Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille : La sculpture de Vighen Avetis "La mère Arménienne couvrant ses (...)

< >

Marseille : La sculpture de Vighen Avetis "La mère Arménienne couvrant ses quatre fils" dévoilée

jeudi 8 octobre 2015

C’est à l’entrée du siège institutionnel de Marseille Provence Métropole (MPM), Jardin du Pharo que la sculpture de « La mère Arménienne couvrant ses quatre fils » a été dévoilée par le président Guy Teissier, en présence de Vartan Sirmakes, Consul Général d’Arménie et Vighen Avetis, Sculpteur de l’œuvre.

JPEG - 283.2 ko
La statue de "La mère Arménienne couvrant ses quatre fils" a pris place au siège institutionnel de Marseille Provence Métropole (Photo Robert Poulain)
JPEG - 262.6 ko
(Photo Robert Poulain)
JPEG - 260.5 ko
Le sculpteur Vighen Avetis auprès de son œuvre « La mère Arménienne couvrant ses quatre fils » (Photo Robert Poulain)
JPEG - 151.5 ko
Guy Teissier : "je suis très heureux et fier d’avoir installé cette statue monumentale à l’entrée du siège de notre Communauté urbaine" (Photo Robert Poulain)
JPEG - 165.1 ko
(Photo Robert Poulain)

A l’occasion du centenaire du génocide arménien, Marseille Provence Métropole accueille durant le mois d’octobre en cette année de commémoration « La mère Arménienne couvrant ses quatre fils », œuvre signée par le sculpteur Florentin d’origine arménienne Vighen Avetis. En hommage au peuple arménien, un concert a été proposé aux invités. Trois Quatuor à cordes seront interprétés par les violons Alain Babouchian et Camille Aeriguian-Musco, l’Alto Alexandre Guergovitz et le violoncelle Charles Arzounian. Le Ténor Pierre Capel accompagnera un des Quatuor à cordes. Guy Teissier de déclarer : « Dans le cadre de la commémoration des 100 ans du génocide arménien, je suis très heureux et fier d’avoir installé cette statue monumentale à l’entrée du siège de notre Communauté urbaine, où les élus de la République débattent et délibèrent pour le respect et le bien-être de tous nos concitoyens. Cette œuvre a fait le tour de l’Europe tant elle est symbolique de la cause qu’elle défend. Se souvenir, commémorer, expliquer aux plus jeunes, est primordial. La mémoire est une forme de méditation qui doit aboutir à la conscience de tous nos actes… Aujourd’hui, nous devons aller plus loin. C’est pourquoi j’ai cosigné une proposition de loi qui vise à "réprimer la négation des génocides et des crimes contre l’humanité du XXe siècle", dont le génocide arménien. »
Anna CHERMANN

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.