Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Rugby Pro D2 - Pour l’inauguration de sa tribune nord, devant 6 000 (...)

< >

Rugby Pro D2 - Pour l’inauguration de sa tribune nord, devant 6 000 spectateurs, Provence rugby s’offre la peau du Stade Montois (20-9)

samedi 27 octobre 2018

JPEG - 154.4 ko
Belle prise de balle en touche, secteur où il y a eu très peu de déchets, pour les provençaux. (Photo Robert Poulain)

Moment historique, vendredi soir au Stade Maurice David, où un record d’affluence a été établi pour un match de rugby avec 6 000 spectateurs ; l’ouverture de la nouvelle tribune nord, qui compte plus de 2 000 places, y était pour beaucoup. L’inauguration de cet aménagement, en présence des champions de France de troisième division de l’Aix-Rugby Club en 1986, donnait l’occasion à Maryse Joissains, maire de la ville, d’annoncer officiellement la réalisation, à l’horizon 2020, de la tribune sud qui portera la capacité d’accueil du stade Maurice David à 9 000 places. Mais après cette annonce et la coupe du ruban, il restait à parfaire l’inauguration avec une victoire sur Mont-de-Marsan qui se présentait en leader du championnat de Pro D2 ; une tâche redoutable ! Hormis quelques irréductibles optimistes, le public se disait que les deux points du match nul ou le point de bonus défensif, seraient toujours bons à prendre. C’était sans compter sur les ressources des provençaux… Après la débâcle d’Oyonnax (46-23), il fallait bien deux semaines aux noirs et à leur encadrement pour se remettre la tête à l’endroit. Et ça a marché ! Un déclic s’est vraisemblablement produit, vendredi soir, dans les esprits d’un collectif qui est resté à 15 pendant les 90 minutes du match alors que jusqu’ici, chaque rencontre était marquée par un ou deux cartons dont les effets pesaient lourdement sur le score final. Face aux géants landais, les noirs ont respecté les consignes, dressé une muraille solide pour finalement trouver la terre promise avec un essai de Fabbri après la pause atteinte sur le score de 6-3. Jusqu’alors nous avions assisté à un affrontement « à l’ancienne », rugueux, physique et engagé, avec une mêlée solide derrière la première ligne Taumalolo-Tuapati-Assi et quasiment aucun déchet en touche. Le travail effectué au long des entraînements portait ses fruits. Peu de déchet, aussi, dans les coups de pied aux poteaux signés Florent Massip qui totalisait 15 points (5 pénalités réussies contre une manquée et une transformation manquée) dont 6 capitaux à la 70e et à la 76e. C’est ainsi que devant 6 000 spectateurs Provence Rugby, le promu, faisait tomber les leaders, enregistrant son 4e succès sur quatre matchs disputés à domicile et marquant encore un peu plus les esprits. Une fois l’euphorie de la victoire passée, les noirs vont rapidement se remettre au travail en vue du déplacement de vendredi prochain à Biarritz avant de recevoir deux fois : Béziers le 9 novembre à 20h30 et Massy, concurrent direct pour le maintien, le 16 novembre à 20 heures.
Michel EGEA

On a aimé. A la 48e minute, bien servi par Narumasa, le festival de Ed Fidow dans les 22 mètres du stade montois conclu par une passe caviar à Geoffrey Fabbri qui marque l’essai de la victoire pour Provence Rugby.
On n’a pas aimé. Les sifflets et autres tintamarres du public aixois lorsque le buteur montois était sollicité pour tenter de passer le ballon entre les poteaux.

Les réactions :


Jamie Cudmore, manager de Provence Rugby : « Après notre non match à Oyonnax, les joueurs ont vécu deux semaines compliquées. Ce soir, je suis très fier d’eux car ils ont su surmonter les difficultés pour livrer un match abouti, en respectant les consignes et en restant disciplinés. Quand quinze mecs tirent dans le même sens on peut faire de grandes choses. »
Charles Brousse : « Cette victoire est très importante pour le moral. Nous sortons d’un bloc très compliqué au cours duquel on a pris deux fois trente points. On avait à cœur de faire un gros match devant notre public et pour l’inauguration de la nouvelle tribune mais devant Mont-de-Marsan, qui n’était pas leader pour rien, ce n’était pas évident. Notre défense a été agressive, est montée haut et a fait tomber leurs ballons. Le plan de jeu a été respecté et nous sommes restés à 15 tout le match. »
Geoffrey Fabbri : « On se devait, devant cette équipe, de mettre beaucoup de cœur, de la précision et tout ce qui va avec. et cela a payé ce soir. Nous sommes très fiers et il faut continuer comme ça. Devant nous avons été efficaces, il y a eu très peu de faute en défense, pas de carton et finalement cette victoire du respect du plan de jeu ; que demander de mieux ? »
Thibaud Rey, 2e ligne du Stade Montois : « Nous avons été défaillants dans les rucks, nous n’avons eu aucune sortie propre donc pas de ballon pour développer notre jeu correctement. Sur toute la deuxième période nous n’avons qu’un seul ballon à jouer dans notre camp… Nous nous sommes battus seuls car si Aix était présent en défense, ils ne nous ont jamais inquiétés en attaque ; mais nous n’avons pas réussi, nous aussi, à les inquiéter. »

Le XV de départ de Provence Rugby : 15. Massip, 14. Fidow, 13. Brousse,
12.Narumasa, 11. Zambelli, 10. Munro, 9. Darbo ; 8. Malet, 7. Edwards, 6.
Annetta 5. Lockley, 4. Fabbri, 3. Assi, 2. Tuapati, 1. Taumalolo.
Remplaçants : Carrat, Ishchenko, Mondoulet, Luafutu, Bau, Sola,
Giordano, Moreno-Rodriguez.

JPEG - 171.6 ko
Le Président du PAUC, Christian Salomez(au centre) accueilli par Denis Philipon, le Président de Provcence Rugby, dans les nouveaux salons des partenaires installés dans la tribune nord (Photo Robert Poulain)
JPEG - 228.8 ko
Les "glorieux anciens" de l’Aix Rugby Club, champions de France en 1986 à Argeles sur Mer face à Arudy. Souvenirs, souvenirs...(Photo Robert Poulain)
JPEG - 210 ko
Maryse Joissains coupe le ruban symbolique pour l’inauguration de la tribune nord (Photo Robert Poulain)
JPEG - 225 ko
6000 spectateurs pour un match de rugby : une première pour Aix-en-Provence. La nouvelle tribune a été largement appréciée. (Photo Robert Poulain)
JPEG - 175.5 ko
Le ballon du match est arrivé en parachute à quelques minutes du coup d’envoi. Le Venellois Mathieu Guinde, qui a remporté une manche de coupe du monde, faisait partie des parachutistes sollicités vendredi soir. (Photo Robert Poulain)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.