Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Méditerranée > Rive Nord > Tourisme : le monde entier tourne les yeux sur la destination « (...)

< >

Tourisme : le monde entier tourne les yeux sur la destination « Provence-Alpes‐Côte d’Azur »

jeudi 24 octobre 2013

Le Comité Régional du Tourisme Paca a réuni plus de 80 tour-opérateurs étrangers et quelques 150 professionnels de la région, jeudi 17 octobre, au sein du Novotel Avignon Centre, lors de la Provence Travel Convention. Un workshop géant qui a permis aux acteurs du tourisme du monde entier d’échanger durant une journée entière.

JPEG - 121.5 ko
Les professionnels du tourisme de la région sont venus à la rencontre des tours opérateurs étrangers pour nouer des partenariats d’affaires. (Photo DR)

Première région d’accueil pour les touristes français et deuxième pour les touristes étrangers, la destination « Provence‐Alpes‐Côte d’Azur » souhaite être encore plus attractive. Aussi, cette année, ce sont 80 voyagistes internationaux (contre 58 en 2012) issus de 20 pays qui, invités par le Comité Régional de Tourisme (CRT) Provence‐Alpes‐Côte d’Azur (Paca), ont participé à la 12e édition de la Provence Travel Convention (PTC). L’objectif de ce « workshop inversé » qui s’est déroulé cette année à l’Hôtel Novotel Avignon Centre : inciter les tours opérateurs étrangers ‐ mais aussi les prescripteurs régionaux ‐ à inscrire la destination Paca dans leurs programmations. Pour cela, 160 professionnels du tourisme de la région Paca sont venus à leur rencontre afin de faire connaître leurs offres et nouveautés et nouer des partenariats d’affaires. A noter que plus de 2 500 rendez‐vous individuels ont été effectués dans la journée.
Rappelons que le tourisme est une composante majeure de l’économie en Paca qui accueille chaque année 31 millions de séjours touristiques (dont 5,7 millions issus de touristes étrangers), générant 217,3 millions de nuitées. Cela représente une manne de 14,3 Mds€ injectés dans l’économie régionale, soit 11% du PIB régional. En Paca, 148 000 emplois sont ainsi directement liés à l’activité touristique qui alimente un tissu de 25 000 TPE et PME (hébergements, restaurants, activités de services). L’Angleterre est la première provenance des touristes étrangers qui viennent dans la région, suivie de la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, les Etats-Unis et les « BRIC » (Chine, Brésil, Russie, Inde). A noter que les Alpes‐Maritimes et le Vaucluse attirent plus de la moitié des touristes étrangers qui visitent la région Paca.

Un accent mis sur les marchés émergents…

Pour cette nouvelle édition de la Provence Travel Convention, « le CRT Paca a souhaité mettre l’accent sur les marchés émergents en pleine croissance (la Chine, l’Inde, la Corée, la Russie, le Brésil), mais aussi les marchés lointains comme l’Australie, le Canada ou les Etats-Unis. Leur poids dans l’ensemble de la clientèle qui visite la région Provence‐Alpes‐Côte d’Azur ne cesse en effet d’augmenter depuis 2010, illustrant une diversification des clientèles internationales et venant conforter les choix stratégiques du CRT et d’une partie des professionnels de la région », témoigne Pierre Meffre, président du CRT Paca.
Quatre éductours thématiques étaient également au programme de la Provence Travel Convention, sur l’art de vivre, l’œnotourisme et les activités de pleine nature : sillonnant la région du 18 au 20 octobre, ils ont permis aux « acheteurs » de visiter in situ les professionnels rencontrés la veille.
Avec une présence marquée des voyagistes issus des pays émergents (33%), la Provence Travel Convention 2013 confirme qu’il s’agit d’un levier de croissance à privilégier. Tandis que les impacts de la crise se font sentir en France, ces pays drainent en Paca des touristes avides de découvertes parmi les classes moyennes grandissantes.
En dix ans, les dépenses touristiques des BRIC (Brésil, Russie, Chine, Inde) à l’international ont ainsi été multipliées par 4. Or, ces pays représentent 40% de la population mondiale. « Pour tous ces gens, la Provence et la Côte d’Azur sont comme Paris, des incontournables qu’on rêve un jour de visiter », souligne le CRT. Cependant, face à la concurrence croissante d’autres pays méditerranéens, il est important de continuer à investir, à innover, à communiquer et à séduire afin de rester compétitifs dans la mondialisation et de pérenniser une activité qui apporte tant, aussi bien à l’économie régionale qu’aux habitants de Paca.

... et sur l’Amérique du Nord qui reste un marché à conforter

Le CRT Paca souhaite également capter de nouvelles clientèles avec un travail tout particulier à effectuer sur le marché canadien et américain de manière à maintenir l’attractivité de la destination Paca et gagner des parts de marché. Ces deux marchés d’Amérique du Nord présentent la caractéristique commune d’afficher une bonne santé économique et un taux de départ en vacances parmi les plus élevés dans le monde.
Première destination mondiale pour les touristes étrangers, la France est bien placée sur ces marchés tout comme la région Paca qui arrive en 2e position après Paris. Il est à noter que dans notre région, près d’un touriste étranger sur dix vient d’Amérique du Nord.
Parmi ceux qui connaissent bien la région, on retrouve les Québécois de souche française et les fidèles « baby‐boomers » américains qui recherchent plus que jamais l’authenticité et l’art de vivre mais aussi la nouveauté. Emergents sur ces marchés, les « first‐timers » ont quant à eux des exigences multiples et sont en quête de produits innovants.
Aujourd’hui, ce sont les Canadiens qui mettent le cap sur la région Paca. On les savait déjà amoureux de la Provence, mais voilà que grâce à l’ouverture des lignes régulières « Toronto/Marseille » et « Montréal/Marseille », ils sont encore plus nombreux à inscrire la destination Paca au programme de leurs vacances. « Il y a deux segments de marché assez distincts : les francophones qui sont à la recherche de leurs racines, de nature, de sport, de vacances en famille et les anglophones qui pour leur part sont attirés par des hôtels de standing plutôt élevé avec tout confort », commente Gérard Vallé, directeur commercial des hôtels des Îles Paul Ricard qui développent depuis quelques mois un partenariat soutenu avec le Canada.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.