Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Rugby Pro D2 - Provence Rugby coule Biarritz (23-13) et prépare la réception (...)

< >

Rugby Pro D2 - Provence Rugby coule Biarritz (23-13) et prépare la réception d’Angoulême

lundi 25 février 2019

JPEG - 197.2 ko
Les provençaux, en noir, ont fait preuve d’une grande maîtrise à la touche face à Biarritz. (Photo M.E.)

Ça va très bien pour Provence Rugby, merci ! A l’image de ce ballon de pénalité de Florent Massip, à la 46e minute, envolé depuis 50 mètres, qui retombe sur la barre transversale et choisit l’enbut de Biarritz pour finir sa course ! 3 points de plus pour Provence… Florent Massip qui s’est encore montré à la hauteur, inscrivant 13 des 23 points de son équipe et adhérant totalement au jeu de cette dernière en défendant "comme un sauvage" pour pousser un biarrot en touche dans les ultimes secondes de la rencontre alors que les dés étaient jetés avec une victoire assurée. Un état d’esprit individuel, concernant l’arrière provençal, mais aussi collectif pour ses coéquipiers qui permet aux noirs d’afficher cinq victoires consécutives, et non des moindres, à leur compteur et de pouvoir désormais regarder vers le haut puisqu’ils ne sont qu’à deux points de la 6e place, qualificative pour les barrages, et à quatre de la 5e. Nombreux appréhendaient la venue du Biarritz Olympique à Maurice David, les Basques débutant une série capitale en vue de l’accession en top 14. Ils sont arrivés costauds à Aix-en-Provence avec l’intention affirmée clairement de repartir la victoire en poche. C’était sans compter sur la volonté des Provençaux, dans un stade à guichets fermés, donc devant 5 500 spectateurs, de prouver que même promus, ils étaient capables de tenir la dragée haute à un adversaire qui, il y a quelques années, alignait les titres de champion de France en Top 16 puis Top 14, remportant même le challenge européen en 2012 face à Toulon au Twickenham Stoop ! Mais les vagues ont roulé, depuis, sur les plages du pays basque et les biarrots n’arrivent pas à s’extirper de cette Pro D2, dans le ventre mou de laquelle ils se débattent, pour la cinquième saison consécutive. Pour les contrer, les hommes du trio Cudmore, Pézery, Cibray ont tout simplement joué en respectant à la lettre les consignes et en apportant ce supplément de combativité qui fait dire aux entraîneurs, une fois la rencontre terminée, que « tous les gars sont à féliciter ». Les ingrédients du succès aixois sont multiples. Une défense de fer, omniprésente de la première à la dernière minute, avec très peu de fautes malgré le carton jaune qui a privé Charles Mallet de 10 minutes de match, un très bon travail en touche et en mêlée, pas de faute de main, de la précision puis une intelligence et une clairvoyance dans le développement des offensives, les deux essais provençaux en étant la magnifique démonstration. Ed Fidow, parfaitement servi par Clément Darbo qui va aplatir à la 20e minute entre les poteaux au terme d’une course de folie de plus de 55 mètres ou encore l’essai spectaculaire de Narumasa à la 64e après l’interception d’une passe sautée biarrote aux 50 mètres. Il aura donc fallu une demi saison aux Provençaux pour atteindre la plénitude de leurs moyens et traiter d’égal à égal avec les cadors.

Soyaux, c’est du costaud

Désormais toutes les attentions sont tournées vers la réception de Soyaux-Angoulême, vendredi à 20 heures, au stade Maurice David. Pour ceux qui l’ignorent, Soyaux est une commune banlieue d’Angoulême et les deux villes sont unies pour bâtir un club de rugby qui tienne la route. « Avec une défaite 36 à 20, à l’aller, en Charente, ça n’avait pas été une partie de plaisir pour nous, se souvient Jamie Cudmore. Les mecs de là-bas sont costauds, rudes et ils ne viendront pas chez nous pour passer des vacances… » Des propos qui prennent encore plus de relief lorsque l’on sait que dimanche après-midi dernier, les Charentais ont passé un raclée magistrale à Nevers, prétendant à l’accession, 40 à 15. Nevers dont le budget est le double de celui de Soyaux-Angoulême, soit dit en passant. Un vrai match piège pour les Aixois qui, dès ce lundi, ont remis le bleu de chauffe et les bouchées doubles à l’entraînement en vue de cet affrontement. Et une fois de plus les noirs espèrent avoir le soutien d’un stade plein pour réaliser une performance majuscule.
Michel EGEA
Pratique. Provence-Rugby vs Soyaux-Angoulême XV Charente. Vendredi 1er mars à 20 heures au Stade Maurice David, quartier du Jas de Bouffan à Aix-en-Provence. Réservations sur wwwprovencerugby.com ; places à partir de 8 euros.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.