Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Economie > Tribune de Didier Parakian : Marseille, plus que jamais ouverte sur le (...)

< >

Tribune de Didier Parakian : Marseille, plus que jamais ouverte sur le monde

jeudi 25 avril 2019

Lieu d’échanges économiques et culturels intenses entre les deux rives de la Méditerranée, Marseille occupe une place prépondérante qui lui permet d’entretenir d’excellentes relations avec de nombreuses villes de pays méditerranéens voisins. La coopération avec les pays du bassin a pour objectif de mieux répondre aux attentes des populations et se met au service du développement économique, touristique et culturel de la Ville et de son territoire.

Du Nord au Sud, Marseille devient un véritable hub international

Dans un contexte international de plus en plus compétitif, Marseille est au croisement de l’avenir de la Méditerranée mais aussi de l’Afrique, ce qui fait d’elle, une actrice incontournable des relations internationales. Nous avons la chance d’avoir cette position singulière qui nous rend légitime pour élargir ces relations avec notamment l’Afrique. Marseille a déjà des liens forts avec Dakar, Abidjan, les pays du Maghreb dont Tunis, Alger, Casablanca dont une mission vient de s’achever. Au balcon de l’Afrique, nous devons accélérer notre implantation et nos échanges sur ce continent ! Je salue le travail de nos partenaires dont la CCI Marseille-Provence qui ont donné une impulsion nouvelle avec la création d’Africalink qui regroupe déjà 130 entreprises adhérentes ; Des salons comme Emerging Valley organisés sur notre territoire et le projet de la création d’une maison de l’Afrique à Marseille structurent notre réseau ! Avec les villes européennes, nous consolidons et créons un véritable trait d’union entre l’Europe et la Méditerranée, plus largement entre le Nord et le Sud. Les coopérations avec les villes de Hambourg et Glasgow en sont des exemples marquants sur des domaines d’intervention tels que l’économie, la culture, l’urbanisme, la jeunesse... Nous avons obtenu la ligne directe Marseille Moscou grâce à nos opérations de lobbying. Avec Jean Roatta et Dominique Fleury-Vlasto, c’est dans l’union que nous faisons de la diplomatie d’influence et c’est comme cela qu’ avec notre partenaire l’aéroport Marseille-Provence, nous avons convaincu Aeroflot. A la clé, ce sont 30M€ de retombées économiques et c’est bon pour notre économie locale. Par ailleurs, notre ville accueille la seule représentation régionale de la Commission européenne en France (en dehors de Paris), ce qui vient renforcer son rôle stratégique dans les rapports Nord-Sud.

Une vision partagée de l’avenir des peuples

Depuis 2016, avec la supervision de Jean Roatta, adjoint au maire aux relations internationales et européennes -que je salue pour son dynamisme et sa large capacité à fédérer-, nous avons avec d’autres élus, mené 18 missions internationales avec des prospections ciblées dans des secteurs d’avenir tels que le digital, Les Smart cities, Biotech Santé, audiovisuel, tourisme-Art de vivre… Autant de leviers économiques que de contacts pris et d’échanges fructueux pour nos institutions ainsi que pour les chefs d’entreprise et porteurs de projets qui nous ont accompagnés.Toutes ces missions sont le fruit d’un travail collectif établi sur du long terme et basé sur des critères business ayant fait l’objet d’une étude partagée avec les différents acteurs de l’attractivité territoriale. De plus, la relation diplomatique que nous soignons depuis plusieurs décennies nous permet de partager une vision commune de la coopération internationale. Ce même langage et cette même envie de rapprocher les rives et les terres nous confèrent cette légitimité appréciée et génèrent des relations de confiance avec nos homologues. A Shanghai, Londres, Haïfa, Miami, Los Angeles, Austin ou encore Tokyo et d’autres grandes métropoles encore, Marseille fait l’unanimité sur la qualité et la compétitivité de ses filières d’excellence et sur la pertinence de sa stratégie pour les faire évoluer tout en partageant ses savoir-faire. Prenons le cas du Japon où nous nous sommes rendus en 2018. Pourquoi ce pays ? C’est tout d’abord la 3e puissance économique mondiale avec 126 millions d’habitants. C’est une économie principalement de services et une industrie toujours très présente. Des marchés en pleine expansion : IOT, Robotique, Industries culturelles et créatives, cybersécurité mais également des exportations de biens en hausse, permettant de doper la production manufacturière et l’investissement des entreprises. Notons que récemment un accord de libre échange UE/Japon a été approuvé par le Parlement européen, ce qui devrait générer des bénéfices pour l’industrie et l’agroalimentaire. Enfin, des liens profonds unissent Marseille et le Japon. Les villes de Marseille et Kobe sont jumelées depuis 1961 et ont développé leurs relations économiques, accueillant par exemple à Marseille des délégations d’entreprises japonaises telles que Mitsubishi, Fujitsu et Japan Airlines. Le groupe hôtelier Toyoko Inn et le fabricant de machines textiles Tajima n’ont pas hésité à investir à Marseille. Cette mission a constitué les bases d’une stratégie d’attractivité et de développement à long terme à l’international, après Osaka (Forum de l’innovation), Las Vegas (Numérique) et Londres (Tourisme, Santé numérique) dont les résultats sont déjà visibles. Marseille a la volonté d’être sur le terrain avec ses chefs d’entreprise là où le "business" se fait. Notre capacité à nous positionner avec un « coup d’avance » nous permet d’asseoir notre image entrepreneuriale et le suivi de nos actions. Penchons-nous également sur la mission à Los Angeles en 2017. Nous avons réuni 9 entreprises du cinéma et du digital (producteurs, studios, industrie technique) pour participer à la délégation. Arrivés sur place, ce sont 250 rendez-vous qualifiés qui ont été organisés avec plus de 20 projets d’investissements identifiés dans la filière audiovisuelle et numérique. Parmi eux, Marseille Run, une série d’action en 8 épisodes avec un casting marseillo-américain sur la plateforme digitale Fullscreen ou encore le long métrage de Varian Fry, porté par Sabrina Roubache (GurkinProduction) en partenariat avec une société de productions américaines. Cette mission a aussi permis d’avancer sur la mise en place de nouvelles infrastructures et outils pour accueillir des tournages de grande envergure. Deux projets de backlots sont en émergence à Marseille et à Martigues. Enfin, nous avons renforcé considérablement la visibilité internationale de Marseille Provence, en lien notamment avec le festival Marseille Web Fest, dont le président Jean-Michel Albert est M-Ambassadeur. Lorsque le grand Isaac Newton disait de ses contemporains que « les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts », Marseille en a toujours été le contre-exemple car son audace n’a pas de frontières, ni les femmes et les hommes qui, quels que soient les difficultés, portent ce magnifique territoire vers le succès.

2019 : déjà 6 missions pour convaincre

Dès le printemps, nous nous sommes rendus à Austin (Texas) avec une mission d’accélération d’opportunités d’affaires au Festival "South by Southwest" (SXSW) qui est l’un des plus grands événements créatifs de la planète. Musique, films, conférences et expositions sur divers sujets. Bouillon de culture et de créativité, le festival explore l’avenir des arts en tous genres et leur évolution dans le monde. La filière des industries créatives marseillaise y a toute sa place et les prospections américaines sont très encourageantes. Puis c’est au Maroc, à Tanger et Casablanca, qu’une mission économique s’est rendu pour conforter la coopération institutionnelle avec ce pays et développer l’attractivité de notre territoire et de nos entreprises. Pilotée par la Métropole Aix-Marseille Provence, la mission mobilise les partenaires du territoire : ville de Marseille, département des Bouches du Rhône, Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence, Provence Promotion... En juillet, une mission économique, ira cette fois à Montréal et Toronto pour développer la promotion du territoire dans la zone Amérique du Nord, initiée depuis trois ans (avec notamment la mission Floride/Miami en 2017). Nos objectifs pour accroître la dimension internationale de Marseille sont précis :
• Rencontrer des investisseurs en vue de faciliter leur implantation à Marseille.
• Promouvoir les filières innovantes : industries créatives (numérique, audiovisuel), tourisme et art de vivre.
• Renforcer des liens avec le French tech hub et les acteurs des industries numériques.
• Soutenir les échanges des entreprises du territoire avec le Canada et les accompagner dans leur internationalisation.
• Nouer des partenariats stratégiques pour le Pôle Média (accélérateurs Média de Toronto et de Montréal) en vue de faciliter les échanges entre entreprises et les accueils de nouvelles startups.
En septembre, comme en 2017 et 2018, une délégation se rendra en Israël (Tel-Aviv, Haïfa, Jérusalem) et sera notamment présente au DLD Tel-Aviv festival de l’innovation et des nouvelles technologies pour promouvoir les filières d’excellence et d’innovation du territoire. Les startupers auront la possibilité d’y rencontrer des grands groupes pour valoriser leurs innovations. En fin d’année 2019, nous retournerons à Londres avec un "Focus London" où se réunissent chaque année, les professionnels de tous les secteurs de l’audiovisuel (Plus de 60 pays représentés). Il s’agit du lieu de rencontre des productions européennes et internationales. Londres est en effet le hub européen en matière d’industries Créatives. Nous y rencontrerons plus de 150 conférenciers experts du cinéma, de la télévision, de la publicité, de l’animation, du jeu et du divertissement. Puis c’est en Corée du Sud (Séoul et Busan) que nous viendrons accélérer la réalisation des projets coréens à Marseille, encourager l’internationalisation des entreprises du territoire, avec la force du collectif pour démultiplier l’impact de leur déplacement et favoriser le développement du tourisme coréen et des croisières au départ de Marseille. Jamais autant d’entreprises se sont installées sur notre territoire qu’en 2018. 75 dont la moitié sont des entreprises internationales. Je félicite notre partenaire Provence promotion qui opère un travail de marketing territorial remarquable qui nous permettra d’accueillir davantage de groupes internationaux comme Infosys (Inde) Ceva (Suisse) Quechen (Chine).

Nous sommes Marseille, we are Marseille !

Depuis plus de 20 ans, Marseille est en mouvement ; elle se réinvente, poursuit ses transformations majeures et accompagne les grands projets d’aménagement de l’espace public, tout en cherchant à optimiser le service rendu à l’usager et sa proximité au citoyen. Plus que jamais, Marseille conforte sa dynamique comme ville à vivre, ville attractive, tant pour ses concitoyens que pour celles et ceux qui choisissent d’y investir, de s’y installer ou de venir à sa découverte. Je me réjouis que notre métropole soit classée en 2e position pour son dynamisme parmi 114 agglomérations européennes et en 40e position des villes les plus innovantes en Europe, selon le rapport de l’OCDE de décembre 2013, devant Milan, Barcelone ou Rotterdam . La grande nouveauté c’est que nous sommes désormais dans les radars des grandes villes ou métropoles du monde qui nous demandent de signer des accords de coopération (Miami, Wuhan, Hanjo, Moscou …), nous n’avons jamais reçu autant de délégations étrangères à Marseille qu’en 2018 (Plus d’une centaine...), c’est un signe positif. Le monde a les yeux braqués sur notre ville. Son renouveau inspire, suscite de nombreux benchmark pour comprendre comment cette ville est devenue la première place diplomatique après Paris avec 71 consulats, premier port de croisière en France et le troisième en Méditerranée, un lieu de tournage incontournable avec 513 films en 2018, la première université francophone au monde... Elle sera en outre la première ville française à accueillir "Manifesta" en 2020, une des plus grandes biennales d’art contemporain au monde, et à être ville-hôte des "Jeux Olympiques 2024" et de la "Coupe du Monde de rugby 2023". Autant de grands rendez-vous signifiants pour notre territoire, qui témoignent du rayonnement et de la vitalité de Marseille à l’international. C’est parce que Marseille est riche de ces atouts, c’est parce qu’elle a cette aptitude à structurer ce "bouquet" d’offres, qu’elle est fédératrice, catalyseur des énergies et des talents. C’est pour cela qu’elle rassemble et qu’elle attire. Ici ou ailleurs, nous sommes Marseille, we are Marseille !

Didier Parakian (LR) est adjoint au maire de Marseille en charge de l’Économie, des Relations avec le monde de l’entreprise et à la Prospective
A lire aussi
- Marseille, au cœur des questions environnementales
- Il se passe quelque chose sur notre territoire…
- Marseille, ville olympique

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.