Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Méditerranée > Echanges > Villa Méditerranée : Une inauguration officielle dans un contexte (...)

< >

Villa Méditerranée : Une inauguration officielle dans un contexte historique

lundi 8 avril 2013

La Villa Méditerranée a été inaugurée officiellement ce dimanche à l’issue du premier sommet des présidents des parlements de l’Union pour la Méditerranée. Construite par la Région, elle se veut un lieu d’échange et d’ouverture qui doit, par l’échange et le dialogue, contribuer à bâtir « la Méditerranée de demain ».

JPEG - 118.1 ko
C’est à Martin Schulz, Claude Bartolone, Michel Vauzelle, Najat Vallaud-Blekacem et Marie-Arlette Carlotti qu’est revenu l’honneur de couper le traditionnel ruban tricolore.
JPEG - 145.5 ko
Dans la foulée Martin Schulz et Michel Vauzelle ont dévoilé la plaque commémorative de l’inauguration du bâtiment.
JPEG - 97.9 ko
La Villa Méditerranée, située sur l’esplanade du J4 à proximité immédiate du MuCEM, est un bâtiment à l’architecture audacieuse conçu par Stefano Boeri.

A l’issue du premier sommet des présidents des parlements de l’Union pour la Méditerranée, qu’elle a abritée ce dimanche 7 avril, la Villa Méditerranée a été officiellement inaugurée à la mi-journée. C’est au président du Parlement européen et président en exercice de l’assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée, Martin Schulz, au président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Michel Vauzelle, au président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, à la ministre des Droits de femmes et porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, et à la ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l’exclusion, Marie-Arlette Carlotti, qu’est revenu l’honneur de couper le fameux ruban tricolore en présence de nombreuses personnalités (*). Dans la foulée, la plaque commémorative de l’inauguration du bâtiment a été dévoilée par Martin Schulz et Michel Vauzelle.
Le président de la Région PACA n’était pas le moins sensible à cet instant solennel. « C’est un moment très émouvant pour moi car c’est la Région qui l’a construite pour la dédier à la coopération euro-méditerranéenne. Ce n’est pas une consécration pour moi. J’ai consacré toute ma vie à la Méditerranée et je suis content de voir cette Villa qui témoigne à Marseille d’une vision moderne de la Méditerranée, à la fois sous-marine et aérienne pour regarder l’avenir », souligne-t-il.
Michel Vauzelle qualifie même le moment d’« historique ». « Pour la première fois, les présidents de tous les parlements européens et méditerranéens ont acté leur volonté de répondre aux vœux de la jeunesse qui demande un emploi, un logement et d’être écoutée. Pendant une semaine, on a eu un mélange d’élus locaux et de jeunes : c’est un nouveau printemps pour l’Europe et un nouveau printemps pour la Méditerranée », se réjouit-il.
Située sur l’esplanade du J4 autrefois occupée par les activités portuaires, entre le Vieux-Port de Marseille et le port de la Joliette, à proximité immédiate du MuCEM, la Villa Méditerranée est née de la volonté de la Région PACA de contribuer à la construction d’une communauté de destin entre les peuples de la Méditerranée. Sa vocation est d’être un lieu de rencontre et d’ouverture afin de contribuer, par l’échange et le dialogue, à bâtir « la Méditerranée de demain » : une Méditerranée « fraternelle, porteuse d’espoir, de solidarité et de paix ».

Un bâtiment à l’architecture audacieuse

La Villa Méditerranée accueillera ainsi différentes institutions, expositions et conférences. Elle invitera les experts mais aussi le plus large public à s’intéresser aux enjeux politiques, économiques, environnementaux, culturels et sociaux auxquels cette région du monde est confrontée.
Dans ce cadre, la Villa Méditerranée s’est donné une mission « exigeante et passionnante » : donner des clés de compréhension pour que chacun puisse se sentir acteur plutôt que spectateur, dépasser les préjugés et maintenir le dialogue vivace entre les citoyens. C’est d’ailleurs cette capacité à rendre accessible au grand public des thèmes traditionnellement réservés aux chercheurs et aux experts qui constitue l’originalité du projet Villa Méditerranée.
Il s’agit également d’un bâtiment à l’architecture audacieuse qui a fait l’objet d’un concours, remporté en 2004 par l’architecte Stefano Boeri. Les travaux ont ensuite démarré en 2010. Acteur engagé de la scène politique et culturelle italienne, Stefano Boeri s’inscrit dans une tradition humaniste qui le rend particulièrement sensible aux transformations en cours dans le monde méditerranéen. Il explique que « la première intention du projet était de faire pénétrer un morceau de mer à l’intérieur du bâtiment… C’est l’élément principal d’union qui oriente, anime et organise le projet tout entier. »
L’architecte a ainsi conçu un édifice hors normes qui développe ses espaces sur et sous la mer et se distingue par une spectaculaire avancée en porte-à-faux de 40 mètres, au-dessus d’un bassin de 2 000 m². Le niveau supérieur, dont le toit culmine à 19 mètres au-dessus du bassin, accueillera un plateau d’exposition de 760 m², relié par une passerelle à une salle de 150 m² et entouré d’un belvédère en libre-accès.
La base du bâtiment, où est située l’agora, se trouve sous le bassin de 2,25 mètres de profondeur. Un amphithéâtre permet également d’accueillir spectacles, conférences et projections de films. A l’extérieur, la peau de béton, percée d’ouvertures, a été pensée comme un ruban parcourant tout l’édifice, de sa façade arrière à son toit, en passant par la face inférieure du porte-à-faux.

Serge PAYRAU

(*) Etaient également présents le préfet de Région Hugues Parant, le président de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole Eugène Caselli, le président de la Chambre de commerce et d’industrie Marseille-Provence et de l’association Marseille-Provence 2013 Jacques Pfister, le député des Bouches-du-Rhône Avi Assouly, le député européen Jean-Luc Bennahmias, le premier adjoint au maire de Marseille Roland Blum, le premier vice-président de la Région PACA Patrick Allemand, et les conseillers régionaux Robert Alfonsi, Catherine Giner et Bruno Genzana.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.