Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Société > Tourisme : La destination Provence-Alpes-Côte d’Azur garde sa place de (...)

< >

Tourisme : La destination Provence-Alpes-Côte d’Azur garde sa place de leader

mardi 7 juillet 2015

Pour l’été 2015, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur devrait à nouveau s’imposer comme la destination préférée des Français avec 4,3 millions d’entre eux qui ont l’intention de s’y rendre au moins 1 fois entre juin et août 2015. Elle devrait également séduire une clientèle étrangère plus nombreuse pour 31% des professionnels interrogés, constituée prioritairement de visiteurs allemands et britanniques. De quoi entretenir la confiance des professionnels du tourisme en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ils estiment positif le début de l’été et affichent des taux de réservation très satisfaisants pour juillet-août.

JPEG - 648.6 ko
Cassis (Bouches-du-Rhône) (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 727 ko
L’île des Embiez (Var) (Photo Philippe Maillé)

Une destination qui reste n°1

Pour la deuxième année consécutive, le CRT Paca a confié à Protourisme le soin de réaliser, en parallèle à sa traditionnelle enquête effectuée auprès de 639 professionnels du tourisme de la région, une enquête sur les vacanciers français partants en région Paca (prenant en compte leurs intentions de départ en vacances et en courts séjours). Cette enquête révèle que Paca conserve la 1ère place au rang des destinations préférées des Français (17% des intentions de départ). A noter que l’écart se réduit avec les régions Languedoc-Roussillon (15%) et Bretagne (14%). Le redécoupage régional risque également de faire évoluer la donne en renforçant le poids touristique de certaines régions au détriment de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. La fréquentation des touristes français par région : Provence-Alpes-Côte d’Azur (16,7 millions) ; Bretagne (13,2 millions) et Languedoc-Roussillon (12,9 millions).

Un été 2015 prometteur en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Pour la période mai-juin 2015, l’espace urbain est mieux loti. En effet, l’avis des professionnels du tourisme en Provence-Alpes-Côte d’Azur reflète ce cadre plutôt favorable. 71% d’entre eux ont une appréciation positive sur la fréquentation pour le début de l’été (mai-juin 2015) qui a notamment été portée par la météo et le calendrier des ponts et jours fériés. L’espace urbain de la région enregistre les meilleurs résultats pour cette période (79%), notamment en bénéficiant du tourisme d’affaires, suivi de près par l’espace balnéaire (74%) et l’arrière-pays (73%).

Perspectives juillet-août 2015

Quant à la suite de la saison estivale, les 3/4 des professionnels sont confiants pour la suite (74%) contre 69% à la même période en 2014, avec un bon niveau de réservation pour juillet, surtout pour l’espace balnéaire et urbain. 67% des hébergeurs font état d’un niveau de réservation jugé bon, à 52% en moyenne. Ce taux dépasse les 60% pour les résidences de tourisme et les meublés de tourisme.
Globalement, l’été est pressenti stable par rapport à 2014. Si la clientèle régionale et française est stable (65%), une progression de fréquentation est à noter pour la clientèle étrangère qui constitue 35% de la clientèle totale et est jugée à la hausse pour 31% des professionnel. Les touristes allemands sont les plus nombreux puisqu’ils représentent la 1ère nationalité de provenance (63% des citations), devant les britanniques (45%), les belges (35%), les italiens (33%) et les hollandais (29%).
Quant aux clientèles lointaines et émergentes, les BRIC sont toujours à la hausse grâce à la Chine et au Brésil tandis que le marché russe est en baisse depuis 2013 suite au contexte économique et géopolitique. Il est également à noter une bonne présence de la clientèle nord américaine à 18% en moyenne sur l’ensemble de la région, surtout dans l’espace urbain (36%).

Des signaux encourageants pour le tourisme

L’étude Ipsos-Europe-Assistance donne des signes encourageants : 60% des interviewés (et 63% des Français) déclarent qu’ils partiront cet été, soit 6 points de plus qu’en 2014. Les intentions de départ en vacances repartent donc à la hausse chez les Européens, après trois années de baisse ou de stagnation. Les touristes européens gardent une préférence pour les pays du Sud de l’Europe : la France, l’Italie et l’Espagne demeurent de loin les trois destinations les plus prisées.
La baisse de l’euro devrait également favoriser et rendre plus compétitif l’économie touristique française vis-à-vis des clientèles internationales.

Des points d’alerte

- Les ventes de dernière minute, conçu au départ comme une tactique de dernier recours pour remplir des chambres ou des sièges vides, ont pris une ampleur considérable. Selon une étude PhoCusWright, près d’un touriste français sur 4 a acheté son dernier voyage en France moins d’une semaine à l’avance.
- Le pouvoir d’achat en baisse des Français qui induit des arbitrages dans les choix de leur consommation. Les touristes souhaitent maximiser leurs budgets, notamment par rapport au coût des transports (compagnies low cost, covoiturage...).
- Le contexte géopolitique (grèves, attentats…)

Les tendances

- Le poids du tourisme non marchand : dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, plus d’un touriste sur 2 (54%) a recours à un hébergement non marchand (chez des parents et amis en résidence principale ou en résidence secondaire).
- La tendance à la location de vacances et au last minute : le développement des plateformes Internet de mise en relation entre loueurs et locataires (Home Away, Airbnb…) constitue un frein de plus en plus puissant à l’hôtellerie traditionnelle. Selon Home Away, 40 000 hébergements de ce type existeraient sur le marché en Paca. Pour les touristes, ces offres se démarquent des autres types d’hébergement en proposant plus d’espace et plus d’intimité et en étant ainsi mieux adaptées pour les groupes d’amis et la clientèle familiale. Ce choix peut aussi s’avérer plus économique que d’autres formes d’hébergement. « Ces nouvelles offres, précise le CRT Paca, viennent concurrencer directement les offres plus traditionnelles comme l’hôtellerie, et même si cette dernière apporte de nombreux services supplémentaires et notamment du personnel qualifié. Concurrence déloyale ou offre complémentaire, les nouvelles formes d’hébergement collaboratif ont de beaux jours devant elles et les hôteliers du tourisme l’ont compris même si une partie d’entre eux estime que ce phénomène disparaitra une fois la croissance revenue »

Paca est au 2e rang des régions françaises pour le camping (Chiffres INSEE)

Avec 15,2 millions de nuitées enregistrées dans les campings, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur se maintient, quant à elle, toujours au 2e rang des régions françaises, derrière la région Languedoc-Roussillon. Lors de la saison estivale 2014, la fréquentation des campings en Paca a continué d’augmenter par rapport à 2013, enregistrant une hausse de 0,5%, légèrement supérieure à celle observée au niveau national (+0,2%), avec cependant de fortes disparités. La hausse est plus marquée dans le Var (+ 1,4%) et le Vaucluse (+ 1,2%) tandis qu’elle est quasi nulle dans les Bouches-du-Rhône (+0,1%). Une baisse est constatée dans les départements alpins avec - 1,3% pour les Alpes-de-Haute-Provence et - 6,7% pour les Hautes-Alpes.
Enfin, il est à noter que le nombre de nuitées a fortement augmenté dans les Alpes-Maritimes avec + 6,3% soit 61 400 de nuitées de plus par rapport à l’été précédent.

Touristes français comme étrangers toujours fidèles

Représentant près de 40% de la clientèle des campings en Paca, la fréquentation des touristes étrangers a également légèrement progressé (+ 0,8%) en 2014. Parmi les nationalités les plus présentes, les Suisses et les Allemands mais avec une baisse de fréquentation des campings par les Néerlandais. Plus de 700 campings en Provence-Alpes-Côte d’Azur dont 165 campings labellisés « Camping Qualité » sont répartis sur tous les départements de la région avec une majorité située dans le Var. Avec près de 300 000 lits, l’hôtellerie de plein air représente 40% de l’offre d’hébergement marchand de la région. « C’est en particulier grâce au dynamisme des professionnels de l’hôtellerie de plein air qui proposent des produits attractifs à leurs clientèles (mobil-home, bungalow…), que ce mode d’hébergement est toujours plébiscité », souligne le CRT Paca.

Cet été, près de 4,3 millions de Français réaliseront au moins un séjour en région Paca entre juin et août.

Le profil type de ces touristes :
- Ce sont majoritairement des familles, représentant près de la moitié de la fréquentation en juillet et août (45%), suivies des couples (31%)
- Ou encore de plus en plus de plus de personnes âgées (42% des partants ont plus 50 ans, soit +9% par rapport à l’été 2014)
- Ils viennent en majorité de l’Ile de France (20%) suivi de très près de la région Rhône-Alpes (19% en 2015, soit +9% par rapport à 2014) et du Nord Pas-de-Calais (10% en 2015, soit +2% par rapport à 2014) mais aussi de plus en plus de la région Paca elle-même (16% en 2015 contre 11% en 2014)
- Ils disposent d’un budget moyen toujours supérieur à la moyenne nationale, évalué à 107€ / jour (contre 112€ en 2014)
- Leur durée de séjour est en moyenne de 12 jours en PACA (contre 10 jours au niveau national), mais cette stabilité masque des écarts qui se creusent avec le développement d’une part des séjours de moins d’une semaine, et d’autre part la progression de très longs séjours
- Ils privilégient toujours les hébergements marchands, la location et le camping
- Ils achètent pour 58% d’entre eux tout ou partie de leurs vacances sur Internet (+ 3% par rapport au national), la formule du package apparaissant cette année comme une tendance en hausse

Destimed

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.