Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Vœux à la Police Municipale de Marseille - Caroline Pozmentier : "une (...)

< >

Vœux à la Police Municipale de Marseille - Caroline Pozmentier : "une politique qui fonctionne"

mercredi 17 janvier 2018

Un public venu en nombre a assisté à la cérémonie des vœux à la police municipale de Marseille. Une cérémonie qui, comme devait le déclarer Caroline Pozmentier-Sportich, adjointe en charge de la sécurité prenait un écho particulier pour l’élue : « Cela fait bientôt dix ans que vous avez souhaité me confier la délégation de la Sécurité publique et de la Prévention de la délinquance ». Une politique, menée sous l’autorité du maire de Marseille, « dans un esprit d’équipe avec nos partenaires, est une politique qui fonctionne », insiste-t-elle.

JPEG - 125.6 ko
Vœux à la police municipale de Marseille (Photo Robert Poulain)
JPEG - 99.5 ko
Remise de lettre de félicitations par Caroline Pozmentier-Sportich en présence de Jean-Marie Salanova, directeur départemental de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône, du préfet de police Olivier de Mazières et du maire de Marseille Jean-Claude gaudin (Photo Robert Poulain)

L’élue à la sécurité rappelle : « Nous avons doublé nos effectifs, renforcé leurs équipements et déployé un réseau de vidéoprotection de 1 030 caméras (1 500 en 2020), réparties sur toute la ville de façon équitable ». « En 2017, poursuit-elle, nous vous avions promis une "Smart Police". C’est chose faite, avec dernièrement le lancement des caméras-piétons, l’informatisation de l’armurerie, la mise en place de la main courante informatique à l’aide de tablettes numériques, ou encore un partenariat avec une application citoyenne pour situations de crise ». Et à l’heure où le Gouvernement travaille sur une « police de sécurité du quotidien », Caroline Pozmentier-Sportich considère que « notre expérience et nos projets peuvent légitimement l’inspirer ». Puis d’en venir à l’importance de l’action conduite en matière de prévention de la délinquance. Il s’agit, pour l’élue, « de restaurer l’autorité avec la Cellule de citoyenneté et de tranquillité publique. Plus de 500 dossiers ont été instruits en trois ans pour des faits d’absentéisme ou de troubles à l’ordre et à la tranquillité publiques, voire même de non-respect de la réglementation municipale ». Il s’agit aussi de réparer, d’agir pour l’aide aux victimes et la prévention de la récidive « grâce au partenariat établi avec la Justice plus de 350 condamnés à des peines de travaux d’intérêt général (TIG) ont été reçus dans les directions municipales et les mairies de secteur, et l’année 2018 verra l’ouverture de postes dans les centres sociaux pour y accueillir des « TIGistes » de 16 à 18 ans ». De plus, dans le cadre des CLSPD (Conseil Local de Prévention de la Délinquance ndlr) de Marseille territoriaux, « en lien étroit avec les maires de secteur, 125 opérations ont été menées en 2017 sur de nombreux quartiers, grâce à une coopération opérationnelle entre les forces de l’ordre et les services municipaux et métropolitains ». La sécurité routière, en ligne de mire du gouvernement, n’est pas en reste. « Nous poursuivons notre engagement auprès des écoles, dans lesquelles une piste de sécurité routière est déployée et activée par nos policiers municipaux pour enseigner la prudence à nos enfants », précise l’élue qui ne manque pas également d’évoquer la prévention de la radicalisation. « La ville de Marseille a initié et consolide un réseau de référents, agents municipaux volontaires et préalablement formés afin de faciliter la détection et le signalement des personnes susceptibles de basculer dans un processus de radicalisation ». L’élue évoque la menace terroriste, la haine anti-flics : « Face à ce contexte, les élus locaux sont en première ligne et la signature par la ville de Marseille de la Déclaration de Nice du 29 septembre 2017, aux côtés d’élus de 60 autres villes d’Europe et de la rive Sud de la Méditerranée, affirme cette volonté d’agir en mettant en avant les atouts propres aux collectivités que sont, une fois encore, la proximité et la connaissance du terrain ». Elle remercie le Département des Bouches-du-Rhône et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour leur soutien.

« Vous avez assuré, en 2017, la sécurisation des manifestations sportives les plus variées »

Jean-Claude Gaudin rend hommage à son tour à la police municipale : « Vous avez assuré, en 2017, la sécurisation des manifestations sportives les plus variées, avec en point d’orgue le tour de France qui a mobilisé près de 330 d’entre vous. Et nous avons tous la conscience que ces missions se sont surajoutées à celles que vous remplissez au quotidien et vous ont demandé un engagement exceptionnel, tant pour les agents présents sur le terrain que pour ceux qui planifient, assistent et soutiennent dans l’ombre ». « Au niveau municipal, poursuit-il, nous avons multiplié les moyens de prévention en sécurisant un maximum de sites, matériellement ou par vidéo-protection. Mais, le rôle de l’humain reste primordial et c’est pour cela que nous avons également augmenté les effectifs de police municipale, élargi votre temps de présence sur la voie publique et que nous avons fourni à chaque agent des moyens de protection et d’intervention modernes ». Il annonce qu’un nouveau soutien du Département 13 permettra en 2018 l’acquisition de nouveaux véhicules de police. Cette année verra également : « la création d’une nouvelle base de police municipale, Boulevard Françoise Duparc, dans le 4e arrondissement, avec l’aide, là encore déterminante du Conseil départemental. Ce bâtiment permettra de réorganiser la répartition des effectifs avec la base actuelle du Boulevard de Plombières ». La cérémonie s’est poursuivie par la remise de lettres de félicitations à des policiers municipaux pour leurs actes de courage.
Michel CAIRE

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.