Delubac, Enzo Ciccarelli, Yannis Lisseri, Alain Boghossian, Ippei Uemura, Ari Vatanen et Laurent Bréchet et Dimitri Kuchenbrod, grand ordonnateur des Rencontres. (Photo M.E.)

Très haut niveau de cuisine, dans les conditions spartiates du Château de Vaudieu, ce dernier lundi de mars. Trois chefs de cuisine s’y affrontaient dans la bonne humeur afin de se qualifier et pouvoir disputer la finale pour laquelle sont déjà en lice Mathieu Desmaret, qui régale les gourmets à l’Hôtel d’Europe dans le centre historique d’Avignon et Yann Tanneau, Breton de naissance, globe-trotter de nature, chef conseil pour le groupe GDP Vendôme qui a décidé d’ouvrir sa table, le restaurant Madam’, début avril à Grenoble. En présence d’un jury exceptionnel, présidé par Arnaud Faye, le chef de la Chèvre d’Or à Eze, doublement étoilé au Michelin, Ippei Uemura, chef du restaurant Tabi no Yume à Marseille, Enzo Ciccarelli, chef de la Maison Ripert à Avignon et Yannis Lisseri du restaurant Pointe Noire à Aix-en-Provence ont tout fait pour décrocher cette première place qualificative. Avec un panier où figuraient lotte, épinards et radis, Ippei Uemura avait tiré l’entrée au sort. Il devait magnifier un accord mets et vin avec un Châteauneuf du Pape blanc 2012 du Château de Vaudieu en proposant « Carpe Koi dans Mistral », un sashimi de lotte sur lit d’épinards, sauce ponzu et haché de radis avec un foie de lotte cuite à la vapeur de dashi façon Saikyo. Une entrée élégante et un exceptionnel traitement du foie de lotte que d’aucun qualifient à juste titre de « foie gras de la mer ». Enzo Ciccarelli, lui, avait tiré le plat principal avec un panier comprenant agneau, ail, asperge et pomme de terre nouvelle. Pour marier son plat, c’est l’Authentique, un cairanne rouge 2014 du domaine Delubac, vigneron ami invité pour la circonstance, qui était de la noce.
Le jeune chef avait choisi de réaliser un agneau confit et roulé aux saveurs d’ici, émulsion de pommes de terre fumées, asperges vertes et noix de cajou, asperges blanches en purée au réglisse et condiment façon caviar d’asperges brûlées, ail croustillant, jus. Un super plat bistronomique qui a séduit les papilles. Pour le dessert, Yannis Lisseri devait utiliser,entre autres, un chocolat Valrhona Araguani 72%, orange et pomelo ; à marier avec le somptueux Gigondas rouge « Le lieu dit »
2009 du Domaine des Bosquets. Il offrait une brioche façon « perdue », crémeux chocolat, cardamone, tamarin, noisettes et cédrat. Ici aussi, une réalisation très élégante sur laquelle de nombreux convives seraient bien revenus. Le jury exceptionnel, dont nous parlons plus haut, était composé du pilote Ari Vatanen, des footballeurs Alain Boghossian, Eric Roy, Manu Amoros et Marcel Dib, du maître des lieux, Laurent Bréchet et de l’œnologue Philippe Cambie. Un jury qui a désigné Enzo Ciccarelli comme vainqueur de la rencontre. C’est donc lui qui se retrouvera en finale où il sera confronté à son chef d’il y a quelques semaines, Mathieu Desmaret ! L’affiche est belle et prometteuse.
Michel EGEA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.