Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Méditerranée > Echanges > Sécurité : Retour de la délégation régionale Paca sur le HLS Cyber de Tel Aviv (...)

< >

Sécurité : Retour de la délégation régionale Paca sur le HLS Cyber de Tel Aviv (Israël)

lundi 12 décembre 2016

C’est à l’Hôtel de Région Paca que vient de se dérouler la réunion de débriefing de la délégation qui s’est rendue à Tel Aviv (Israël) du 14 au 17 novembre, à l’occasion du HLS Cyber 2016. Une vingtaine de personnes -représentants de start-up, d’entreprises, de décideurs économiques et politiques- conduite par la Chambre de Commerce France Israël Marseille Provence, présidée par Caroline Pozmentier-Sportich en partenariat avec la CCI de Nice, ont participé à cette manifestation et bénéficié de rencontres be to be. Les retours ont été positifs tout comme l’ambition affichée par tous les intervenants de donner une suite à cette opération. Ainsi, l’idée a été lancée d’organiser une manifestation à Marseille, en présence d’Israéliens en début d’année et de travailler sur la formation.

JPEG - 30.3 ko
Caroline Pozmentier-Sportich, vice-présidente de la région Paca en charge de la sécurité et Présidente de la Chambre de Commerce France Israël Marseille Provence (Photo Philippe Maillé)

Caroline Pozmentier-Sportich rappelle que « cette manifestation, référence mondiale de la Homeland et de la Cyber Security, présente les technologies de pointe et innovantes au service de la sécurité intérieure et de la cybersécurité pour faire face à l’ensemble des menaces ». Revient sur le sens de ce voyage : « Le succès d’une entreprise est possible grâce à des échanges professionnels cohérents et l’utilisation d’informations pertinentes. La Chambre de Commerce et d’Industrie Israël-France (CCIIF) est une association qui vise à mettre à la disposition des entreprises franco-israéliennes ces deux éléments essentiels à leur réussite. Ce voyage a permis de nous connaître pour certains, de renforcer nos liens avec d’autres et d’organiser, dans les meilleures conditions, des rencontres avec des acteurs économiques, politiques et universitaires israéliens ». Elle insiste sur une double dimension :« La promotion de l’activité de nos entreprises auprès des décideurs clés du marché. Mais aussi, et je mets là ma casquette de vice-présidente de la Région : Participer au développement des relations économiques et commerciales entre Provence-Alpes Côte d’Azur -un territoire sur lequel nous avons tout pour devenir la première Smart Région au monde- et Israël ». Parmi les membres de cette délégation qui s’est rendue en israël, Yann Sadey, Groupe SNEF-Connect avance : « Je reviens avec un lot de nouveautés que je place déjà sur le marché et cela, aussi bien dans notre Région qu’en Israël ». Stéphane Pagnetti, vice-président de la CCIIF considère pour sa part : « Peu de pays offrent une telle réactivité et un management qui permet l’insolence, la critique de sa direction. Israël, c’est un mélange de culture méditerranéenne et anglo-saxonne ». Guillaume Riou, Pôle Safe : « Nous étions à un salon sur la sécurité et, contrairement à ce que nous pouvons voir en France, pas une seule caméra n’était présentée, Israël a un coup d’avance sur nous ». Pour Ziga Valic, Optitec, « Israël a un taux de réussite impressionnant. Si nous faisons venir une délégation israélienne à Marseille il serait intéressant d’organiser des rendez-vous be to be  » Kevin Polizzi, Jaguar Network témoigne pour sa part : « Le premier jour, j’ai été impressionné puis, j’ai pu me rendre compte que les produits présentés au salon n’étaient pas finis... En même temps, c’est intéressant, on fait le cahier des charges dans la rue. Puis, il y a les prises de contact, extrêmement positives et nous avons vu des choses que l’on ne voit jamais en France ». Et de déplorer : « Nous sommes encore trop loin des questions de sécurité en France et il est vrai que j’ai été surpris par le fait qu’en Israël, même à l’Armée, il est possible de désobéir à un ordre s’il est infondé ». Et avoue : « Je reviens avec le sourire de ce voyage ». Enfin, Kevin Polizzi insiste sur le besoin de formation qui existe en France affirmant que le champ des possibles est grand : « L’informatique cela s’apprend et la première caractéristique pour y parvenir est la passion. Il y a énormément à faire, les besoins existent ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.