Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Société > Responsib’All Day de Pernod-Ricard : les collaborateurs marseillais des Mac (...)

< >

Responsib’All Day de Pernod-Ricard : les collaborateurs marseillais des Mac Gyver à thecamp

jeudi 4 juillet 2019

La 9e édition du Responsib’All Day Pernod Ricard qui s’est tenue le 6 juin a réuni quelque 19 000 collaborateurs qui ont consacré toute une journée à l’Économie circulaire avec 100 projets durables en faveur de la réduction des déchets à travers cinq continents. Une journée qui fait suite au récent lancement par Pernod Ricard de sa feuille de route RSE 2030, « Préserver pour partager ». Celle-ci porte sur chacun des aspects de l’activité du Groupe, du terroir au verre, en droite ligne avec les Objectifs de Développement Durable (ODD) fixés par les Nations Unies dont les quatre piliers sont : préserver nos terroirs ; valoriser l’humain ; agir circulaire et, être responsable. L’opération mobilise les employés du groupe en faveur des communautés locales, une journée durant, dans 86 pays. A cette occasion les salariés marseillais se sont rendus à thecamp où ils ont à la fois participé à de nombreux ateliers et à une opération de nettoyage de la garrigue.

JPEG - 236.4 ko
Fabrication d’un bar durable (Photo Robert Poulain)
JPEG - 80.1 ko
Briefing au sein de thecamp pour une journée où chacun va afficher sa responsabilité (Photo Robert Poulain)
JPEG - 159 ko
thecamp à Aix-en-Provence (Photo Robert Poulain)

Cette année, l’accent a été mis sur « Agir circulaire » afin de promouvoir l’économie circulaire au sein de l’entreprise, d’encourager les collaborateurs à repenser la manière dont ils utilisent les ressources et gèrent leurs déchets, et ce afin de réduire ces derniers et d’adopter des modes de consommation plus durables. Alexandre Ricard, Président-Directeur général du Groupe, déclare à ce propos : « Le Responsib’All Day constitue depuis 2010 l’un des rendez-vous les plus importants pour les 19 000 collaborateurs de Pernod Ricard partout dans le monde. En tant que Créateurs de Convivialité, nous considérons qu’il est de notre responsabilité collective de construire un monde meilleur, qui crée de la valeur partagée pour tous. C’est clairement l’ambition de notre feuille de route RSE 2030. Nous sommes fiers de répondre à certains des plus grands enjeux auxquels nos consommateurs et nos communautés sont confrontées ».
Concernant Marseille, Justine de Stoutz, chargée de communication, précise « Nous avons 170 personnes, sur la base du volontariat, qui participent à cette manifestation engagée ». Et, ajoute-t-elle : « Lorsque nous avons appris que le thème cette année était l’économie circulaire il nous est apparu évident qu’il fallait nous rapprocher de thecamp, véritable laboratoire du futur sur les enjeux RSE. Nous avons travaillé le contenu de la journée main dans la main avec leurs équipes  ». Résultat, les uns sont partis dans la garrigue pour une opération nettoyage où ils ont ramassé plus de 6 tonnes de déchets . Ils ont vite compris que cette mission était tout sauf symbolique. Les mauvaises pratiques, les comportements égoïstes, les pollutions ont encore de beaux jours devant eux.

JPEG - 109.6 ko
Préparation de cocktails zéro déchet (Photo Robert Poulain)
JPEG - 194.1 ko
Fin prêts pour le ramassage de déchets dans la la garrigue avec l’association "1 déchet par jour" (Photo Robert Poulain)
JPEG - 157.3 ko
fabrication d’un four solaire (Photo Robert Poulain)
JPEG - 264.4 ko
(Photo Robert Poulain)

D’autres se sont transformés en Mac Gyver, les uns pour créer des fours solaires sur lesquels ont cuit les légumes du déjeuner, les autres pour concevoir un bar durable et son mobilier à partir des déchets de leur usine de Marseille. Bar qui a été estampillé par les équipes et avec des matériaux recyclés : 1RSNR (Un Ricard sinon rien !) « Nous bénéficions de l’aide d’un éco-designer pour cette réalisation qui va rester sur place ». Une équipe a également réalisé une lampe à dynamo, un composteur, des produits d’entretien naturels, de l’éco-plastique... ou encore des "Cocktails zéro déchet". Pour y parvenir, les bonnes volontés ont bénéficié de l’aide de Samuel Wassermann et Régis Laacher, du bar le Lipstick à Paris. Samuel Wassermann explique : « J’ai grandi à la campagne c’est donc naturellement que j’ai été sensibilisé aux questions environnementales. Alors, il y a six ans, lorsque nous sommes arrivés à Pigalle, quartier très populaire à l’époque, nous avons pris conscience de la nécessité de réduire les déchets. Nous avons décidé de faire rimer économie et écologie. Nous utilisons donc des produits locaux et de saison et nous ne jetons rien. Nous faisons des cocktails, bien sûr mais aussi des confitures, des marmelades, du vinaigre. Nous avons rencontré Pernod-Ricard et nous leur avons proposé des cocktails pour leurs événements. Notre démarche les a intéressés, ils nous ont suggéré l’idée de faire un tour de France afin d’échanger des bonnes pratiques ». Justine de Stoutz reprend : « Nous avons également demandé à thecamp de travailler sur une bande son inspirée des sons de la nature. Une autre équipe travaille elle, sur une charte des bonnes pratiques du bar durable ». Également au programme des nudges pour favoriser le lien social : « Ce sont des coups de pouce, des petits gestes pour inciter quelqu’un à changer de comportement, des techniques qui relèvent de l’économie comportementale. Les exemples les plus connus sont une mouche dessinée au fond des urinoirs pour éviter les éclaboussures ou un passage piéton dessiné en relief pour faire freiner les automobilistes ».

JPEG - 107.6 ko
Anne Tremsal, directrice marketing des sociétés Pernod et Ricard et Pascale Ricard (Photo Robert Poulain)

Pascale Ricard se félicite de cette journée, se souvient de l’importance que son grand-père accordait à l’environnement -un intérêt qui a donné lieu notamment en 1966 à la création de l’Institut océanographique Paul Ricard- et, à la notion de convivialité, de partage. Anne Tremsal, directrice marketing des sociétés Pernod et Ricard ajoute : « Ce respect de l’environnement on le retrouve notamment avec la culture de plantes fraîches anisées sur le plateau de Valensole qui contribuent au maintien des abeilles et insectes pollinisateurs. Absolut dispose pour sa part d’une usine 100% neutre carbone et travaille à partir de blé suédois récolté dans un rayon de 200 km autour de la distillerie. Enfin, la Suze est produite en utilisant à la fois des racines de gentianes sauvages et des racines de gentianes de culture afin de lutter contre l’arrachage intensif et préserver la flore sauvage. ». Bérengère Ameslant, du Pôle Eco Design, forme à la réalisation de panneaux solaires. « Nous imaginons et concevons des solutions innovantes en matière d’ingénierie de projets, d’aménagement d’espace, d’équipement, de développement de produits, etc. La créativité, la responsabilité environnementale et l’implication directe des usagers sont au cœur de notre action. Nous créons des fours solaires, des serres bio qui sont déjà sur le site de thecamp, mais aussi des régies solaires pour des DJ... ». Justine de Stoutz, au lendemain de cette journée, indiquera que les retours des participants sont très positifs. « Comme d’habitude, aurait-on tendance à dire.
Michel CAIRE


Le Responsib’All Day

Dans le reste de la France
Les filiales parisiennes -siège de Pernod Ricard, Mumm Perrier-Jouët, Havana Club International, Emea, Latam & Mena et le Breakthrough Innovation Group (BIG)- : toutes se sont réunies cette année pour la première fois afin de créer « L’usine qui recycle ». Quinze associations ont organisé des ateliers sur la transformation circulaire, dans trois principaux domaines : les objets, les textiles et les aliments. Les autres sites de production et directions régionales Pernod Ricard ont également placé la circularité au centre de leurs actions : sensibilisation à l’économie circulaire et à la valorisation des déchets en usine, écoconstruction d’espace de convivialité à Dijon, de composteurs à Lille, opération de ramassage à Nantes et à Lyon...

Dans le monde
• Pernod Ricard Grande-Bretagne : les collaborateurs ont transformé du matériel en objets utiles aux communautés (comme la construction de bancs à partir de bouteilles plastiques) et ont travaillé avec des associations afin d’étendre la durée de vie des objets ou ont nettoyé des plages.

• Pernod Ricard Inde : en partenariat avec Anthill Playscapes les collaborateurs ont construit 20 terrains de jeux à partir de matériaux de récupération,intégrant des éléments éducatifs.

• Pernod Ricard Mozambique : plus de 5 000 bouteilles vides ont été transformées en cendriers, en verres et en souvenirs, permettant ainsi d’éviter l’utilisation de plastique dans la confection de ces objets. En outre, en partenariat avec la Fondation Carlos Serra, reconnue pour ses actions proactives dans le nettoyage (plages et autres espaces publics) et dans le recyclage, les collaborateurs se sont servi de verre recyclé pour créer des infrastructures publiques à fort impact social et environnemental, par exemple la construction de murs dans la municipalité de Maputo.

• Corby (Canada) : en partenariat avec Trash Tiki, les collaborateurs ont été associés aux barmans pour sensibiliser au gaspillage de boissons et nourriture et ont élaboré des solutions permettant d’y remédier. Ils ont également ouvert le premier bar écologique du Canada.

• Pernod Ricard Polska : les collaborateurs, en partenariat avec l’association Zero Waste, ont nettoyé les boulevards bordant la Vistule, à Varsovie. Les actions ont porté sur le ramassage et le tri sélectif des déchets, ainsi que sur l’installation de nouveaux bancs, poubelles et pancartes incitant au recyclage. Les collaborateurs ont aussi participé à des ateliers zéro-déchets, qui leur ont permis d’apprendre les gestes qui peuvent avoir un impact sur l’environnement.

• Chivas Brothers (Royaume-Uni) : Les collaborateurs ont travaillé ensemble à ramasser des déchets des communautés locales et collecté le plastique afin de lui offrir une seconde vie grâce à Hubbub. Il sera ensuite transformé en bateau qui sera utilisé pour la pêche au plastique par Keep Scotland Beautiful.

• Pernod Ricard Winemakers USA : les collaborateurs ont créé des nichoirs à chouettes et à chauves-souris à partir de palettes endommagées provenant des vignobles de Kenwood et de Mumm Napa, contribuant à la préservation de ces espèces.

• Pernod Ricard Taïwan:s’appuyant sur l’initiative « Shine Brighter, Together » (ensemble, nous brillons plus fort), les collaborateurs ont réutilisé environ 200 bouteilles pour décorer un parc public, grâce à la création d’une installation artistique illuminée par une source d’énergie renouvelable.

•Au Ghana et au Kenya, les collaborateurs ont appris à transformer les bouteilles vides en perles et en bijoux, tandis qu’en Argentine et en Uruguay, c’est en tuiles et en ustensiles de cuisine que ce même type de bouteilles a été recyclé.


Ils ont dit


Diaporama Robert Poulain

  • Justine de Stoutz, chargée de communication

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.