Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Sécheresse dans les Bouches-du-Rhône : stade de crise sur le secteur sensible (...)

< >

Sécheresse dans les Bouches-du-Rhône : stade de crise sur le secteur sensible de l’Huveaune aval

vendredi 4 août 2017

Le Préfet a déclaré, par arrêté du 4 août 2017, le secteur sensible de l’Huveaune aval au stade de « Crise », conformément aux dispositions du plan cadre sécheresse en vigueur approuvé par arrêté du 17 mai 2016. Ce stade déclenche la mesure de suspension de tous les prélèvements dans les eaux de surface intérieures (rivières, fleuves côtiers, lacs, etc.) et les nappes d’accompagnement des cours d’eau, à l’exception de ceux opérés pour l’alimentation en eau potable, la salubrité et la sécurité civile.

JPEG - 63.1 ko
(Photo D.R.)

La forte canicule, le déficit pluviométrique, les faibles débits des cours d’eau du département ont entraîné le franchissement du débit seuil de crise sur le bassin versant de l’Huveaune aval (100 l/s à la station hydrométrique d’Aubagne). Les mesures d’alerte et d’alerte renforcées restent en vigueur sur les autres bassins versants. La vigilance sécheresse est maintenue dans les communes du reste du département.
Pour rappel, le stade d’alerte a été déclaré sur les bassins versants de l’Arc amont, l’Arc aval , l’Huveaune aval et le Réal de Jouques le 30 juin dernier. Le stade d’alerte renforcée a été déclaré sur les bassins versants de l’Huveaune aval et du Réal de Jouques le 7 juillet, et sur le bassin versant de l’Arc amont le 21 juillet. Enfin, les prélèvements d’eau sur le bassin versant du Torrent du Fauge sont suspendus depuis le 3 août 2017.

Les Bouches-du-Rhône se caractérisent par deux grands cours d’eau-le fleuve Rhône et la rivière Durance - ainsi que par plusieurs rivières structurantes dans l’Est du département : Arc, Touloubre, Cadière et Huveaune (beaucoup plus sensibles à la sécheresse en raison du climat méditerranéen). Le plan cadre sécheresse au niveau départemental prévoit des limitations d’usages pour les prélèvements qui sont effectués dans certaines portions de trois de ces cours d’eau (Arc, Huveaune, Touloubre amont), leurs affluents et leur nappe d’accompagnement (puits ou forages peu profonds). En revanche, le département possède aussi un approvisionnement en eau à partir du système Durance-Verdon (canal de Marseille, réseau géré par la Société du Canal de Provence, canaux d’irrigation de Basse Durance). Ces modes d’alimentation en eau ne sont pas concernés par les limitations prévues dans le plan cadre sécheresse.

Mesures nouvelles de suspension provisoire des usages et des prélèvements d’eau en crise

- Le principe du plan est la sauvegarde des milieux aquatiques et la préservation des usages dits prioritaires : alimentation en eau potable, salubrité publique et sécurité civile avec pour cela le respect d’un débit minimal dans les cours d’eau équivalent au débit dit réservé soit le 1/10ᵉ de leur module, sauf exceptions.
- En stade de crise il y a donc suspension de tout prélèvement, sauf pour l’alimentation en eau potable, la salubrité publique et la sécurité civile. Dans tous les cas, le comité départemental de vigilance sécheresse est consulté pour apprécier la situation et proposer, en concertation avec les organismes préleveurs, les mesures spécifiques de sauvegarde jugées indispensables.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.