Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Economie > Retour sur le 6e Rendez-vous de l’Intelligence économique à Aix-en-Provence

< >

Retour sur le 6e Rendez-vous de l’Intelligence économique à Aix-en-Provence

vendredi 24 janvier 2020

Le Rendez-vous de l’Intelligence économique organisé par l’Association de Criminologie du Bassin Méditerranéen, s’est tenu au sein des locaux de la Confiserie du Roy René, non loin d’Aix-en-Provence ; l’occasion pour les professionnels issus du secteur public comme du privé de découvrir un emblème du patrimoine gastronomique de la région aixoise, avant d’assister à la soirée débat centrée sur l’intelligence économique et stratégique au service des entreprises.

JPEG - 75.8 ko
Les intervenants du débat sur l’intelligence économique et stratégique au service des entreprises (Photo ACBM)

La soirée a débuté par une visite du site, guidée par Laure Pierrisnard, directrice générale du Roy René. Entre histoire, secrets de fabrication, et dégustation, chacun a pu (re)découvrir, ce produit emblématique juste avant d’assister à la table ronde animée par Christophe Clarinard. Les différents intervenants ont pu mettre en exergue « l’importance de l’anticipation par une maîtrise de la veille stratégique et de la sécurisation des biens matériels et immatériels afin de faire face aux risques de malveillances physiques et cybercriminelles ». Dominique Ciravegna, vice-président de l’ACBM et expert en Intelligence économique et stratégique a rappelé, les piliers de l’IE et l’importance d’une telle démarche dans l’attractivité du territoire. Laure Pierrisnard, le Chef d’Escadron Maupetit référent Intelligence économique de la Région de Gendarmerie Paca et Claire De Guisa, déléguée à l’information stratégique et à la sécurité économique à la Préfecture de Région, ont débattu autour de trois thèmes intrinsèques à l’intelligence économique. Ainsi, le commandant de gendarmerie Maupetit a débuté son intervention en soulignant l’importance primordiale de l’anticipation et du renseignement. La gendarmerie ne peut être en mesure d’éviter les risques, quels qu’ils soient, qu’en étant au cœur du renseignement et au fait de l’actualité. Le Commandant Maupetit d’insister : « Une fois que l’attaque a eu lieu, il est déjà trop tard  ». La directrice générale appuie ces propos en citant l’exemple des Calissons du Roy René. La marque étant mondialement convoitée, l’entreprise a dû développer une stratégie de protection et de veille incessante, afin d’assurer au mieux ses arrières. Cela permet à la marque, et plus généralement à toute entreprise, d’innover, et d’avoir notamment en tête les enjeux liés, au contexte économique. Claire De Guisa insiste à son tour sur l’importance de la notion de défense et de ce qu’elle appelle la « Protection Défensive ». Selon la déléguée à l’information stratégique et à la sécurité économique, la protection et la défense passent primordialement par l’alliance et le collectif, qui peuvent se révéler plus forts que la criminalité. A l’ère de l’informatique et la cybercriminalité, les dangers et menaces peuvent en effet venir de tous côtés. Une bonne défense passe donc par une anticipation efficace, une veille stratégique, et des mesures de protection adaptées. Les nouvelles mesures du Règlement Général sur la Protection des Données, adoptées par l’Union Européenne en 2016, constituent une avancée en termes de protection des données, et sont rendues désormais obligatoires à toute entreprise européenne.
Anna CHAIRMANN

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.