Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Rugby Fédérale 1 - Marc Delpoux, entraîneur général de Provence Rugby : "Jouer (...)

< >

Rugby Fédérale 1 - Marc Delpoux, entraîneur général de Provence Rugby : "Jouer en poule élite est une plus-value pour tout le monde"

mardi 23 août 2016

JPEG - 138 ko
La photo a été prise avant les Jeux Olympiques de Rio et Marc Delpoux n’a pas eu besoin d’images à la télé pour emprunter son attitude au Christ Rédempteur du Corcovado au moment d’entraîner ses troupes. (Photo Robert Poulain)

Sportivement rétrogradé en Fédérale 1 au terme de la saison 2015/16, Provence Rugby n’a pas bénéficié des éventuelles sanctions qui auraient pu faire dégringoler Biarritz, Bourgoin ou Narbonne de Pro D2 en Fédérale. Mais dans leur malheur, les Aixois bénéficient de la nouveauté mise en place par la Fédération Française de Rugby : l’instauration d’une poule « élite » d’où émergeront les deux clubs qui remonteront en Pro D2 en 2017. Cette poule rassemblera onze clubs qui ambitionnent de jouer au plus haut niveau professionnel [1]. Le premier de la poule accédera directement en Pro D2 et les quatre suivants disputeront les barrages qui ouvriront droit à une accession. Pour Marc Delpoux, entraîneur général de Provence Rugby qui est entouré de Gérard Fraser et Patrick Pezery, respectivement entraîneurs des arrières et des avants, cette poule élite : « Est une excellente nouvelle pour le rugby français en général et pour Provence Rugby en particulier. Notamment en termes de qualité sportive ; il vaut mieux se frotter a dix clubs de haut-niveau. Puis, ça donne un championnat lisible tout au long de la saison, à l’image du Top 14 ou de la Pro D2 ; c’est important pour le public. Bref, conclut le technicien, c’est une plus-value pour tout le monde… Même si la décision a été prise un peu tard. » Une annonce tardive de la FFR qui a obligé Provence Rugby de travailler dès la dernière saison terminée sur une perspective de jouer en Fédérale 1 « conventionnelle ». Recrutement et feuilles de route se sont fait sans tenir compte de cette poule « élite ». « Au niveau de l’entraînement nous confie Marc Delpoux, nous avons mené les séances et organisé le calendrier pour une reprise le 27 août alors qu’en fait, notre premier match aura lieu le 18 septembre puisque nous sommes exemptés de première journée ! Cela décale quasiment tout d’un mois et nous ne pourrons faire d’autres matches amicaux d’ici là. Il va falloir gérer ça. » Arrivé aux affaires en milieu de saison dernière, Marc Delpoux n’avait pu que constater un déséquilibre dans les recrutements effectués avant qu’il n’arrive ainsi qu’un certain nombre de joueurs qui n’étaient pas en mesure de partir au combat. « Cette saison, avec la direction du club, nous avons travaillé sur un recrutement visant à équilibrer les effectifs ligne par ligne. Mais cela reste un recrutement de fédérale 1 et nous sommes soumis à des règles différentes que pour le Top 14 ou la Pro D2. Ainsi nous avons des contraintes de licences blanches et, surtout, il n’y a pas de possibilité de joker médical. Si les joueurs d’un même poste sont tous hors service, impossible de recruter… Quant à la période de recrutement elle se ferme le 30 septembre !  » Cette dernière semaine d’août est marquée par une période de repos pour les joueurs et le staff qui ont repris l’entraînement il y a plus d’un mois. « Comme toujours la reprise et le travail d’avant-saison se sont bien passés. Il y a une bonne osmose entre les joueurs et l’intégration des nouveaux éléments a été favorisée par l’accueil que leur ont réservé les anciens. Maintenant, il faut débuter le championnat pour affronter les premiers problèmes ! » Un championnat que Provence Rugby débutera le 18 septembre à 15 heures en recevant Saint-Nazaire à Maurice David. Des Nazairiens qui auront rencontré Tarbes au cours de la première journée et qui seront déjà rentrés dans le grand bain. Un départ difficile pour les Aixois ? «  Chaque match sera difficile, conclut Marc Delpoux. Et il faut bien commencer un jour… Puis, vous savez, Nevers, Tarbes ou Massy, c’est du solide aussi ; comme les autres. Et tout le monde vise la première place qualificative. Ça promet !  »
Michel EGEA


[1Aubenas, Auch, Bourg-en-Bresse, Chambéry, Limoges, Massy, Nevers, Provence Rugby, Romans, Saint-Nazaire, Tarbes

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.