Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Sports > Rugby Pro D2 - Provence Rugby reçoit Vannes. Fabien Cibray : "Il faut (...)

< >

Rugby Pro D2 - Provence Rugby reçoit Vannes. Fabien Cibray : "Il faut remettre l’église au centre du village"

jeudi 26 septembre 2019

JPEG - 175.7 ko
La photo officielle de Provence-Rugby saison 2019/2020. Un effectif taillé pour terminer dans les huit premières places du championnat de Pro D2. C’est l’objectif fixé au staff par les dirigeants. (© DR)

Le moins que l’on puisse dire et écrire, c’est que le manager de Provence Rugby, Fabien Cibray, était fort mécontent il y a deux semaines, au soir d’une défaite sans appel à Béziers 22-0. Pourtant les Provençaux avaient joué, ou déjoué, en supériorité numérique une grande partie de la rencontre. Au sortir du terrain, Cibray pointait déjà « des comportements individuels inacceptables. » Autant dire que les pendules devaient être remises à l’heure. Aussitôt dit, aussitôt fait. Les joueurs, qui devaient avoir une semaine de vacances entre les deux premiers blocs avant de reprendre l’entraînement en deuxième semaine, ont vu leur temps de repos amputé de quatre jours. « Une fois que les comportements en question ont été constatés et analysés, nous confiait mercredi Fabien Cibray, nous avons mis un plan d’actions pour la suite en espérant que ce soit le bon. » Avec 9 points pris au cours d’un premier bloc qui s’annonçait redoutable, on aurait pu penser que le staff serait cependant satisfait. Il n’en est rien. « Moi, le classement je ne le regarde pas, lance le manager général. Ce qui m’intéresse ce sont les comportements et les ingrédients que nous mettons pour gagner les matchs. On les a mis sur les deux premiers matchs et derrière non. La dynamique enclenchée sur les deux derniers matchs est déplaisante et improductive. Alors oui, neuf points c’est toujours bon à prendre mais pour moi le contenu ne va pas. » Pour Fabien Cibray, le physique n’est pas en cause concernant la contre performance de Béziers. « Tous les indicateurs physiques sont bons et ce serait trop facile de se cacher derrière ça. On n’a pas mis de passion et d’engouement dans notre rugby et ça me dérange vraiment. Le collectif a fait une excellente préparation physique pour pouvoir enchaîner les matchs de haut-niveau. On n’a pas répondu présents, point ! Alors on se tait, on travaille et on essaye de remettre l’église au centre du village le plus vite possible c’est à dire dès vendredi face à Vannes. » Cette réception de Vannes marquera le début du deuxième bloc qui comportera trois réceptions à Maurice David : Vannes, Colomiers et Oyonnax et un déplacement à Montauban. Un bloc charnière en ce début de saison. Pour Fabien Cibray il est effectivement important « même si on voit que dans ce championnat tout le monde est capable de gagner à l’extérieur aussi. Pour moi le plus important ce sont les ingrédients que l’on met pour gagner les matchs les uns après les autres, sans se projeter à une, deux ou quatre semaines. » Message bien reçu par le deuxième ligne Jérôme Mondoulet et par le capitaine Joseph Edward qui nous ont expliqué « avoir les crocs » à la veille de la réception des Bretons. L’opération « rachat » de Provence-Rugby débute avec l’accueil de Vannes ce vendredi soir à Maurice David. Quant à la venue d’Oyonnax, encore un gros poisson, elle se fera le jeudi 17 octobre à 20h 5 devant les caméras de Canal+. Qu’on se le dise !
Michel EGEA
Provence-Rugby/Vannes, vendredi 27 septembre à 20 heures au stade Maurice David, Jas de Bouffan à Aix-en-Provence. Réservations sur provencerugby.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.