Recherche

Accueil > Budget rectificatif 2022 : l’Assemblée nationale adopte plusieurs (...)

< >

Budget rectificatif 2022 : l’Assemblée nationale adopte plusieurs rallonges anti-inflation, sans recourir au 49.3

mercredi 9 novembre 2022

L’Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mardi 8 au mercredi 9 novembre des retouches au budget 2022, avec de nouvelles mesures anti-inflation comme un chèque énergie. Les députés ont adopté en première lecture (avec 181 voix contre 137) ce projet de budget rectificatif, qui vise à amortir pour cette fin d’année le choc de la hausse des prix.

Le ministre délégué aux Comptes publics Gabriel Attal considère que « par ce vote, l’Assemblée nationale a adopté des mesures essentielles pour continuer à protéger le quotidien des Français ». Il cite notamment : « Chèque énergie exceptionnel pour 12 millions de ménages, aide financière pour les Français se chauffant au bois, soutien aux universités pour leurs factures d’énergie... ».

Le projet prévoit également le versement d’un chèque énergie de 100 à 200 euros pour les foyers les plus modestes, soit un montant de 1,5 milliard d’euros. Des crédits sont par ailleurs ouverts pour des aides aux agriculteurs. Vivement critiqué ces dernières semaines par les oppositions, lui reprochant de ne pas tenir compte avec le 49.3 des votes de l’Assemblée, le gouvernement a donné son feu vert à plusieurs de leurs propositions.

Majorité présidentielle et oppositions ont ainsi voté ensemble en faveur d’un amendement socialiste prévoyant une aide de 230 millions d’euros pour les ménages se chauffant au bois, qu’il s’agisse de bûches ou de de pellets, ces bâtonnets cylindriques dont les prix explosent.

Une aide de 40 millions d’euros, via un autre amendement socialiste, a été adoptée en faveur des associations œuvrant dans l’aide alimentaire, de plus en plus sollicitées. Ainsi qu’un amendement LFI à 8 millions d’euros pour permettre une revalorisation des personnels des centres municipaux de santé.

Un amendement LR pour augmenter de 29 millions d’euros les moyens dédiés à "MaPrimeRénov’", un dispositif d’aide à la rénovation thermique des logements, a également été voté. L’adoption d’un autre amendement LR a supprimé pour 2023 le critère de condition de ressources du dispositif quand il s’agit de rénovations globales. L’Assemblée a aussi adopté une aide de 5 millions d’euros à la presse, pour faire face à la hausse du prix du papier.
Le texte doit désormais être examiné par les sénateurs.
Source Franceinfo

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



[-]