Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Economie > UIMM Paca : Good "IDEE" Petit Poucet robot deviendra grand

< >

UIMM Paca : Good "IDEE" Petit Poucet robot deviendra grand

vendredi 17 juin 2016

Le projet collaboratif « Little Thumb » (Petit Poucet), porté par AXYN - Epitech -Pixmap - SmardTV vient de se voir remettre un « chèque innovation » d’un montant de 5 000 euros dans le cadre du programme IDEE (Innovation et Développement Endogène des Entreprises). Ce dernier est une action commune et collaborative entre Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie (UIMM) Loire, Métallurgie Rhodanienne, UIMM Languedoc-Roussillon, UIMM Paca, CSM Haute-Savoie et UIMM Bourgogne avec le soutien du fonds F2i -Fonds pour l’Innovation dans l’Industrie : « IDEE permet la mutualisation des contacts, des expertises, des labos et des grandes Ecoles », explique Serge Bornarel Délégué Général UIMM Provence Alpes. « Cette mutualisation, poursuit-il, se fait au service des entreprises industrielles qui n’ont pas nécessairement accès à ces structures ».

JPEG - 116.7 ko
Le projet collaboratif « Little Thumb » (Petit Poucet) vient de se voir remettre un « chèque innovation » d’un montant de 5 000 euros dans le cadre du programme IDEE

Le projet, sélectionné Little Thumb, en référence au conte de Charles Perrault, transpose cette histoire à un robot de téléprésence pour lui permettre de retrouver son chemin jusqu’à sa station d’accueil après son utilisation. Il est le fruit d’une volonté commune à SmarDTV et à l’école d’informatique Epitech de travailler dans une approche collaborative sur des sujets novateurs. Avec l’assistance du Pôle de compétitivité SCS et de la SATT Sud Est, SmardTV a identifié 2 start-up de la région Paca directement concernées par le sujet du projet. C’est ainsi que les sociétés AXYN et Pixmap ont été associées au projet. Le challenge était d’exploiter la capacité de la tablette Google Tango afin de réaliser en temps réel une cartographie tridimensionnelle de l’environnement parcouru lors de l’utilisation du robot afin de lui permettre de refaire le parcours inverse lors de la déconnexion de la session de l’utilisateur. Le système permet en effet de cartographier très précisément, et sans aucun moyen de géolocalisation, le parcours pour le réaliser en sens inverse. D’adapter son parcours de retour pour contourner les nouveaux obstacles, grâce à l’analyse en temps réel. De construire un modèle 3D de tout l’espace et procéder à une représentation tridimensionnelle de l’espace dans lequel il est amené à évoluer, grâce à l’analyse permanente de l’environnement.

Les ventes mondiales de solutions de vidéoconférence et de téléprésence ont progressé 5,1 % au 2e trimestre 2015.

Et cette réalisation est tout sauf anecdotique. SmarDTV, Epitech et les différents collaborateurs du projet croient en effet à l’avenir et au développement de l’usage du robot de téléprésence. Ils s’appuient pour cela sur le fait que les ventes mondiales de solutions de vidéoconférence et de téléprésence ont progressé 5,1 % au 2e trimestre 2015. Et ils n’ignorent pas que le monde d’aujourd’hui s’inscrit dans une nouvelle tendance : au-delà du robot de téléprésence, tout objet devient un objet connecté. Le déploiement d’un projet de téléprésence au sein d’une entreprise impacte les utilisateurs, leur garantit une meilleure qualité de service et un haut niveau de disponibilité.
Marc Lambert, responsable Innovation chez SmardTV indique : « SmardTV joue un rôle significatif dans le domaine de la télévision numérique. Nous développons et produisons des décodeurs et des modules de réception des chaînes de télévision à péage, en tant que filiale du groupe. Dans le cadre de nos travaux d’innovation sur les objets connectés / IoT, nous avons considéré que les robots de téléprésence et les solutions de scan de l’environnement en 3D / temps-réel sont des domaines dans lesquels SmardTV peut mettre à profit ses compétences et son savoir-faire pour contribuer au développement d’une solution innovante en rupture avec ce qui existe aujourd’hui sur le marché. C’est ainsi que nous avons imaginé le projet "Little Thumb" dans une logique d’innovation ouverte et collaborative. Notre rencontre avec Fabien Reynaud et son souhait de réaliser un projet innovant entre un groupe d’étudiants de 3e année et un partenaire industriel y a contribué. Grâce à cette collaboration, et le soutien de l’UIMM Provence-Alpes et le pôle de compétitivité SCS, les conditions étaient optimales pour que les start-up AXYN et Pixmap nous rejoignent et mettent à disposition des étudiants les technologies et les savoirs nécessaires à l’exécution du projet. L’ambition de SmardTV est de stimuler sa propre capacité d’innover avec une forte volonté de collaborer avec les acteurs industriels et institutionnels locaux. Nous nous efforcerons de poursuivre cet effort, que ce soit au travers de futurs projets ou de supports que nous apporterons aux communautés de développeurs qui souhaiteront faire évoluer le projet Little Thumb ».
Fabien Reynaud, directeur Développement Régional d’Epitech ajoute : « Lorsque j’ai rencontré Marc Lambert, Directeur Innovation chez SmardTV, le souhait de collaborer ensemble est venu très rapidement. Cela faisait plus de 4 ans que sa société intégrait nos étudiants en missions longues avec un haut niveau de satisfaction réciproque. Lorsque nous avons présenté le projet aux étudiants, ce qui leur a plu c’est d’abord le sujet "La robotique" et le fait qu’elle fournissait le matériel et l’accompagnement sur les technologies clés du projet. Au niveau matériel, au-delà du robot fourni par AXYN, l’intérêt du projet pour les étudiants résidait également dans l’utilisation des dernières technologies mises à disposition par SmardTV via la tablette Google Tango ».

« La meilleure idée dans IDEE, c’est le chèque innovation »

Cintia, 23 ans, étudiante en 3e année, confirme : « J’ai été séduite par le Projet Little Thumb pour plusieurs raisons : être encadrée et ancrée dans le monde professionnel, mais également tournée vers l’avenir. La robotique est un domaine passionnant, qui ne cesse d’évoluer ces dernières années. Cette expérience m’a permis de découvrir plusieurs entreprises et start-up montantes ». Flavien 28 ans étudiant en 3e année, acquiesce : « J’aime les défis et rendre un robot autonome avec les exigences définies en était un de taille ! Je trouve très enrichissant de collaborer avec des entreprises et des personnes ayant de grandes connaissances dans le domaine technologique ».
Alors, Serge Bornarel peut reprendre : « Avec IDEE, les Chambres Syndicales travaillent ensemble. Parce que parfois nous aurons besoin d’une école à Saint-Étienne pour répondre à un projet d’une PME de Paca… et peut être qu’une entreprise du Languedoc Roussillon aura besoin d’une école de Paca. Ce que j’aime dans le programme IDEE, c’est ça, mutualisation, pollinisation, capacité de mettre en réseau une dizaine d’écoles. On introduit de l’émulation ». Il considère : « Pour moi, la meilleure idée dans IDEE, c’est le chèque innovation. Nous nous en servons vraiment comme d’un effet de levier. C’est un fait déclencheur très souvent, même si les montants ne représentent que 15-20 % du coût, c’est un effet levier pour le chef d’entreprise. Cela correspond à une vraie demande et c’est un réel service de la chambre syndicale ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.