Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Economie > Salon des entrepreneurs à Marseille : le monde économique fait passer ses (...)

>

Salon des entrepreneurs à Marseille : le monde économique fait passer ses messages à la secrétaire d’État Delphine Geny-Stephann

jeudi 11 octobre 2018

Le salon des entrepreneurs vient de connaître un vif succès à Marseille. Une manifestation inaugurée par Delphine Geny-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances qui a vanté les mérites de la Loi Pacte à un monde économique qui n’a pas manqué de faire passer des messages. S’il ne nie pas des points positifs, il en déplore d’autres.

JPEG - 207 ko
La secrétaire d’État, Delphine Geny-Stephann entourée de Jean-Luc Chauvin, Didier Parakian, ville de Marseille, Johan Bencivenga et Bernard Kleynhoff, région Sud (Photo Robert Poulain)

Pour Delphine Geny-Stephann, qui parle d’« une région extrêmement dynamique », participer à ce salon à Marseille « est un moment privilégié pour rencontrer des Français qui ont soif d’entreprendre et leur dire que le gouvernement est à leurs côtés ». Revient sur la loi Pacte : « Elle est là pour relancer l’emploi et s’est construite en partant du terrain. Elle suit la vie de l’entreprise de sa naissance à sa transmission ; Entreprise qui doit prendre en compte les enjeux sociétaux et environnementaux. » Avant de lancer : « Nous allons construire une économie championne de l’innovation ». Tout au long de sa visite Delphine Geny-Stephann a rencontré des responsables du monde économique qui n’ont pas manqué de lui faire passer un certain nombre de messages. Jean-Luc Chauvin, président de la CCI Marseille-Provence invite à faire attention à des mesures « qui vont fragiliser les chambres et, en premier lieu les plus petites. Car, cela va directement impacter les PME/TPE puisque 80% de nos actions les concernent. Les grands groupes eux n’ont pas besoin de nous. » Lionel Canesi, le président du Conseil Régional de l’Ordre des Experts-Comptables Marseille-Provence-Alpes-Côte d’Azur indique pour sa part : « On a l’impression qu’il manque une ligne directrice à la loi Pacte qui, d’un côté offre des avancées aux entreprises, de l’autre installe des freins tel le prélèvement à la source ». « Il faut d’autant plus faire attention, ajoute-t-il, qu’une dynamique est à l’œuvre. Et que lorsque nous travaillons ensemble nous gagnons, c’est le cas avec la French Tech, Ze Box... Ce territoire connaît une progression comme le prouve les +7% de création d’entreprises que nous avons connu en 2017. On en comptait 96 000 en 2016 et elles sont passées à 107 000 fin août et, cette dynamique est en train de s’amplifier ». Monique Cassar, la présidente départementale 13 de la Chambre des Métiers et de l’artisanat de Provence Alpes-Côte d’Azur signale : « La loi Pacte nous satisfait sur la question des conjoints mais nous sommes inquiets car nombre de mesures de simplification remettent en cause l’existence même des Chambres. Nous allons tout faire pour conserver l’identité et les valeurs de l’artisanat et les Chambres sont les plus appropriées pour cela ». Puis d’évoquer à son tour le prélèvement à la base : « C’est nébuleux. Nous allons sillonner tout le territoire régional pour apporter des explications à nos artisans ». Johan Bencivenga, le président de l’UPE 13 indique : « J’ai dit à la ministre qu’il fallait faire attention, la loi Pacte comprend énormément de choses, les une favorables, les autres non. Changez le code civil sur l’entreprise ouvre un risque juridique et le prélèvement à la base est une opération qui est allée trop vite et qui est mal encadrée ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.