Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Méditerranée > Rive Sud > Tourisme : Ouverture d’une nouvelle ligne aérienne Marseille - Essaouira (...)

< >

Tourisme : Ouverture d’une nouvelle ligne aérienne Marseille - Essaouira (Maroc)

vendredi 10 avril 2015

JPEG - 114.6 ko
L’aéroport d’Essaouira au Maroc (Photo CPT)

Depuis le 2 avril 2015, la compagnie Ryanair a ouvert une ligne Marseille-Essaouira (Maroc) tous les jeudis. « Cette ligne permet de drainer la clientèle du bassin méditerranéen français, de Montpellier à Nice en passant par Valence. Le temps nécessaire pour relier l’aéroport de Marseille Provence depuis ces villes est inférieur au temps nécessaire pour relier l’aéroport de Marrakech qui est le plus près d’Essaouira et dessert déjà plusieurs fois par jour Marseille », souligne le Comité provincial du tourisme d’Essaouira
Cette nouvelle ligne va donc faciliter à cette population du Sud de la France l’accès à cette ville balnéaire « si préservée » et leur permettra un confort de voyage optimal. En effet, l’aéroport d’Essaouira « offre des conditions de débarquement exceptionnelles qui permettent un temps record pour passer la police et la douane. Il arrive en tête des aéroports les plus rapides ».
L’aéroport d’Essaouira reçoit actuellement 3 fois par semaine les vols directs depuis Paris assurés par Transavia et à partir de mai 2015, 1 fois par semaine, un vol direct depuis Londres assuré par Easyjet. « Essaouira se mérite, son accès étant encore très limité par les modes de transport de masse », est-il assuré.

A propos d’Essaouira

Essaouira offre un Maroc encore préservé dont l’hospitalité et l’accueil demeurent les règles de conduite des familles souiries. Cette petite ville n’est pas une ville de passage, seules deux routes y aboutissent mais ne la traversent pas. On ne passe pas à Essaouira, on y va. C’est sans doute cette configuration un peu exceptionnelle qui lui aura permis de garder son authenticité. Classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, sa médina, dessinée par un français au XVIIIe siècle selon des plans militaires de l’époque, a conservé ses maisons d’époque, ses canons sont encore en place sur ses remparts, ses sqalas et les matériaux d’origine témoignent de l’époque fastueuse de cette ville portuaire, incontournable pour le commerce entre l’Afrique subsaharienne et l’Europe pendant plusieurs siècles. Ses forêts de thuyas et ses champs d’arganiers, deux espèces protégées, permettent à ses habitants d’offrir un artisanat riche de créations. Les peintres ici sont si nombreux que l’on parle de l’école de peinture d’Essaouira qui a été représentée en 2014 à la grande exposition sur le Maroc contemporain qui s’est tenue à l’Institut du Monde Arabe à Paris.
Sa nature préservée reste un large domaine d’évasion et de pratique de divers sports comme :
- La marche ou le jogging le long des plages sauvages ou dans les forêts de mimosas bordant la mer ou plus à l’intérieur des terres dans les forêts de thuyas ou d’arganiers,
- Les sports de glisse (les Alizés soufflent surtout entre avril et septembre et le reste de l’année un léger vent, souvent absent l’hiver, permet de pratiquer le kytesurf, le surf, le windsurf toute l’année). Plusieurs écoles proposent des cours ou des stages d’initiation ou de perfectionnement.
- Le golf dont la pratique en hiver est très agréable car dans la journée la température oscille autour des 20 degrés et le soleil brille tous les jours sans vent. La pluie reste très désirée mais elle est peu présente, une quinzaine de jours dans l’année au maximum. A tel point que les arganiers se mettent en hibernation quand le manque d’eau est critique et attendent quelques gouttes de pluie pour reverdir. Encore une merveille de la nature à Essaouira… Le golf, tracé dans une forêt de mimosas et genêts blancs face à la mer, a été classé parmi les dix plus beaux golfs du monde. Ses deux parcours dessinés par Gary Player se complètent au point de vue technique et proposent des jeux très différents. Le deuxième parcours ouvrira très prochainement.
- L’équitation sur les plages dont les galops donnent un sentiment de liberté incroyable,
- Les promenades à dos de dromadaires sur les dunes ou dans les forêts longeant la mer ; beaucoup plus tranquilles, mais tellement pittoresques… on peut même organiser un déjeuner barbecue face à la mer avant de reprendre le chemin du retour,
- Le quad sur les grandes plages à perte de vue
- Les virées en 4x4 sur les mêmes sites…
Et à Essaouira l’on pratique même le Tchoukball !!!
Savez-vous ce que c’est ? Et bien, il vous faudra venir à Essaouira pour le savoir !
Mais si Essaouira est une ville attractive pour les sportifs, elle offre aussi de riches moments culturels avec trois grands festivals que sont :
- Le printemps musical des Alizés (musique classique), entièrement gratuit, auquel participent de grands noms de la musique. Il se déroule le dernier week-end d’avril. En 2015 ce sera du 23 au 26 avril,
- Le festival gnaoua et Musiques du Monde, qui se déroulera cette année, du 14 au 18 mai,
- Le festival des Andalousies Atlantiques (musiques arabo-andalouses), tous les ans au mois d’octobre.
La peinture est également très présente à Essaouira et de nombreuses galeries présentent une multitude d’artistes. Certains proposent même de vous emmener dessiner et peindre en situation, sur des souks par exemple…
De nombreuses échoppes présentent le travail du bois de thuyas et l’on peut encore voir ces artisans aux mains d’or travailler le bois.
Le riche marché des bijoutiers rappelle la présence importante des juifs et leur travail d’orfèvrerie. Quelques-uns travaillent encore sur place.
Grâce à une offre hôtelière très diversifiée, tant en terme de prix que de styles, on peut découvrir et profiter d’Essaouira sans grever son budget. Hôtel de luxe sur le golf avec un spa digne des contes des milles et une nuit, ou un Relais Châteaux en pleine Médina, ryads en cœur de médina qui permettent de vivre la ville comme de véritables souiris et toujours ajustés en terme de budget, ou bien à la campagne en choisissant des maisons d’hôtes plus ou moins luxueuses…
Chacun adaptera ses vacances ou son week-end prolongé, en fonction de son budget et pourra s’assurer un dépaysement total, une rencontre avec une civilisation riche d’histoire et des gens au sens de l’hospitalité et de l’accueil aujourd’hui disparu dans bien des endroits du monde. Et surtout, n’oubliez pas que l’on ne refuse pas un thé à la menthe ou un petit pain tout juste sorti du four et préparé à la maison.
.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.