Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Politique > Vœux de FO au maire de Marseille : tout va presque pour le mieux dans le (...)

< >

Vœux de FO au maire de Marseille : tout va presque pour le mieux dans le meilleur des mondes

samedi 9 janvier 2016

C’est au sein d’un théâtre de l’Odéon comble à l’instar des matinées d’opérettes que le syndicat Force Ouvrière (FO) les Territoriaux a présenté ses vœux au maire LR de Marseille, Jean-Claude Gaudin, par la voix de son secrétaire général Patrick Rué. Petit cahier de doléances pour un large satisfecit.

JPEG - 101.2 ko
Le maire de Marseille entouré de Patrick Rué (FO), Martine Vassal, présidente du conseil départemental 13 et Sabine Bernasconi maire des 1/7 (Photo D.R.)

C’est en présence d’un aréopage d’élus LR et de militants que Patrick Rué a présenté ses vœux au maire de Marseille, qu’il se plaît à appeler « monsieur le Président de la Métropole Aix-Marseille-Provence ». Il débutera son intervention en évoquant la disparition « de mon ami, de votre ami, de notre leader Gérard Dossetto ». Le temps d’annoncer : « En ce qui concerne notre syndicat des territoriaux nous lui rendrons un dernier hommage militant le 12 janvier ». Revient sur une année 2015 « bien tristounette ». « Les attentats et le climat de psychose qui en a découlé nous ont tous meurtris. La solidarité nationale s’est exprimée mais les dernières élections régionales nous ont confirmé la confusion que ces événements ont créée dans la tête de la population », indique-t-il, avant de lancer : « Nous, à Force Ouvrière notre ciment c’est notre indépendance à l’égard des partis politiques, certes, mais aussi on l’oublie plus souvent, en dehors des emprises religieuse ou philosophique. Ce dernier point étant d’ailleurs un peu trop négligé depuis quelque temps dans nos rangs. A Force Ouvrière tout le monde est libre de ses appartenances mais la conduite de FO, qu’elle soit nationale ou locale se décide uniquement dans nos instances. » Comprendra qui pourra...

« Après plusieurs années de diète en matière d’effectifs la plupart des services opérationnels sont proches de l’agonie »

Et de s’inscrire dans son rôle de syndicaliste en parlant « d’année de souffrance » pour les personnels des écoles et des crèches. « Nous avons vécu des situations, dues au manque criant de personnel, que nous n’avions jamais rencontré », considère-t-il.
« En plus de cette pénurie poursuit-il, il faut ajouter les difficultés liées à l’installation des TAPS ; pallier l’interruption des livraisons de la Sodexo et enfin pour couronner le tout la mise en place de la "démarche qualité" sans aucun moyen. Les crèches ont surfé plusieurs semaines sur le seuil de sécurité entraînant la fermeture. » Patrick Rué lance alors un message « de détresse » au maire de Marseille. Tout en considérant que « l’effort amorcé » pour ce début d’année doit être « amplifié et quantifié », avec des procédures accélérées. Il préconise : « Il faut faciliter les recrutements d’emplois précaires comme les ASIC sur des emplois à temps plein car les agents des écoles et des crèches ne pourront en aucun cas finir l’année scolaire dans les mêmes conditions. » Considère qu’ il y a un deuxième levier : « C’est celui de la réorganisation de ces services, car sans vouloir être désagréable il y aurait beaucoup à faire. » « Il faut dire aussi, ajoute-t-il qu’après plusieurs années de diète en matière d’effectifs la plupart des services opérationnels sont proches de l’agonie à l’exception de la Police Municipale où des efforts importants ont été consentis ». Tout en rassurant le maire, « Nous sommes particulièrement conscients des difficultés budgétaires que vous rencontrez », il rappelle qu’il y a des secteurs qui ne peuvent plus attendre. Citant, entre autres, les service de l’opéra , de l’entretien, de la SOF... Insistant sur le profond attachement du syndicat au service public. « C’est pour cela que nous voulons que les piscines actuellement en régie municipale le restent », prévient-il. Et d’aborder le sujet qui fâche : « Peut-être que la Métropole apportera quelques solutions aux difficultés que vous rencontrez .Ce ne sont pas les atermoiements de ces derniers jours qui modifieront le cours de l’histoire ».

« Pour nous à FO il y a deux catégories d’élus politiques, ceux qui travaillent avec nous et les autres. »

Et vient la phase des satisfecits : « Aujourd’hui je peux dire publiquement qu’avec mon syndicat nous sommes particulièrement satisfaits que vous ayez été plébiscité à ce poste (de président ndlr). Nous étions des précurseurs mais vos proches politiques en ont fait autant au premier rang desquels Yves Moraine. Même madame la Ministre et monsieur le Premier Ministre s’y sont mis. Tout ça pour vous redire, monsieur le Président, notre grande satisfaction pour votre élection. » Élection qui est aujourd’hui contestée. Et d’espérer que « certains élus du Département s’inspireront de votre sens du devoir. Vous êtes un exemple pour la classe politique, certains Maires devraient s’en inspirer. » Dévoilant : « Pour nous à FO il y a deux catégories d’élus politiques, ceux qui travaillent avec nous et les autres. »
Rappelle qu’avec l’ouverture de la Métropole « la Ville de Marseille doit très rapidement se réorganiser avec un nouveau pyramidage et des redistributions de service ».
Juge que l’organigramme de la Ville « sera intimement lié à celui de la Métropole.
Mais, que ce soit pour la ville de Marseille ou la Métropole, FO est dans les starting-blocks.
 » D’autant plus, poursuit-il : « que pour la Métropole, nous aurons à nouveau des élections professionnelles avant la fin de l’année, avec l’intégration de territoire pas toujours favorables à notre organisation syndicale. Mais, tous nos délégués trépignent déjà d’impatience d’aller en découdre ». Patrick Rué tient à remercier le maire pour l’augmentation des Tickets Restaurant ; le jour de congé supplémentaire pour les fêtes de fin d’année « qui a été très apprécié par le personnel » ; pour la nouvelle tranche de réajustement des emplois reclassés... Et de finir par présenter ses vœux au maire tout en rappelant que le syndicat les lui présente pour « la vingtième fois ».

« Nous avons tout à gagner à avoir une métropole forte »

Après avoir évoqué « l’année écoulée porteuse d’événements sans précédent », le maire de Marseille dénonce « le désengagement de l’État qui baisse les dotations aux collectivités locales ». Ce qui n’est « pas sans effet sur la qualité du service public ».
Il estime avec FO « pouvoir partager ce sens de la responsabilité et du service public ». Syndicat avec lequel il a établi « une relation forte et souvent constructive ». Le maire entend « préserver ce dialogue indispensable » et « pouvoir compter sur des personnels compétents pour répondre aux nouveaux défis » . En particulier à l’heure où la métropole Aix-Marseille-Provence « va exercer des compétences importantes ».
Jean-Claude Gaudin considère : « Nous avons tout à gagner à avoir une métropole forte et moteur pour l’ensemble du territoire » avant d’assurer qu’elle ne le sera qu’« avec une ville de Marseille reconnue et soutenue ».
De revenir sur « son attachement » à FO « qui est connu ». Rappelant : il est même arrivé que l’on m’interroge qui gouverne cette ville Gaudin ou FO ? Gaudin a toujours fait attention à FO. Ces hommes et ces femmes qui ont su se débarrasser du carcan politique ; se séparer de forces politiques, notamment une, qui voulait s’emparer du syndicalisme. » En ce qui concerne les efforts réclamés par le syndicat, le maire d’assurer : « Je les ai entendus et ce sera fait ».
Patricia MAILLE-CAIRE

Messages

  • Je vois dans les rues beaucoup de SDF avec des chiens quand je leur pose la question d’un abri pour la nuit vu l’hiver qui arrive, ils me répondent qu’il n’y a pas de centre d’accueil prévus pour les SDF avec leur chiens !
    Nos élus doivent mettre en place des lieux d’accueil de nuit avec des chenils individuels ou pour plusieurs chiens habitués à rester ensemble, pour permettre de mettre les SDF avec leur chiens à l’abri du froid.
    Prévoir un lieu pour se reposer, avec toilettes et douches, vêtements de rechange, médicaments de base, visites médicales et aussi soyons fous visites vétérinaires pour les chiens.
    Peut être alors pourrons nous mieux fêter Noël si on pensait aux autres !
    Voilà comme je vois une homme politique en autre....

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.