Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Ailleurs > Société > Vous avez dit confinés ? Rencontre avec Cyril Rouquet-Prévost, le chef qu’il (...)

< >

Vous avez dit confinés ? Rencontre avec Cyril Rouquet-Prévost, le chef qu’il vous faut !

mercredi 22 avril 2020

Mireille Sanchez [1] -qui nous délecte de ses recettes via sa chronique "La Cuisine de Mireille" ou encore nous incite à dévorer nombre d’ouvrages qu’elle met en lumière dans "La Bibliothèque de Mireille"- se lance dans une nouvelle aventure en allant à la rencontre (devant l’écran) de personnalités qui sont confinées avec "Vous avez dit confinés ?". Celui qui ouvre cette série "so confinée" est Cyril Rouquet-Prévost.

JPEG - 68.1 ko
Cyril Rouquet-Prévost devant ses fourneaux vides… (Photo D.R.)

Présenter Cyril Rouquet-Prévost, c’est d’abord faire un inventaire à la Prévert : Chef, animateur, producteur d’émissions et de films culinaires, journaliste, consultant, auteur de livres de cuisine mais aussi triple médaillé d’or aux JO de la Gastronomie « YiYin Cup », en 2012, 2017 et 2018, à Beijing (Chine)… Présentateur de l’émission « Plateau Gourmand » sur LCI, au ton décalé, débordant de bonne humeur, Cyril ne cesse de redonner le goût de cuisiner des produits simples et de terroir à la France. Dans l’émission « Une ambition intime » sur M6 France, c’est lui qui cuisine les plats « souvenir d’enfance » des invités de Karine Le Marchand. Des séquences émouvantes ou hilarantes… Grand professionnel, infatigable voyageur, on croise Cyril au gré d’un « cook book fair » à Francfort, un «  cook show  » à Macao, sur un plateau télé en France mais aussi en Malaisie, Chine, Angleterre, États-Unis, Maroc… faisant partout la démonstration de sa cuisine de cœur et de goût. Et du cœur, il en a le bougre ! Ce provocateur d’émotions culinaires, avec autant de joie que de bienveillance, entraîne les participants et les spectateurs de ses shows à partager les cuisines du monde avec des recettes simples, décomplexées, inventives et goûteuses. Sûr que pour Cyril Rouquet-Prévost, le monde de la gastronomie ne sera jamais assez grand !

Cyril Rouquet-Prévost devant ses fourneaux vides…

Destimed : Cyril Rouquet-Prévost, comment vous présentez-vous ?
Cyril Rouquet-Prévost : Alors là c’est un gros problème car je suis chef, journaliste, producteur. Bref, plusieurs casquettes dans ce domaine gastronomique et touristique qui est tellement passionnant et dont on peine à faire le tour. Bon, faire un tour en ce moment, c’est vite fait, ça se limite à ma cuisine, mon salon et mon jardin ! Mais j’ai l’impression d’être un petit couteau suisse dans ce magnifique milieu qu’est la gastronomie.

Quel impact a le confinement sur votre principale activité ?
Le confinement ne m’empêche pas de travailler, mais les interdictions de sortie et d’exercer ont eu, comme pour tous les chefs, une réduction à zéro de mes activités professionnelles. Pas facile le télétravail dans la gastronomie ou le tourisme…

Comment vous occupez-vous ?
Je me suis mis à la cuisine ! Non je déconne, de ce côté, rien n’a changé je cuisine toujours autant et j’aime partager mes recettes. J’en profite pour saluer toutes les initiatives solidaires qui sont mises en place, notamment « Étoilés et Solidaires  » qui s’occupe de nos aînés. Ce fut un plaisir d’apporter un petit peu d’aide. J’ai redécouvert la notion de prendre son temps. Je prends le temps d’observer la nature, j’ai découvert que mon jardin abritait un couple de geais, une perruche, le gazon est recouvert de pâquerettes, c’est magnifique. Je lis pas mal : des vieux grimoires de recettes. Je suis devenu une véritable fée du logis. Côté sport, je suis devenu un as du ping-pong. De toute façon, j’ai jeté ma balance, elle n’avait plus de piles. Côté playlist, elle est toujours aussi pourrie mais elle est réconfortante. J’ai fait le tour de toutes les plateformes de streaming et je fais le tri de toutes les applications téléchargées car chaque jour on me demande de me connecter via une nouvelle appli. Donc là-dedans je fais le ménage aussi. J’aurais bien bricolé, mais les magasins de bricolage étant fermés… Bref, on s’occupe comme on peut.

Cela a-t-il modifié vos projets à court et moyen termes ?
Les projets à court terme ont tous été stoppés. Je devais partir en Arctique faire un magnifique reportage sur les populations indigènes, puis au Japon, en Malaisie, en Indonésie et en Chine... Tout cela est pour le moment en stand-by. Côté TV, tous les tournages sont arrêtés. On verra à la « libération ».

Comment envisagez-vous votre « reprise » ?
J’ai plein de projets. Ils sont essentiels pour voir le bout tunnel, et cela me permet de rester fonctionnel. Entre écriture, voyages et TV, cela devrait être une belle reprise. Je suis d’une nature optimiste. Et puis il va falloir réinviter nos fonctionnements, cela donne de l’énergie. Je travaille également sur des projets de solidarité, car en ce moment je pense à tous ceux qui en bavent, réellement, que l’on ne voit pas forcément dans les journaux ou sur les écrans. Il y a une grosse majorité silencieuse de chefs qui souffrent. À Paris notamment, certains ont déjà pas mal souffert avec les gilets jaunes, puis les grèves de décembre et enfin ce confinement… Donc j’ai un projet pour aller dans leur sens.

Avez-vous une programmation de vos prochaines émissions ou interventions à communiquer ?
Pour le moment tout est en mode secret. J’ai l’impression de vivre « Secret Story » avec ce confinement (bon je pense que le niveau intellectuel est plus élevé, quoique…) Ces projets TV ont une dimension nationale et internationale. Il y a aussi des livres à sortir mais j’ai un peu peur que tous les chefs se soient mis à écrire et qu’il va y avoir un sacré télescopage de scripts maintenant dans les boîtes d’éditions. A bon entendeur, salut !

Voulez-vous donner le lien d’un podcast d’une de vos émissions ou d’une recette de cuisine à partager avec les lecteurs de Destimed ?
J’ai lancé des rendez-vous vidéo gourmands « Stay At Home Kitchen » pour que chacun puisse cuisiner sans trop sortir. Alors rendez-vous les lundis, mercredis et vendredis sur « Stay At Home Kitchen  » pour des petites recettes faciles et sympathiques. Des recettes à petit budget, qui nécessitent très peu d’ingrédients. De la sorte, les gens n’ont pas besoin de sortir pour faire des courses, ils peuvent utiliser ce qu’ils ont dans leurs placards. Voici une recette de pain pita (je ne fais que des pains spéciaux, je continue d’aller chez mon boulanger pour l’aider à se maintenir) - cette recette c’est pour ceux qui sont en manque de Kebab, pas de pitié pour la pita ! - et une crème chocolat ultra simple à faire. Il y a une vidéo dans l’article : ICI.
Propos recueillis par Mireille SANCHEZ

Plus d’info sur Cyril Rouquet-Prévost : cyrilrouquet.com


[1 Mireille Sanchez est aussi l’auteure de l’ouvrage "Le Poulet Voyageur" - 1000 recettes et autres petites histoires- paru aux Éditions BPI - 890 pages -35 € prix du "Meilleur livre de cuisine du monde 2019" (Best in the world Gourmand International Award 2019).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.