Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Société > Vers un mix de gaz 100% renouvelable d’ici 2050 en Provence-Alpes-Côte d’Azur (...)

< >

Vers un mix de gaz 100% renouvelable d’ici 2050 en Provence-Alpes-Côte d’Azur ?

mardi 25 septembre 2018

Gaëlle Rebec, directrice régionale de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) Provence-Alpes-Côte d’Azur, aux côtés de Jean-Luc Cizel, directeur Clients Territoire Méditerranée de GRDF et de Georges Seimandi, directeur territorial Rhône Méditerranée de GRTGaz, a décliné en Préfecture de Région et devant une centaine d’acteurs concernés, élus locaux, agriculteurs, industriels, chercheurs et porteurs de projet en cours, l’étude prospective sur le gaz 100% renouvelable en 2050 en France métropolitaine, parue le 30 janvier 2018.

JPEG - 133.7 ko
De gauche à droite Jean-Luc Cizel, Gaëlle Rebec et Georges Seimandi. Les 3 auteurs de l’étude sur "Un mix de gaz 100% renouvelable en 2050 ?" (Photo M.B.)

Gaëlle Rebec a présenté une étude -complétant sa précédente sur l’électricité, horizon 2035-2050- pour apporter un éclairage aux décideurs publics. Il s’agit « de voir si cela est possible et sous quelles conditions  ». L’étude montre que « l’on est capable de couvrir l’ensemble de la consommation de gaz en France par du gaz renouvelable »...

Jean-Luc Cizel, directeur Clients Territoire Méditerranée de GRDF définit le rôle de GRDF : « Nous faisons en sorte de sensibiliser, réunir et fédérer les acteurs de la filière, ceux qui disposent d’intrants, donc de produits ou de matières potentiellement méthanisables et enfin ceux qui sont capables de les accompagner dans une démarche d’installation d’une usine de méthanisation. » Puis, poursuit-il : « Nous prenons en charge les gaz qui sont produits en les raccordant à notre réseau et en faisant en sorte que les gaz soient épurés. Cela nous permet de stocker ce gaz, de le transporter et le distribuer à l’endroit où il y en a besoin ». Jean-Luc Cizel qui parle de « fabrication locale » évoque également les financements, la position des riverains, les différents projets en cours en Provence-Alpes-Côte d’Azur...

JPEG - 134.3 ko
Olivier Charles, PDG d’Apt Union et Hervé Madiec, directeur général régional de Suez eau France (Photo M.B.)

Deux porteurs de projets étaient présent lors de cette réunion en préfecture .

Hervé Madiec, directeur général régional de Suez eau France est à la tête d’un projet à Marseille de méthanisation, public-privé, à La Cayolle, à partir de la transformation des boues issues de la station d’épuration de la métropole Aix-Marseille Provence "Géolide" sous le stade vélodrome. Il décrit cette méthanisation à partir des pollutions qui vont être traitées par le site de La Cayolle. Pollutions mises « dans des grands digesteurs », « comme des cocottes minute géantes, d’une vingtaine de mètres de hauteur » pour les faire fermenter et pour en produire du gaz, du méthane qui, une fois nettoyé « peut être injecté dans le réseau de gaz naturel ». Il s’agit d’un projet public/privé avec la Métropole Aix-Marseille-Provence qui participe à l’investissement de 9M€ pour un 1/3 et qui gérera en direct cet équipement dans 10 ans. Le démarrage est prévu au 1er janvier 2019...

Autre exemple, le projet de méthanisation porté par Olivier Charles PDG d’Apt Union. Ce chef d’entreprise témoigne et interpelle les auteurs de l’étude pour aider davantage des petites structures comme la sienne. Il demande deux changements, une simplification administrative, «  aujourd’hui c’est plutôt des usines à gaz, sans jeu de mot, que l’on a en face de nous plutôt que des structures simples et réactives » et une aide financière réelle, c’est la subvention de l’Ademe qui lui a permis d’avoir un emprunt, nécessaire pour compléter son auto-financement. Dresse le portrait de son entreprise qui produit des fruits confits : Apt Union transforme 10 000 tonnes de fruits par an, emploie 250 personnes. « Ces fruits, une fois transformés à l’aide de sucre, vont aller dans l’incorporation de produits finis comme les tablettes de chocolat aux oranges, aux framboises, des biscuits ou des pâtisseries avec des inclusions de fruits  ». Voit dans son projet de méthanisation qui, a l’été 2019 sera en phase de test, un moyen de respecter encore mieux les normes environnementales du Parc régional du Luberon, où est implanté son site industriel...

JPEG - 106.8 ko
Anne Claudius-Petit, conseillère régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur (Photo M.B.)

Anne Claudius-Petit, conseillère régionale vice-présidente de la commission, Développement durable -représentant le président de la Région Sud, Renaud Muselier- a conclu ces rencontres. Elle annonce le vote ce 19 octobre prochain du Sraddet, (Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable et d’égalité des territoires)...

Propos recueillis par Mireille BIANCIOTTO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.