Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives



Accueil > Provence > Société > Transport maritime pollueur ? : Une journée pour préserver l’air autour des (...)

>

Transport maritime pollueur ? : Une journée pour préserver l’air autour des ports le 14 novembre à Marseille

mardi 26 septembre 2017

« Ensemble préservons notre air », deux observatoires régionaux de la qualité de l’air : Air Paca et Qualitair Corse organisent, le 14 novembre, à Marseille, une première journée méditerranéenne de l’air portant sur le transport maritime. Une journée qui va réunir les services de l’État, les acteurs portuaires, les villes et métropoles, la société civile (sous la forme d’associations militantes de l’environnement), les acteurs économiques et les armateurs. Un état des connaissances et des enjeux mais également la mise en exergue de solutions techniques énergétiques et de leviers locaux d’aménagement vus par les acteurs.

JPEG - 106 ko
Jean-Luc Savelli, directeur de Qualitair Corse et Dominique Robin, directeur de Air Paca ont présenté "La journée Méditerranéenne de l’Air - Les Ports" (Photo Mireille Bianciotto)

Une journée qui part du constat que le transport maritime est une source importante de pollution de l’air, en Méditerranée et parmi les moins régulées. L’accroissement du nombre d’escales comme la multiplication des "géants des mers" interroge l’ensemble des villes portuaires, les médias et la société civile. Elle pose la question des impacts réels, notamment pour les riverains, mais également celle des solutions, que ce soit à l’échelle d’une zone maritime, d’une ville ou d’un quartier. Une situation qui a incité Air Paca et Qualitair Corse à réfléchir sur « quels leviers actionner pour mettre en cohérence à la fois attractivité économique, touristique et la qualité de vie ? »
Dominique Robin Directeur d’Air Paca revient sur l’importance de cette journée qui a selon lui, « trois grands objectifs » : « Faire un état des lieux » à la fois « de la pollution atmosphérique autour des ports » et « des solutions techniques » pour la réduire, « en mer et « à terre » et enfin alerter les décideurs : « armateurs, acteurs portuaires ou de la ville  » afin de de leur proposer des outils et des solutions qui préservent la qualité de l’air... Met en exergue l’innovation, cite la démarche « smart port », lancée par la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille-Provence (CCIMP), à Marseille, un système d’information qui permet d’anticiper la pollution...Souligne les missions d’Air Paca « observatoire indépendant »... Enfin, Dominique Robin salue l’action de Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire pour la création d’une zone « basses émissions » de navires en Méditerranée et signale l’impératif de toucher tous les ports, au Nord, au Sud et à l’Est, pour ne pas bouleverser le trafic actuel. Car une réglementation uniquement européenne risquerait de déporter le trafic européen vers des ports sans réglementation, sur la rive Sud.

Jean-Luc Savelli, Directeur de Qualitair Corse, l’observatoire de la qualité de l’air en région Corse, témoigne à son tour. Selon lui, les émissions portuaires sont un « sujet phare » en Corse, notamment dans des ports comme Bastia ou Ajaccio et au delà dans des ports de Méditerranée, comme Marseille, Toulon et Nice. La journée du 14 novembre, permettra « d’améliorer les moyens de surveillance » et surtout « pouvoir travailler avec tous les acteurs pour réduire ces émissions ». Il parle de plusieurs pistes d’actions : sensibiliser les compagnies maritimes, agir sur le carburant qu’elles utilisent (par exemple le GNL ou Gaz naturel liquéfié) ou la signature de chartes environnementales dans les ports. Enfin il souligne qu’en Corse, il y a « beaucoup de plaintes des riverains », « une prise de conscience des associations environnementales » et « une vraie envie de travailler ensemble pour trouver des solutions concrètes ».

Mireille BIANCIOTTO
La Journée Méditerranéenne de l’Air – les Ports 14 novembre 2017 au City Center Vieux-Port, Marseille. Les acteurs présents : l’État, les acteurs portuaires, les villes et métropoles, la société civile, les acteurs économiques et les armateurs. Inscrivez-vous dès maintenant sur le Air PACA JMA les Ports Programme : L’état des connaissances et des enjeux. Leviers d’action et bonnes pratiques : Tables rondes Solutions techniques énergétiques, innovations et Leviers locaux d’aménagement vus par les acteurs. Toutes les informations sur JMA les Ports

Les métropoles et villes portuaires Marseille, Toulon et Nice


Quelques données de contexte sur la qualité de l’air et les émissions du trafic portuaire : A Marseille

- 1/3 des émissions d’oxydes d’azote (NOx)

- 3/4 des émissions de dioxyde de soufre

- 13% des particules PM10
Sa contribution aux niveaux de pollution est évaluée, en centre-ville (station Cinq Avenues), entre 5 et 10% en moyenne sur l’année

A Toulon et Nice

- 15% environ des émissions d’oxydes d’azote (NOx) à Toulon et 10% à Nice

- 3/4 des émissions de dioxyde de soufre à Toulon et la moitié à Nice

- 7% des particules PM10 à Toulon et 5% à Nice.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.