Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Economie > Team Sud export : pour répondre aux perspectives et besoins des exportateurs (...)

< >

Team Sud export : pour répondre aux perspectives et besoins des exportateurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur

mardi 2 octobre 2018

JPEG - 204 ko
Jean-Daniel Beurnier entouré de Caroline Pozmentier, Bertrand Velon, Rémy Paillette, Roland Gomez et Nicolas Plumier (Photo Robert Poulain)

Jean-Daniel Beurnier, président de la Commission CCI International, Provence-Alpes-Côte d’Azur vient de présenter les résultats de la quatrième enquête régionale export à laquelle 1 200 entreprises exportatrices ont répondu. Un document qui montre que l’Europe est une valeur sûre confirmée, les États-Unis fléchissent légèrement, alors que la Chine fait de moins en moins peur. Un document qui met aussi en lumière les besoins affichés par les exportateurs, ils concernent l’aide à la prospection de nouveaux marchés et le financement des démarches à l’international. Tandis que 57% des exportateurs répondants avouent ne pas avoir défini de zone de prospection seulement 11% se font déjà aider. Des chiffres qui donnent tout son sens à l’offre Team Sud Export au bénéfice des entreprises dont le lancement a eu lieu le 18 juin dernier et qui réunit les compétences État/Région Sud/Business France/CCI de Région/Bpifrance/Conseillers du Commerce Extérieur au sein d’une même gouvernance. Une initiative dans laquelle la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a un rôle pilote au plan national. 56% des entreprises répondantes ont moins de 10 salariés et représentent 16% du chiffre d’affaires Export régional alors que 10% des entreprises répondantes concentrent à la fois 80% du chiffre d’affaires et 52% des effectifs. Les entreprises de la région réalisent en moyenne 28% de leur chiffre d’affaires à l’export. Tandis que trois filières concentrent près de la moitié des exportateurs : l’agroalimentaire (17%), le BTP (15%), l’industrie et les services à l’industrie (13%). Ils sont suivi par les technologies de l’information et la communication (10%) et la logistique-transport (9%).

« 87% des entreprises exportatrices régionales prévoient un maintien ou une augmentation de leur activité à l’export en 2018 »

Jean-Daniel Beurnier explique : « On assiste à un mouvement naturel vers l’Europe. 76% des entreprises régionales déclarent exporter vers la zone euro, contre 65% en 2016. L’Italie arrive en tête avec 29% devant l’Allemagne 24%, la Belgique 20%, l’Espagne 19%. Puis viennent les États-Unis avec 15% ». Depuis deux ans la part de l’Europe a fortement augmenté (respectivement +16% pour la zone euro et +5% pour la zone hors euro. La part de l’Asie se stabilise avec 23% de citations. En revanche l’Amérique du Nord, citée par un répondant sur cinq l’est moins qu’il y a deux ans, passant du 2e au 4e rang des zones de prospection. Les zones Maghreb (10% des citations contre 12% en 2016) et Moyen-Orient (8% des citations contre 10% en 2016) sont également moins retenues. Bien que leur part est diminué depuis 2016, les États-Unis restent en tête du palmarès des pays à prospecter, citer par 15% des répondants. Ils sont suivis de près par l’Allemagne (14%) puis par le Royaume-Uni, l’Italie et la Chine, ex aequo (11%). Jean-Daniel Beurnier ne cache pas sa satisfaction en annonçant que « 87% des entreprises exportatrices régionales prévoient un maintien ou une augmentation de leur activité à l’export en 2018 ».
L’enquête régionale met ensuite en exergue les principaux besoins des entreprises exportatrices. On apprend ainsi que la prospection de nouveaux marchés arrive très largement en tête des besoins (citée par 54% des répondants), suivi du financement de la démarche à l’international qui rétrograde en 2e position (cité par 24% contre 43% en 2016) et de l’information sur les pays et marchés (20%). Et, pour se faire aider, répondre à ses besoins, les entreprises sont accompagnées en premier lieu par Business France (37% de celles qui se font accompagner), BpiFrance (36%), CCI International Paca (34%). Sachant que 20% des entreprises à fort potentiel ont bénéficié de services d’accompagnement à l’export contre seulement 11% en moyenne régionale.
Nicolas Plumier, co-dirigeant et responsable de Technoconcept, une PME innovante des Alpes-de-Haute-Provence Techno qui conçoit, produit et commercialise une gamme complète de produits pour l’Évaluation et la Rééducation Fonctionnelle signale que sa société, dès sa naissance a construit sa stratégie à l’international « car nous sommes les seuls au monde sur notre technologie. Nous avons commencé par l’Europe, nous nous ouvrons sur la Russie et la Chine et nous visons également les États-Unis  ». La société a réalisé 65% de son chiffre d’affaires à l’export dès sa deuxième année et vise les 85% dans deux ans.
Rémy Paillette est le directeur commercial de Enogia, start-up innovante de la filière green tech sur le territoire Aix-Marseille-Provence qui a été créée en 2009. Ses microcentrales électriques à ORC (récupération de la chaleur perdue des gaz d’échappement et transformation en électricité additionnelle ou réduction de consommation de carburant) s’exportent déjà dans 129 pays. Enogia a identifié l’Asie comme zone à fort potentiel de développement. Après avoir mené une mission de prospection avec Business France elle a vendu un système au Japon. La société souhaite maintenant affiner une stratégie de déploiement et mettre en place des actions individuelles plus ciblées.

« La team Sud est la grande porte de l’export de notre région »

Roland Gomez, le président de la CCI région Sud constate : « 57% des entreprises n’ont pas de stratégie à l’export, nous allons travailler avec elles tout comme nous serons aux côtés de celles qui veulent renoncer au bout de deux ans ». Il considère disposer grâce à la Région, « d’un très bel outil, la Team Sud Export, pour répondre aux besoins de nos entreprises ». A ce propos Caroline Pozmentier-Sportich, vice-présidente de la Région, en charge des Relations Internationales indique : « Nous avons une méthode : mettre en cohérence politique nationale et territoriale pour permettre aux entreprises de devenir des championnes à l’export. C’est d’autant plus important qu’une entreprise qui exporte est aussi une ambassadrice de son territoire et donc un facteur d’attractivité » Elle rappelle que, depuis le mois de juin, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a été choisie pour expérimenter la mise en œuvre du parcours régional des entreprises à l’export. Ce qui se traduit par la création de la « Team Sud Export », guichet unique qui regroupera tous les acteurs régionaux de l’export : CCI International et Business France, mais également acteurs du financement export, agences de développement. Considérant que « la Team Sud est la grande porte de l’export de notre région ». Les 16 conseillers terrain de la CCI International Sud sont désormais soutenus par les 93 bureaux de Business France à l’étranger. L’objectif est de coacher près de 500 entreprises de plus par an et une action à l’étranger démultipliée. Et se met ainsi en place un « accélérateur Team Export », une première qui permet aux entreprises d’être financées à l’export sur des aides individuelles. 18 entreprises bénéficient de ce dispositif et la Région va voter un budget pour 24 autres entreprises. Un dispositif qui active des solutions publiques et privées.
Bertrand Velon, directeur interrégional Business France Grand Sud Est se félicite de voir « l’union, la collégialité à l’œuvre pour fournir aux entreprises une offre claire, simple, lisible et efficace. L’objectif est de développer l’exportation et le nombre d’exportateurs et surtout le nombre d’exportateurs pérennes. Aujourd’hui 70% des entreprises qui se lancent à l’exportation n’y sont plus au bout de deux ans. Une situation qui s’explique notamment par le fait qu’il existe de bonnes mais aussi de mauvaises opportunités. D’où la nécessité d’un accompagnement individualisé. Il existait déjà un accompagnement avec les CCI mais là, il est renforcé par nos bureaux à l’étranger et par cette plateforme où, région par région, on pourra répondre aux questions que les entreprises se posent ». La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est resté la 3e région exportatrice, en poids économique, de France, malgré la fusion d’autres régions. Elle entend bien, avec cette team et son positionnement géographique aller de l’avant.
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.