Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Sophie Camard, maire PM du 1er secteur de Marseille et Emmanuel Barbe, (...)

< >

Sophie Camard, maire PM du 1er secteur de Marseille et Emmanuel Barbe, préfet de police des Bouches-du-Rhône soulignent l’importance des conseils de sécurité

dimanche 20 septembre 2020

Le préfet de police vient de présider en présence de Sophie Camard, maire des 1er et 7e arrondissements de Marseille le 1 500e conseil de sécurité d’arrondissement, instance partenariale de résolution des problèmes de sécurité du quotidien réunissant élus, police nationale, police municipale et les partenaires de la sécurité (acteurs de la politique de la ville, bailleurs, transporteurs, éducation nationale, représentants des commerçants et des CIQ, etc.). Mesure phare de la police de sécurité du quotidien (PSQ), ces instances, qui maillent tout le département, et réunissent l’ensemble des parties prenantes des communes en matière de sécurité, se réunissent en moyenne deux fois par mois afin d’apporter des réponses concrètes et opérationnelles à des faits d’insécurité subis par la population. Les affaires traitées sont toutes les problématiques du quotidien, qui nuisent à la tranquillité publique ou résidentielle (délinquance générale, nuisances sonores, occupation illicites de la voie publique ou des parties communes, épaves, ventes à la sauvette, etc.). Lancé dans les Bouches-du-Rhône, ce dispositif a été étendu à l’ensemble du territoire.

JPEG - 112.2 ko
Sophie Camard maire des 1er et 7e arrondissement et Emmanuel Barbe, préfet de police des Bouches-du-Rhône (Photo Mireille Bianciotto)

Confronté à l’augmentation des actes de délinquance, vol, incivilité, stationnement anarchique, tapage nocturne, particulièrement en août à Marseille, Emmanuel Barbe, le préfet de police des Bouches-du-Rhône souligne l’importance de ce Conseil de sécurité. Conseil qu’il considère comme une réponse régulière et collégiale, qui structure la vie sociale. « Une méthode très originale qui associe fortement les citoyens, à travers, soit les professionnels (hôtels, commerces, RTM, bailleurs sociaux, médiateurs) soit les comités de quartier. Un dispositif qui permet véritablement de résoudre, petit à petit et de manière globale les problèmes. Évidemment cela ne concerne pas la grande délinquance mais cela permet de résoudre les problèmes du quotidien de nos citoyens qui souvent, leur font éprouver un sentiment d’insécurité »... Entretien

Sophie Camard, nouvelle maire du 1er secteur qui assiste à son 1er conseil de sécurité, dresse le bilan de l’été en 3 points : « Les centres aérés et de jeunes ont accueilli moitié moins d’enfants et de jeunes pour respecter les mesures sanitaires » ; « les plages ont attiré 3 millions et demi de baigneurs, ce qui a fait monter les tensions et le travail d’apaisement de la police en août » ; « Les services publics étaient en sous-régime, par exemple la RTM en horaires d’été ». Sophie Camard dit adhérer à ce dispositif « parce qu’il vise à l’amélioration du cadre de vie » et que son secteur en a besoin.

La maire des 1/7 définit ce qu’est une "zone grise"

Sophie Camard souligne enfin la rapidité des réponses apportées aux signalements de la population et insiste sur la politique conduite dans le secteur.

Propos recueillis par Mireille BIANCIOTTO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.