Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Politique > Sénatoriales dans les Bouches-du-Rhône : Été indien pour le Printemps (...)

< >

Sénatoriales dans les Bouches-du-Rhône : Été indien pour le Printemps Marseillais

dimanche 27 septembre 2020

JPEG - 173.2 ko
Une partie de l’hémicycle du Sénat renouvelée © senat.fr

Le Printemps Marseillais a décidé de prendre un train de sénateur et de se poursuivre jusqu’à l’automne. Après n’avoir remporté qu’un seul siège, Samia Ghali, lors du précédent mandat, la liste conduite par le secrétaire fédéral du PCF, Jérémy Bacchi, a obtenu 987 voix (28,68%), la socialiste Marie-Arlette Carlotti et l’EELV Guy Benarroche rejoignent avec lui le Palais du Luxembourg. Chez LR les ambitions étaient grandes, au moins quatre sénateurs, ils ne sont que trois à être élus avec 1 243 voix (36,12%) : Patrick Boré, Valérie Boyer et Stéphane Le Rudulier. Jean-Noël Guérini, l’ex-président PS du Département des Bouches-du-Rhône conserve sous l’étiquette divers gauche son siège en obtenant 538 voix (15,63%). Alors qu’il a perdu la mairie de secteur des 13/14 à Marseille, le RN Stéphane Ravier parvient à conserver son siège avec 345 voix (10,03%). Un siège qu’il sauve sans doute grâce aux décisions d’Olivier Véran, à trois jours du scrutin, de reconfinement. Des mesures (justifiées ou pas) qui n’ont pas été concertées ou expliquées qui ont sans doute entraîné l’échec de la liste conduite par le LREM Jean-Pierre Serrus, 303 voix, (8,81%).
Michel Caire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.