Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Economie > Tribune libre de Didier parakian - Mission de promotion de Marseille au (...)

< >

Tribune libre de Didier parakian - Mission de promotion de Marseille au Japon : cinq jours pour convaincre

jeudi 5 janvier 2017

Didier Parakian (LR), adjoint au maire de Marseille délégué à l’ Économie, aux Relations avec le monde des entreprises et à la Prospective revient, avec pour illustration la mission japonaise, sur la stratégie d’animation et de promotion économique métropolitaine, dont l’objectif central est de donner toutes les clés de réussite pour notre territoire.

Contexte

Huit mois après la mission économique à Londres, la ville de Marseille poursuit son opération séduction auprès de différents pays. Début décembre 2016, dans le cadre de la clôture de l’année de l’innovation France-Japon, portée par les deux ministères des Affaires étrangères, une délégation officielle marseillaise composée d’élus et d’une trentaine d’entreprises s’est rendue à Osaka (Japon). Accueillie par le Maire d’Osaka, M. Yoshimura et le Gouverneur de la Préfecture d’Osaka, M. Matsui, elle a activement participé à un grand forum de l’innovation et renforcé les partenariats économiques avec le pays. La délégation s’est ensuite déplacée à Kobe pour célébrer le 55e anniversaire du jumelage entre Marseille et la ville japonaise et promouvoir le dynamisme de la ville et sa région.

Une stratégie basée sur l’ouverture

La ville de Marseille opère depuis une vingtaine d’années une métamorphose basée sur la prospective et la recherche d’efficience dans chacune de ses actions. Cette position, c’est celle de d’une grande responsabilité assumée pour que chaque décision soit durable (mais pas immuable), et qu’elle demeure dans l’intérêt général de nos concitoyens. Mais, l’engagement d’une Métropole, d’une ville-monde, doit être à la hauteur de ses ambitions. C’est pourquoi la Ville de Marseille a très vite fait le choix d’effectuer des missions économiques à l’étranger avec des partenaires locaux ayant des objectifs partagés :
• Favoriser les partenariats et les synergies de proximité
• Connaître et faire connaître le territoire existant
• Favoriser l’innovation et la créativité
• Promouvoir les savoir-faire
• Enrichir et développer ses compétences professionnelles au regard d’autres modèles économiques
La construction de notre Métropole passe nécessairement par l’ouverture, car nulle réussite n’est possible sans regarder l’« Autre ».

Marseille Provence Métropole : un hub de collectivités et un hub de business

En ma qualité d’adjoint au Maire, je suis particulièrement fier, tout comme mon homologue au Tourisme et Congrès, Dominique Vlasto, de soutenir cet esprit d’ambition et d’ouverture qui nous anime, et ces missions constituent une formidable étape de développement pour nous tous. Lors de notre déplacement au Japon, c’est d’ailleurs ensemble, avec Patricia Saez pour représenter la présidente du département des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, que nous avons été acteurs d’un grand forum de promotion de l’innovation franco-japonaise sur le thème « Les territoires au carrefour de l’innovation ».

Nos objectifs :
• promouvoir la Provence, pour faire rayonner et dynamiser notre territoire ,
• mieux connaître et comprendre nos hôtes,
• s’enrichir mutuellement,
• faire réussir nos entreprises au profit de nos populations respectives.
Un « jouer-collectif » qui nous est cher et que nous partageons avec le Département des Bouches-du-Rhône … Pour une Provence qui gagne !
La ville de Marseille et ses partenaires locaux (Provence Promotion, Chambre de commerce et d’industrie Marseille Provence, la région Provence Alpes Côte d’Azur, Euroméditerranée et la Métropole Aix-Marseille Provence) ont ainsi présenté les filières d’excellence du territoire et leur savoir-faire en matière de santé, de nouvelles technologies et de tourisme.
A Osaka, différentes interventions lors des conférences ou séminaires ont permis aux entreprises et grands témoins, comme les Professeurs Lévy et Saunière (HMP) pour le volet santé, Fabrice Coquio (Interxion France) pour le numérique, d’exposer leur savoir-faire et de présenter leurs grands projets.
Un succès pour notre territoire et nos entreprises ! Je prends l’exemple de Ideol, fabriquant de flotteur pour éolienne marine installé à La Ciotat, qui, lors du forum de l’innovation à Osaka, a été primé par l’Ambassade de France au Japon comme le symbole de la collaboration entre nos deux pays pour l’année de l’innovation franco-japonaise. Elle a signé un important contrat au Japon et y livrera ses deux premiers prototypes en 2017. Autre exemple : l’entreprise Tajima qui s’est installée, il y a quelques semaines à peine, sur notre territoire qu’elle considère comme la meilleure passerelle vers l’Afrique.
Dans un autre secteur d’attractivité, Jean-Baptiste Jaussaud et le Maître savonnier Sylvain Dijon ont fait la présentation, en virtuelle réalité, du futur Musée du Savon qui ouvrira à Marseille, rue de la République au printemps 2017. Un produit authentique dont la renommée est internationale, particulièrement auprès de l’Asie.
Nous avons donc à la fois conquis des parts de marché mais aussi attiré des sociétés et de nouveaux investisseurs japonais. Nous avons d’ailleurs invité ces derniers à découvrir Marseille, par l’intermédiaire de la Japan Export Trade Organization (JETRO), l’équivalent de Business France, qui compte 600 entreprises japonaises dont 40 sur notre territoire.
La mission s’est ensuite prolongée à Kobe, pour la cérémonie du 55e anniversaire de son jumelage avec Marseille, ainsi que par la visite du cluster santé de la ville (le plus grand du Japon) et des rencontres avec des partenaires locaux, prospects potentiels.
Cette visite a fait écho à la venue, en octobre dernier, du maire de Kobe, et renouvelle la volonté des deux villes de dynamiser les accords et les échanges qui les lient.
Nos entrepreneurs ont noué de bons contacts, certains vont signer des contrats.
Je suis certain qu’après un tel déplacement, de nombreux groupes japonais vont investir sur notre territoire et de nombreux touristes japonais vont affluer en Provence.

Marseille so attractive

L’art de vivre en Provence, le numérique, la santé, la gastronomie font partie des filières les plus attractives. En faire régulièrement leur promotion contribue largement à cette reconnaissance. Nos entrepreneurs présents comme Jean-Marc Amabile (Orkiss) mais aussi CiVS, terre d’Oc, Bacchus Wine, Intenz, la Grande Savonnerie, Caribou, Mandine, Biocellvia, One Life (Vanessa Douet Vanucci), Genepred, Icar, Clément Design, l’Ecole de Martine Tayar …) peuvent en témoigner. Ils ont été d’excellents VRP, nos meilleurs ambassadeurs… Je les en remercie.
Cette action de promotion contribue à booster le tourisme japonais qui a progressé de 30 % de 2014 à 2015.
Après Toyoko In qui va ouvrir son 1er hôtel en Europe à Marseille en 2017 (231 chambres) et qui va en faire sa filiale Europe, après l’ouverture de la première boutique Uniclo, à Paris, puis à Marseille aux Terrasses du Port, je me félicite de la prochaine implantation d’une grande entreprise japonaise sur le territoire de la Métropole, à la Ciotat, du groupe TAjimA (machines à broder) qui en fera son siège Europe, lui permettant de rayonner aussi sur l’Afrique. Nous sommes précisément dans un cercle vertueux qui consiste à enchaîner des centres d’attractivité multiples, générant un rayonnement durable.

Opération séduction réussie !

Quelques jours pour convaincre que Marseille is « So Attractive », et qui s’affiche en grand dans les métros et les rues d’Osaka et de Kobe, depuis le début de notre séjour.
Quand Marseille se déplace au Japon, ‎cela se voit ! La Ville de Marseille, avec le soutien des forces vives du territoire (Provence Promotion, Euroméditerranée, l’office du Tourisme, la région PACA,..) ont donc fait rayonner Marseille et la Provence au pays du soleil levant. Et ce travail de fond ne s’arrête pas là...

Je reviens de Miami pour préparer un accord de coopération entre nos deux ville, prévu à la signature en 2017. Réjouissons-nous de cette magnifique alliance entre deux destinations de tourisme au destin commun grâce à des ports jumelés et prometteurs en échange, notamment sur leurs modèles sur la croisière.
Et c’est en tant que président de la Commission Économie de la Métropole que j’ai l’honneur de représenter le Président, Jean-Claude Gaudin, à Las Vegas pour le Consumer Electronic Show Las Vegas 2017, début janvier. Je serai accompagné d’une trentaine de startups du territoire. Je salue au passage l’un de nos M Ambassadeurs, Vincent Kieffer dont la start up marseillaise BOOKmyHELO vient d’être reconnue par le grand jury du Consumer Electronic Show comme l’une des meilleures du monde !
Pour notre Métropole, c’est à présent que tout commence…

Je profite de cette tribune pour souhaiter chaleureusement mes meilleurs vœux de réussite et de bonheur en 2017, à tous les lecteurs de DESTIMED.fr.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.