Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Politique > Rentrée scolaire dans les lycées : quand Renaud Muselier invite à croire en (...)

< >

Rentrée scolaire dans les lycées : quand Renaud Muselier invite à croire en l’avenir

mercredi 4 septembre 2019

JPEG - 185.9 ko
Rentrée du Lycée Saint Charles © Robert Poulain - Visite du CFA des Compagnons du Devoir © Jean-Pierre Garufi - Visite du lycée Saint Louis © Claude Almodovar & Inauguration de l’amphithéâtre Georges Pompidou du Lycée Saint-Charles © Robert Poulain

À l’occasion de la Rentrée Scolaire 2019/2020, Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, s’est rendu ce lundi 2 septembre au matin dans trois établissements d’enseignement de Marseille. Après avoir inauguré en présence d’Alain Pompidou et de Bertrand Beignier, Recteur de l’Académie d’Aix-Marseille, l’amphithéâtre Georges Pompidou du Lycée Saint-Charles, le Président de Région a présenté les manuels scolaires numériques offerts par la Région Sud aux lycéens. Par la suite, en présence de Xavier Leturcq, Directeur Diocésain de l’Enseignement Catholique, il s’est rendu au Lycée Saint-Louis où il a procédé à une distribution aux lycéens de la filière professionnelle des trousses de couture avant de donner aux élèves de Seconde et de Première de la filière Générale des tablettes numériques. Enfin Renaud Muselier s’est rendu au CFA "les Compagnons du Devoir". À cette occasion, il a visité les pôles Bois, Couvrage et Fer où il a dévoilé une plaque pour le renouvellement des machines de l’atelier des métalliers, avant de remettre les caisses à outils offertes par la Région Sud aux apprentis. Il a également évoqué les constructions de lycées, occasion, pour lui, de régler quelques comptes...

JPEG - 104.1 ko
(Photo Robert Poulain)
JPEG - 155.1 ko
Renaud Muselier rencontre les agents du lycée Saint-Charles (Photo Robert Poulain)

C’est par le lycée Saint-Charles (1er) que Renaud Muselier débutera ses visites. Évoque ce moment particulier qu’est la rentrée « notamment pour vous qui entrez en Seconde ». Parle des 750 000 jeunes en France dont 45 000 en région Sud « à découvrir un monde nouveau, le lycée ». « Les trois ans que vous allez passer ici, si vous travaillez bien vous n’en ferez pas plus, resterons gravés à jamais dans votre mémoire », assure-t-il avant d’insister sur l’importance du travail et, ajoute-t-il : « Notre mission étant de vous offrir les meilleures conditions de travail au sein de votre lycée  ». Précisant notamment aux lycéens attentifs : « Nous sommes responsables de la construction et de l’entretien de votre lycée. Je salue d’ailleurs les agents de service qui travaillent au quotidien pour vous assurer un environnement apaisé ». Agents avec lesquels il avait pris au préalable un café et qui ont profité de cette occasion pour indiquer que, s’il manquait du personnel « un effort avait été accompli par la Région ». Renaud Muselier met en exergue les 295M€ par an consacrés à politique éducative. Ainsi plus de 30M€ de travaux consacrés à la sécurisation des lycées et de leurs abords (portiques, rehaussement de clôtures…) ; 100 % des lycées sont équipés d’alarme anti-intrusion ; 1 400 caméras ont été installées ; 160 médiateurs constituent la Garde Régionale des lycées et assurent la sécurisation des abords des lycées.

Une tablette pour lire les manuels scolaires numériques

JPEG - 122.9 ko
(Photo Robert Poulain)

La nouveauté pédagogique de cette année est le don à chaque lycéen d’une tablette pour lire les manuels scolaires numériques. « Cela a donné lieu à un grand débat au sein de notre majorité. Nous avons débattu avec le Rectorat avec lequel nous sommes tombés d’accord sur l’idée de laisser chaque lycée choisir entre livres et tablette. Parents d’élèves et enseignants ont ainsi pu s’exprimer. Nous pensions que nous aurions entre 60 et 65% de lycées qui feraient le choix de la tablette, nous en avons eu 85%. » Ces tablettes vont permettre d’accéder aux manuels numériques avec du contenu enrichi par des vidéos, des documents audios et interactifs. Elles permettront aussi une mise à jour chaque année des manuels. Elles donneront aussi un accès gratuit et illimité aux annales du Bac, à l’encyclopédie Universalis et au journal "Le Monde". Au terme des trois ans de leur scolarité au lycée les élèves pourront garder leur tablette ou la restituer. Renaud Muselier annonce à cet effet : « Nous mettons en place une filière de recyclage pour assurer la récupération de ces matériels ». Une démarche qui s’inscrit dans l’ambition de faire de la Région Sud la première Smart région d’Europe. Pour le Président, cela passe d’abord par l’éducation. « Nous avons ainsi été la première Région de France à équiper tous les lycées de Très Haut Débit. Nous mettons à disposition des lycéens un parc informatique de très grande qualité et ce sont quelque 70 000 ordinateurs qui sont présents dans nos lycées. Et, nous déployons 800 bornes Wifi pour assurer une connexion Internet optimale ». Puis d’en venir à la défense de l’environnement et la promotion du développement durable. « Nous avons lancé un "Plan climat-Une Cop d’avance" avec des mesures concrètes comme la réduction de la consommation d’énergie de 20 % de nos lycées d’ici 2021 ; la fin du chauffage au fioul dans les lycées dès la fin de cette année ; une filière de recyclage des tablettes numériques ; l’installation de panneaux photovoltaïques sur 30 % des lycées de la région en 2021 ; la création de 150 éco-ambassadeurs, choisis parmi les lycéens de la région, pour sensibiliser leurs pairs à la préservation de la biodiversité et au développement durable. Une proposition du Parlement Régional de la Jeunesse ; favoriser les circuits courts par la création d’un groupement d’achats dès la rentrée 2020 et enfin introduire 50 % de produits bio ou locaux dans les menus de nos cantines d’ici 2022 ». Il ne manque pas d’ajouter que cette politique en direction des lycéens s’inscrit dans un cadre plus large celui « de la priorité donnée à l’avenir de la jeunesse. Nous lui consacrons 765M€, soit un tiers de notre budget ». Aborde l’autonomie qui passe selon le Président par l’épanouissement personnel. « Il passe, entre autres, par un accès à la culture, au sport, à la santé, à la mobilité. 60 000 jeunes bénéficient ainsi de l’e-Pass jeune. Ce sont 80€ d’accès direct aux livres, au cinéma, aux spectacles, aux sports. » Et il considère la culture comme « ce supplément d’âme qui apporte des réponses, du réconfort, de l’émerveillement dans un quotidien de doutes ». « Le médecin qui vous parle, poursuit-il, vous dira que cette marche vers l’autonomie passe aussi par la découverte de son corps et de sa santé. Nous déployons ainsi un Pass-Santé et une aide à la complémentaire pour vous accompagner dans vos moments les plus intimes avec une consultation gratuite chez un spécialiste et des moyens de contraception ». Il en vient aux transports : « La mobilité du quotidien pour aller de chez soi au lycée, à la Fac, au travail. Pour cela, le Pass ZOU assure vos trajets en région Sud pour moins de 10€ par mois ». Et de poursuivre par un vœu : « Que dans vos vies, vous gardiez toujours l’envie de vous surpasser, le désir de réaliser, la volonté de faire de votre existence quelque chose de grand et de fort ».

« Je ne tournerai le dos ni aux apprentis, ni aux acteurs qui en font la promotion dans notre Région »

Au CFA des Compagnons du devoir (12e) Renaud Muselier rappellera : « J’ai fait de la bataille pour l’emploi un leitmotiv de mon engagement, et vous êtes, vous, alternants sur la voie royale. Dès l’origine, nous avons fait de l’apprentissage un des piliers de notre action, je n’ai eu de cesse de booster le budget qui vous était dédié pour le porter à près de 150M€ annuel ». « Aujourd’hui encore, insiste-t-il, malgré le retrait prochain de cette compétence aux régions, nous maintenons nos engagements. L’apprentissage est une voie d’excellence et je ne tournerai le dos ni aux apprentis, ni aux acteurs qui en font la promotion dans notre région. Je continuerai toujours à encourager les jeunes vers cette filière, véritable tremplin vers l’emploi. » Parle de l’apprentissage comme d’une filière d’excellence. « Un édifice magistral qui permet de construire un édifice personnel en trois dimensions ». Renaud Muselier conclut son intervention : « Vous êtes aujourd’hui en région Provence-Alpes-Côte d’Azur 32 000 apprentis, c’est 16 % de plus qu’en 2015, répartis au sein de 291 lieux de formations, et de 61 CFA. Mais vous, futurs Compagnons du devoir, qui depuis des siècles apprenez sur les épaules de géants, quelle fierté d’être aujourd’hui près de vous pour ce rituel de rentrée. Vous qui dans vos titres portez tant de valeurs ».

« L’heure n’est plus à l’affrontement entre le public et le privé »

Lycée Saint-Louis (15e), Renaud Muselier évoque l’enseignement privé : « Loin des clichés élitistes ou au contraire de mauvaises réputations, on sait donner sa chance à chaque élève, dans la construction personnalisée de son avenir. L’heure n’est plus à l’affrontement entre le public et le privé. Les deux enseignements sont complémentaires et ont su trouver leur place dans l’Éducation des jeunes générations. A la Région, nous portons une attention particulière à respecter l’équilibre entre le public et le privé, dans le respect bien sûr de la loi. Nous ne faisons pas de distinction dans notre politique éducative ». Il en vient aux constructions de lycées : « Nous en ouvrons deux, un à Châteaurenard et un à Allauch. Sur ce dernier lycée je tiens à dire que nous avons dépensé 35 millions d’euros, l’établissement a été livré dans les délais. J’apprends que les parents d’élèves sont mécontents, ce que je comprends, mais moi j’ai fait moi mon boulot ce qui n’est pas le cas de la métropole ». Il ajoute qu’un lycée va voir le jour entre le Nord d’Aix et Salon « à un emplacement qui reste à définir et nous avons relancé le dossier de la cité scolaire internationale de Marseille prévue pour la rentrée 2022. Dans le Var nous assistons à une grosse poussée démographique, un lycée va être réalisé à Gonfaron et nous avons des problèmes à Hyères avec un lycée en zone inondable ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.