Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

https://www.business-story.biz/pour-votre-projet-faites-vous-accompagner-par-un-expert-comptable?ticket=ST-71690-RHTtBjMbDfkU2XtyOyJ3iwFi9QU-cas01

Accueil

< >

Allocution du Président de la République. Pour Renaud Muselier : Emmanuel Macron "a fixé un calendrier et une méthode, mais n’a répondu qu’à la moitié des problématiques"

mardi 14 avril 2020

JPEG - 23.9 ko
(Photo Robert Poulain)

Le Président de la République s’est exprimé devant les Français, sur la stratégie nationale de lutte contre le Coronavirus, dans un contexte de forte attente quant à la situation sanitaire, économique et politique. Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président de Régions de France souligne dans un communiqué : « En fixant un nouveau délai de confinement au 11 mai, le Président de la République a répondu favorablement à une attente importante des territoires : il fallait, dès ce soir, montrer aux Français qu’il existe un cap, une perspective clairement établie dans le temps. C’est chose faite, et cela comporte un certain nombre de conséquences importantes pour les événements sportifs et culturels, à commencer par les festivals estivaux chez qui l’attente était très forte. » « Ce cap de déconfinement, poursuit-il, a également été fixé pour la réouverture des établissements scolaires et les entreprises. Ces mesures ne peuvent pas être prises du jour au lendemain : elles doivent naturellement être accompagnées d’un dispositif sanitaire adapté. Il a ainsi annoncé le déploiement d’une vaste campagne de dépistage pour les publics les plus menacés, mais aussi la remise à chaque Français d’un masque grand public partout sur le territoire. Cette stratégie sanitaire nouvelle, applicable dès le 11 mai, paraît adaptée à un déconfinement progressif : encore faut-il en avoir les moyens partout dans le pays ! » Pour Renaud Muselier : « La France doit donc continuer, avec l’appui de ses entreprises, et de ses collectivités territoriales, de se munir d’un maximum de stock de tests comme de masques. C’est une exigence essentielle à laquelle la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur apportera tout son concours, comme elle le fait depuis le début de la crise. Sur ce volet, le Président de la République n’a répondu qu’à la moitié des enjeux : pas de traitement identifié malgré la rencontre avec le Professeur Didier Raoult, alors que la visibilité sur le stock et l’approvisionnement en masques et en tests reste flou. » Enfin,conclut-il : « Le Président de la République a également tracé un certain nombre de perspectives importantes pour l’avenir : réindustrialisation de la France pour assurer son indépendance, recentrage sur la solidarité et sur l’humain. Nous aurons à faire face à un choc économique sans précédent pour lequel des dispositifs d’urgence, de solidarité et de relance sont mis en place par L’état et par toutes les régions de France, dans le cadre du Plan national de solidarité. Cette projection dans l’avenir est bien sûr essentielle, mais nous devons avant tout rendre cet avenir possible ! Pour cela, je regrette que le Président de la République n’ait pas totalement et concrètement répondu à tous les enjeux sanitaires de cette crise. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.