Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Economie > Secem : Cap sur la Méditerranée et l’Afrique pour des échanges gagnant-gagnant (...)

< >

Secem : Cap sur la Méditerranée et l’Afrique pour des échanges gagnant-gagnant (3/4)

vendredi 24 novembre 2017

JPEG - 95.4 ko
Dominique Brunin, Directeur 4I de CCI France et Délégué général de CCI France International et Johan Bencivenga, président de l’UPE13 (Photo M.B.)

L’édition 2017 du Secem (Sécurité économique et compétitivité des entreprises en Méditerranée) portée par l’Association de Criminologie du bassin méditerranéen (ACBM), n’a pas manqué d’évoquer les échanges commerciaux en Méditerranée, sachant que, pour Dominique Brunin Directeur 4I de CCI France et Délégué général de CCI France International , il est clair que « la thématique méditerranéenne est incontournable dans cette métropole ». Il importe donc « de travailler à améliorer les relations économiques dans cette zone géographique dans un rapport gagnant-gagnant ». Et, Johan Bencivenga, le président de l’UPE 13 évoque pour sa part que l’attention patronale ne baisse pas à ce propos sur le devenir de l’aéroport de Marseille Provence...

Dominique Brunin rappelle que « la CCI France mène une action forte en Méditerranée grâce à nombre de réseaux et nous sommes là dans notre cœur de métier : l’aide au développement des entreprises et, en ce domaine en les accompagnant, en mettant en avant les potentialités et en leur permettant de réduire les risques. Et, lorsque nous parlons de Méditerranée nous allons au-delà des seuls pays côtiers ». Indiquant que la CCI Marseille-Provence, avec son président Jean-Luc Chauvin : « fait de la Méditerranée un axe majeur de sa stratégie. Et il est vrai qu’il y a beaucoup à faire dans un grand nombre de domaines ». Il plaide pour des coopérations renforcées avec la Tunisie et le Maroc dans le domaine du digital « du fait de la qualité de la formation en matière de mathématiques dans ces pays. Il y a des synergies à développer avec les pays de la rive sud et c’est un premier mot-clé, le deuxième est francophonie. C’est une valeur que nous partageons et elle doit être renforcée et, pour cela, elle ne doit pas être exclusive mais intégrer d’autres systèmes linguistiques. Il faut enfin renforcer le dialogue entre les régions euro-méditerranéennes ». Johan Bencivenga souligne : « Nous sommes placés de manière incroyablement judicieuse en face du Maghreb. Nous sommes un lieu de passage, un hub et nous sommes vigilants à ce que les Chinois n’achètent pas notre aéroport car nous voulons rester maîtres de ses destinations. La Méditerranée représente pour nous un potentiel de développement tout comme l’Afrique, un continent à construire avec lequel nous partageons la francophonie ». Il considère : « Après avoir tourné le dos à la mer notre continent se retourne vers elle, vers le Sud, nous sommes au début d’un processus, nous devons notamment avoir une action en termes de formation, nous avons un rôle à jouer... ».
Michel CAIRE

A lire aussi

Secem : Le Préfet de Police Olivier de Mazières ouvre cette 2e édition sur la radicalisation violente et le terrorisme (1/4)
Colloque Secem - Cybersécurité : "Nombre d’entreprises sont mortes parce qu’elles n’ont pas su se protéger" (2/4)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.