Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives




Accueil > Aix Marseille > Société > Tables Rondes de l’Arbois : une 9e édition sur "Langages, écritures et (...)

< >

Tables Rondes de l’Arbois : une 9e édition sur "Langages, écritures et communication" les 30 et 31 mars

lundi 27 mars 2017

C’est la thématique « Langages, écritures et communication » qui sera au centre de la 9e édition des Tables Rondes de l’Arbois qui se déroulera les 30 et 31 mars, au sein de la faculté de Droit et de Science Politique d’Aix-en-Provence. Comme pour les précédentes éditions, ces rencontres accueilleront un plateau de personnalités d’audience internationale, toutes réunies par la volonté de faire partager leur savoir au plus grand nombre. Lors de ces deux journées de conférences et de débats ouvertes à tous, initiés et grand public, ces femmes et hommes de sciences tenteront d’expliquer comment le langage intervient dans notre évolution biologique ; comment la naissance de l’écriture devient une combinaison aléatoire de deux mondes de communication complémentaires que sont l’image et la langue.

JPEG - 155.8 ko
Yvon Berland, président de l’AMU a présenté la 9e édition des tables rondes de l’Arbois entouré de Frédéric Collart, métropolole Aix Marseille Provence, Stéphane Paoli, Aix-en-Provence et Daniel Nahon, docteur en géologie appliquée au génie civil et docteur ès-sciences de l’Université d’Aix-Marseille (Photo Robert Poulain)

Il aura fallu au genre Homo près de trois millions d’années pour passer du langage modulé au langage articulé concomitamment à l’acte merveilleux de se redresser et de développer son cerveau. L’aboutissement est Homo sapiens : il habite le temps, lui donnant une dimension par le langage, la pensée symbolique, et l’art. Le langage est une part entière de notre évolution biologique. Il constitue une aptitude inédite dont notre patrimoine génétique est le support permettant sa transmission à notre descendance. Le langage s’est décliné en langues dont le destin a été d’évoluer et de se diversifier au fil de l’évolution du milieu environnemental, des besoins, des migrations, des échanges, des milieux socio-culturels.
Le cerveau humain né de l’évolution biologique et sans cesse façonné par le milieu, doit donc posséder des architectures neuronales spécifiques qui permettent de représenter les structures de toutes les langues humaines que les linguistes classent en branches et en familles. Et si les langues sont apparues comme un moyen propre à notre espèce pour communiquer, c’est la pensée symbolique avec l’image et l’art qui va constituer un accès au monde invisible et à l’imaginaire. La naissance de l’agriculture puis la domestication des animaux ont été des événements considérables pour l’histoire des langues et des écritures. Les premières iconographies et pictogrammes annonciateurs de l’écriture apparaissent à ce moment. Mais l’écriture s’invente là où l’agriculture et l’élevage ont jailli en premier : en Mésopotamie puis en Égypte au IVe millénaire avant notre ère. Ces formes d’expression servent l’échange, le commerce et le développement économique entre groupes, entre tribus puis entre peuples.
L’écriture apparaît comme une création métissée issue de la combinaison aléatoire de deux modes de communication complémentaires qui la précédaient depuis longtemps : l’image et la langue. Aujourd’hui les moyens modernes de communication se sont multipliés au fur et à mesure des innovations techniques. Des langues nouvelles naissent des découvertes scientifiques. La numérisation des sociétés est à tout coup un nouveau bouleversement dans l’histoire du Monde et des modes de communication entre les humains. L’image virtuelle vient s’ajouter à l’expression du réel. Aucun peintre à quelque civilisation qu’il appartienne n’a jamais fondé son art sur la représentation du réel et aujourd’hui l’image virtuelle devient, comme pour l’artiste, un mode d’expression, de rêve et de communication. Que nous réserve le Monde de demain ?

Programme

Jeudi 30 mars

  • 10h : Ouverture des Tables Rondes de l’Arbois
  • 10h30 : La place de la science dans la société du XXIe siècle, Louis Schweitzer, Commissaire Général à l’Investissement
  • 11h30 : Où, quand, pourquoi, comment est apparu le premier Homme, Yves Coppens, professeur honoraire au Collège de France, membre de l’Académie des sciences et de l’Académie de médecine
  • 13h30 : Les Neurones de la lecture, Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France, membre de l’Académie des sciences, lauréat du Grand Prix de l’Inserm
  • 14h30 : Des argots aux SMS, en passant par les langages spécialisés : quelques réflexions sur les variétés sociales du français, Jean-Claude Bouvier, professeur émérite à Aix-Marseille Université, ancien président de l’Université de Provence
  • 16h : L’invention de l’écriture en Mésopotamie et ses conséquences, Jean-Jacques Glassner, directeur de recherches émérite au CNRS
  • 17h : Débat, Table ronde n°1 : De l’origine du langage à la diversité des langues animée par : Patrice Debré, PU-PH, professeur d’Immunologie à l’Université Pierre et Marie Curie, membre de l’Académie de médecine, ancien ambassadeur de France chargé de la lutte contre le SIDA et les maladies transmissibles, ancien président du Cirad.

Vendredi 31 mars

  • 9h30 : Image, écriture et communication dans l’Égypte prépharaonique, Gwenola Graff, chargée de recherche à l’IRD, égyptologue
  • 10h15 : Les alphabets au IIe millénaire avant notre ère : un outil graphique entre expériences marginales et parrainage politique, Robert Hawley, chargé de recherche au CNRS
  • 11h : La montagne sacrée du Bégo. Mythes cosmogoniques des premiers peuples métallurgistes des Alpes méridionales. Propositions de lecture des idéogrammes inscrits dans la pierre entre 3 300 et 1 800 avant notre ère, Henry de Lumley, directeur de l’Institut de Paléontologie Humaine, Fondation Albert 1er Prince de Monaco, membre de l’Académie des inscriptions et belles lettres et de l’Académie des sciences
  • 11h45 : De l’émergence du verbe à la communication dans l’Art Contemporain, Marc Gensollen, psychiatre, président du centre international sur le verre et les arts plastiques, membre de l’Académie des sciences, lettres et arts de Marseille, Founding Patron du CIMAM Conférence Internationale pour les Musées d’Art Moderne.
  • 13h30 : De l’intelligence artificielle à la Singularité technologique, Jean-Gabriel Ganascia, professeur à l’Université Pierre et Marie Curie
  • 14h30 : Quel est le vrai rôle du langage dans la communication ? Dan Sperber, anthropologue, linguiste, directeur de recherche émérite au CNRS, professeur à Central European University de Budapest, lauréat du Prix Claude Lévi Strauss
  • 15h45 : Façonner l’imaginaire : de la création numérique 3D aux mondes virtuels animés, Marie-Paule Cani, professeur d’informatique à Grenoble INP/Ensimag, professeur au Collège de France en 2014-2015, membre de l’Académie Européenne depuis 2013. Médaille d’argent du CNRS et lauréate du prix Eurographics « Outstanding TechnicalnContributions Award » en 2011.
  • 16h45 : Débat, Table ronde n°2 : La santé à l’heure du numérique, entre asservissement et service rendu animée par : Jean Jouzel, ancien vice-président du GIEC, Prix Nobel de la Paix en collectif, Médaille d’Or du CNRS et de l’Académie d’agriculture et par Pierre Corvol, professeur émérite au Collège de France, administrateur honoraire du Collège de France, vice-président de l’Académie des Sciences.

Contact & Inscription // inscription gratuite et obligatoire sur tablesrondes-arbois - e-mail : contact@tablesrondes-arbois.com / Téléphone : 04 91 59 84 94

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.