Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Un Hard Rock Café made in Marseille ouvrira ses portes sur le cours (...)

< >

Un Hard Rock Café made in Marseille ouvrira ses portes sur le cours d’Estienne d’Orves d’ici la fin de l’année

mercredi 4 juin 2014

JPEG - 308.4 ko
Les Voûtes, espace qui ouvrira en 2015, sont dédiées aux événements et pourront accueillir jusqu’à 600 personnes (Photo S.O.)
JPEG - 260.4 ko
Antonio Bautista, vice-président en charge des opérations et du développement du Hard Rock Café et Yves Pleindoux propriétaire du Hard Rock Café Marseille (Photo P.M.-C.)
JPEG - 235.2 ko
La Guitar’dine emblême du Hard Rock Café Marseille (Photo P.M.-C.)

Sa venue à Marseille était presque passée aux oubliettes. Annoncé depuis presque 7 ans sur le haut de Canebière, le Hard Rock Café était devenu l’Arlésienne. Mais voilà, tout arrive, le célèbre établissement s’implante au cœur de la Ville à quelques encablures du Vieux-Port sur le Cours d’Estienne d’Orves. Point d’annonce en l’air puisque les travaux ont déjà démarré en lieu et place de l’ancien parking GGM à la frontière entre la Place aux Huiles et le Cours. Et si l’on veut laisser la part belle à l’imaginaire, une remontée dans le temps s’impose et c’est au sein des anciennes boulangeries royales sous louis XIV que le Rock vibrera. Un lieu riche de 400 ans d’histoire qui a vu nombre de galères s’armer. Ce nouveau Café deviendra le troisième établissement Hard Rock en France, après celui de Paris ouvert en 1991 et de Nice en 2013.
Avec une surface de 1 600 m² et une capacité d’accueil de 350 places dont 100 en terrasse, le Hard Rock Café made in Marseille devient l’un des plus grand d’Europe.
Le propriétaire-franchisé des lieux, Yves Pleindoux ne cache pas sa satisfaction, après 3 années de quête, d’avoir réussi à trouver « un bâtiment unique pour l’implantation du Café ». Un pari de 6 millions d’euros auquel Yves Pleindoux croit car, avance-t-il : « Je suis Marseillais et j’y crois comme entrepreneur, investisseur et manager ». Et se réjouit-il : « Dans quelques mois nous allons vivre la transformation, un moment d’émotion. » Quant à la date d’ouverture, il confie : « Quand on sera prêt "soon" mais avant Noël ».

« Être impertinent sans être insolent »

JPEG - 199.6 ko
L’architecte Gérard Cerrito (Photo S.O.)

C’est l’architecte marseillais, Gérard Cerrito qui a en charge la mise en forme des lieux où voûtes et poutres d’origines seront conservées. L’architecte parle « d’installer de la fluidité pour retrouver de la générosité ». L’important, selon lui : « C’est le dialogue. Trouver un bon équilibre entre l’existant, la qualité d’un lieu, et l’installation de l’objet du projet celui du Hard Rock. Comment trouver le bon équilibre sans maquiller ? Être impertinent sans être insolent ». Le design, c’est l’agence Few qui le porte en créant « une ambiance qui doit être le reflet unique des villes d’accueil ». A Marseille, il s’agira d’un clin d’œil au maritime et à l’industriel. « Le patrimoine est rénové comme il y a 400 ans avec en plus les nouvelles technologies et le meilleur du son  », explique Yves Pleindoux. Avant de rappeler : « Le Hard Rock Café ce n’est pas du bruit mais du son ».
Du Rock and Roll certes comme ADN mais le Café c’est aussi « we eat, we drink, we shop, we visit ». Une carte de restauration so américaine agrémentée de recettes adaptées à la Région notamment inspirées de la Méditerranée. Le tout, « sans plats prépéparés mais cuisinés sur place avec des produits frais et locaux  ». On y retrouve également un bar, une boutique Rock Shop et un Mémorabilia qui présente une collection de légende.

JPEG - 282.1 ko
Dans l’ambiance de la Mémorabilia Sting et sa basse avec un live guitare juste derrière (Photo S.O.)

En effet, le hard Rock a recueilli depuis sa création, il y a 40 ans, quelques 77 000 objets authentiques du Rock and Roll (vêtements de scène, instruments de musique, habits de stars , posters inédits...) dont 400 seront installés à Marseille ainsi qu’une centaine d’objets collecté dans la Région.

Le hard rock café a du cœur

Le Hard rock café soutient de nombreuses associations humanitaires et environnementales dans le monde et accueillera en 2015, la Laura Music Foundation, association pour le développement de la musique des jeunes talents. Elle offrira aux jeunes artistes l’opportunité de bénéficier d’un studio d’enregistrement professionnel pour enregistrer leur première démo gratuitement avec le soutien de professionnels.

« Chaque année sont ouverts 12 à 15 cafés »

Le Hard Rock café, c’est au total 180 sites dans 55 pays dont 140 cafés, 19 hôtels et 9 casinos. Antonio Bautista, vice-président en charge des opérations et du développement de Hard Rock Café (HRC) en Europe et dans la région Mena, annonce au niveau mondial l’ouverture cette année de 12 autres Cafés. Indiquant que « chaque année sont ouverts 12 à 15 cafés ». Il avoue regarder en direction d’autres villes en France sans en préciser les noms. La Rive Sud de la Méditerranée est également dans les tuyaux. Antonio Bautista doit se rendre en Tunisie et au Maroc à Marrakech pour une éventuelle implantation. Il indique également que l’enseigne détient déjà 3 Cafés en Égypte dont un au Caire ». Et, avec 7 établissements implantés au Moyen-Orient, il entend retourner « au Liban pour une relocalisation d’un Café à Beyrouth ».
Il est à noter que le Hard Rock International, inc a été racheté en mars 2007 par la tribu des indiens Seminoles de Floride
Patricia Maillé Caire

Hard Rock Café Marseille recrute

Plus de 100 postes sont à pourvoir : cuisiniers, serveurs, vendeurs, etc.
Plus d’infos sur facebook Hard Rock Café

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.