Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Tribune de Didier Parakian. Entreprendre à Marseille : le choix des (...)

< >

Tribune de Didier Parakian. Entreprendre à Marseille : le choix des opportunités et de la qualité de vie

jeudi 3 octobre 2019

Vendredi 27 septembre 2019, le forum Smart City, rebaptisé « Marseille City Life » s’est tenu pour la 5e fois à Marseille. Le forum a réuni des experts internationaux, nationaux et locaux sur la thématique "Tech et zéro carbone". L’occasion de mettre en lumière l’immense variété de start-up qui ont décidé de concevoir et de développer leur invention sur notre territoire. Cette année, c’est la nouvelle génération qui a été mise à l’honneur, la preuve que le territoire réussit sa stratégie d’attractivité d’entrepreneuriat. En avril 2019 , "Aix-Marseille French Tech" a reconduit sa labellisation sous la nouvelle appellation "Capitales French Tech". Il fait désormais partie des 13 métropoles françaises classées. Il faut souligner qu’Aix-Marseille s’est emparé dès le début de ce label, avec le plus grand sérieux, pour structurer l’économie numérique et faire des jeunes pousses d’alors, les chefs d’entreprise d’aujourd’hui, influents au-delà de nos frontières. Récemment, une délégation, conduite par l’adjoint au maire en charge du numérique, s’est déplacée pour la troisième fois à Tel Aviv, à l’occasion du DLD Innovation festival. Cette rencontre de professionnels du numérique, l’une des plus importantes au monde, est une chance à saisir pour présenter notre écosystème. Pari réussi, Israël a salué le dynamisme et la capacité innovante de nombreux porteurs de projets avec des promesses de nouveaux partenariats d’échanges avec des start-up locales. Ces succès ne sont pas le fruit du hasard, c’est un objectif stratégique déterminant que Marseille s’est fixée pour s’inscrire dans le monde de demain et s’adapter à l’aspiration des nouvelles générations, soucieuses de réussir leur vie professionnelle tout en et préservant leur qualité de vie.
Notre territoire est inspirant pour les nouveaux entrepreneurs qui n’hésitent pas (plus !) à s’implanter ICI et particulièrement à Marseille. Provence Promotion, agence de développement économique spécialisée dans l’accompagnement de porteurs de projets dans leur démarche d’implantation d’entreprise en Provence, le confirme. La Provence est dans le Top 5 européen de la croissance pour l’OCDE. En effet, nombreuses sont les entreprises françaises et étrangères qui ont fait le choix d’investir sur le territoire d’Aix-Marseille Provence. Parmi les quatre moteurs de l’attractivité, elles citent la croissance économique selon différents critères que sont la croissance physique (aménagements), démographique ou encore de flux (marchandises, touristes). Ce territoire, en grande mutation, permet aux entreprises avec des perspectives, d’anticiper et de se développer. Comparé à d’autres territoires plus figés, cet avantage ressort comme concurrentiel donnant l’opportunité et la dynamique nécessaires à tout entrepreneur. De structures « piliers » déjà reconnues à de récents investissements à Marseille, l’envie d’entreprendre séduit de plus en plus.

Le Pôle Média : pionnier d’un nouveau « way of work-life »

Ouvert en 2004 dans le périmètre Euroméditerranée, à 15 minutes de la Gare TGV Saint Charles, au sein d’un ensemble de 120 000 m² dédié à la Culture (Friche Belle de Mai) et au patrimoine, le Pôle Média Belle de Mai s’est rapidement inscrit dans le paysage des sites économiques à fort potentiel avec une spécialité dans les industries créatives. Avec quatre plateaux de tournages (exploités par Studios de Marseille qui accueille le feuilleton "Plus belle la vie"), un studio d’effets spéciaux, une école de cinéma, une école de codage, ce sont aussi cinquante entreprises installées et un millier d’emplois. Le Pôle Média est donc un outil important pour Marseille dans sa stratégie de développement de la filière audiovisuelle numérique car il abrite en un même lieu l’ensemble des composantes de l’écosystème, à savoir non seulement des start-up et des entreprises de la filière mais aussi :
• une pépinière d’entreprise, Marseille Innovation
• l’incubateur de la Belle de mai
L’un des lieux d’ancrage les plus emblématiques de la French Tech Aix-Marseille depuis 2014, le Pôle Média, présente un taux de remplissage de plus de 80%. C’est aussi un lieu de rencontres professionnelles pour les start-up et entrepreneurs du numérique.
Le site continue ainsi d’attirer le monde du numérique et de l’audiovisuel. Après quinze années d’existence, le bâtiment doit se réinventer pour maintenir cette attractivité, c’est pourquoi un ambitieux plan de travaux est en cours de lancement, dans un contexte de restructuration urbaine autour de la Gare Saint Charles.
Ils sont installés au Pôle Média :
• Les studios de Marseillle
• Studios Post&Prod
• TSF
• Devisubox
• Smile
• Stardust
• Safebrands
• 3 W Academy
Ils viennent d’arriver au Pôle Média :
À travers une action de prospection et de promotion soutenue, la Ville de Marseille attire au Pôle Média de nouvelles entreprises qui dynamisent le lieu et contribuent à sa notoriété.
• "Le studio" studio d’animation né de la collaboration de trois grands noms de l’animation que sont Alexandre Charlet, Alexandre Cornu et Ron Dyens
• Cinémagis, l’école supérieure de cinéma, Cinémagis propose des formations initiales sur trois ans à différents métiers du cinéma (assistant caméra, monteur, technicien du son, infographiste
• L’accélérateur Inco dédié à l’économie verte et circulaire. Depuis plus de cinq ans, Inco accompagne chaque année plus de 500 start-up à fort impact à travers son réseau d’incubateurs disséminés dans 22 pays à travers le monde.
• Par ailleurs, pour compléter et flexibiliser l’offre de bureau du Pôle Média, le site se dotera avant l’été 2020 d’un centre de coworking porté par la société Burostation.

Euroméditerranée : un autre pionnier de la nouvelle City Life !

L’Opération d’Intérêt National Euroméditerranée est sans doute l’action la plus emblématique du renouveau économique et urbain de Marseille. De la réhabilitation des quartiers de la Belle de Mai, à la rénovation de la gare Saint-Charles, en passant par la création du quartier d’affaires de la Joliette, c’est un nouveau cœur économique de plus de 480 hectares qui est né à Marseille. Plus de 800 entreprises se sont installées sur ce périmètre et plus de 20 000 emplois ont été ainsi créés. L’extension de l’opération d’aménagement Euroméditerranée ouvrira de nouvelles opportunités pour le renforcement des fonctions métropolitaines supérieures. Cette deuxième tranche portera à 1 million de m² l’offre de bureaux sur l’ensemble du périmètre et produira 14 000 logements supplémentaires. En cumulé, Euroméditerranée 1 et 2 représenteront 30 000 emplois ! Mais au-delà de ces deux exemples de pôles emblématiques spatialement ciblés, Marseille a la particularité de proposer une offre d’investissement très variée. On peut évoquer la zone d’activité du Château Saint-Antoine, dans la vallée de l’Huveaune, qui devient un espace économique majeur, une référence en matière de développement économique et de l’emploi respectueux de l’environnement. Le dynamisme de certains acteurs comme l’Association des entrepreneurs de la vallée de l’Huveaune favorise la mise en réseau des entreprises et contribue à la mise en valeur de la richesse du tissu de PME/PMI. C’est notamment le cas au travers d’initiatives comme le lancement de la démarche d’ éco-labellisation de la vallée.

Investisseurs privés : le pari Marseille

C’est un signe de confiance de la part d’investisseurs plus attentifs à la courbe économique et également séduits par l’art de vivre dans le sud, à nul autre pareil .
De nombreuses chaînes hôtelières prestigieuses ont par exemple répondu rapidement à une attente touristique et d’affaires, en pleine expansion, permettant un maillage équilibrée répondant à différents publics.
Du groupe Accor à la chaîne espagnole NH Hôtels, on peut citer notamment sur l’emblématique Canebière, la renaissance de l’îlot Feuillant avec un hôtel 4 étoiles (Mercure) de 90 chambres, dotée d’une grande brasserie gastronomique avec un investissement total privé de 12M€. Mais aussi, des requalifications exemplaires répondant à de nouvelles formes de consommation comme celles de l’immeuble des Galeries Lafayette, rue Saint Ferréol avec une résidence, The Babel Community, composée de plus de 120 logements connectés dont 13 en coliving, d’un espace de coworking avec 100 postes de travail, des commerces, un restaurant et un total d’investissement privé de 50M€. Un autre Babel Community situé au 70, rue de la République propose une nouvelle expérience urbaine dans un immeuble de 7 étages sur environ 3 800 m² et une communauté de plus de 250 membres avec des événements chaque semaine. Là encore, l’investissement privé est de taille avec 12M€
Côté commerces, on salue l’arrivée du concept store de la célèbre décoratrice star de M6, qui a lancé sa première boutique au 45 rue de la République Sophie Ferjani la sélection et aussi, toujours rue de la République, l’ouverture du concept store urbain GIFI qui réinvente l’aménagement de la maison, décalé et toujours aussi accessible. C’est en outre le troisième du genre en France à s’implanter dans une métropole.
Autre exemple significatif : l’ouverture de l’Europacorp la Joliette (Groupe Pathé) avec ses 14 salles, permettant aux cinéphiles d’être en totale immersion sous le standard 4DX. Cette technologie développée en Corée et aujourd’hui seulement visible en France à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris, l’est désormais à Marseille.
Aujourd’hui, Marseille inspire, attire, stimule la créativité et suscite des vocations.

La créativité et l’artisanat : accompagner l’envie d’entreprendre

Comme analysés par l’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération marseillaise (AGAM), ces deux vecteurs constituent un socle d’attractivité propre à la cité phocéenne de par son histoire séculaire caractérisée par les échanges de chalandise et sa capacité à se réinventer grâce à son ouverture internationale. La ville a toujours été le réceptacle des évolutions technologiques, des métiers et des modes de vie. La volonté de renforcer le centre-ville de Marseille, couplée à de nouvelles pratiques urbaines, économiques et culturelles ouvrent de prometteuses perspectives, à travers une grande diversité d’offres culturelles, d’idées, de mouvances... Marseille peut reposer sur cette puissance créative générée par ses habitants qui favorise la dynamique de l’emploi de diverses natures. Parlons de l’artisanat, véritable terreau d’innovation et d’inspiration pour les jeunes créateurs. Il faut noter qu’aujourd’hui les modèles économiques se transforment en profondeur avec le numérique, tout comme le développement de l’économie circulaire, la co-production, le mécénat. Il est ainsi assez facile de créer son entreprise mais son développement est une toute autre affaire. Il faudra aussi s’interroger sur l’attractivité des métiers de l’artisanat dans un monde du travail en pleine évolution, avec une forte appétence pour l’indépendance. C’est bien là le défi à relever par nos politiques publiques pour accompagner ces entreprises aux besoins très divers.
À Marseille, le secteur de l’Artisanat a toujours représenté un poids économique important et de nombreuses structures pour accompagner son évolution existent.
Je pense notamment à la Maison de l’Artisanat et des Métiers d’Arts de Marseille, un lieu unique en France, une vitrine pour les Métiers d’Art, un lieu d’échanges entre les artisans confirmés et les nouvelles générations, un lieu de stimulation et de promotion pour l’excellence artisanale. Cet esprit « compagnons » stimule les réseaux, essentiels dans notre société moderne à l’insertion des nouveaux artisans. Ces atouts sont majeurs. Marseille est la 21e ville européenne en nombre d’habitants et la porte d’entrée naturelle du sud de l’Europe. Reliée à l’Afrique, à l’Asie et au Moyen-
Orient avec 14 câbles sous-marins, Marseille est labellisée territoire leader du sans-contact. Elle est très avancée sur les bouquets de service NFC qui permettent d’optimiser la mobilité et le quotidien de près de deux millions d’habitants et de sept millions de touristes de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Marseille est aussi capitale des Data centers, au cœur du e-commerce, du e-tourisme, du e-santé. Elle se situe dans le peloton de tête des villes intelligentes et performantes, avec
plusieurs longueurs d’avance sur ses concurrentes directes. Elle poursuit son engagement avec d’ambitieux projets. Urbanisme, sécurité, santé,
industries créatives sont autant de thèmes sur lesquels Marseille s’investit, teste et
progresse. Ici, l’innovation est multiple sans oublier les fondamentaux : les
« majors » servent de locomotive, les jeunes entreprises prennent des risques et
réussissent. Les connectivités sont certes numériques mais à Marseille elles sont et demeureront toujours humaines. Les entrepreneurs qui se sont installés le savent bien : l’avenir se passe ICI !

Didier Parakian est en charge à Marseille de l’économie, des relations avec les Entreprises et de la Prospective

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.