Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

https://www.business-story.biz/pour-votre-projet-faites-vous-accompagner-par-un-expert-comptable?ticket=ST-71690-RHTtBjMbDfkU2XtyOyJ3iwFi9QU-cas01

Accueil > Fondation du Camp des Milles. Les jeunes des Ecoles de la deuxième chance (...)

< >

Fondation du Camp des Milles. Les jeunes des Ecoles de la deuxième chance rendent hommage à Samuel Paty

jeudi 22 octobre 2020

Les personnels et bénévoles de la Fondation du Camp des Milles-Mémoire et Éducation ont tenu ce mercredi 21 octobre, à rendre hommage à Samuel Paty, professeur d’Histoire-Géographie, assassiné au nom de l’extrémisme islamiste. Ils étaient entourés de 56 jeunes accompagnés par les Écoles de la 2e Chance de Marseille, Nice et Montpellier, par la mission locale et l’institut Télémaque de Montpellier, dans le cadre d’un dispositif « Journées Citoyennes » proposé par la Fondation EDF. « Moment émouvant et symbolique alors que la Nation rendait hommage à cet enseignant qui s’attachait à éveiller les jeunes à l’esprit critique dans le cadre des programmes d’Éducation Morale et Civique ». Après un temps d’échanges et de débat, les participants ont observé une minute de silence pleine de sens. « Une matinée au Camp des Milles suffit pour faire le lien entre le passé et le présent. Et pour comprendre qu’aujourd’hui, comme hier, "ne rien faire, c’est laisser faire". Rien ne justifie un meurtre. Jamais. Continuons à parler, à débattre, à éduquer. C’est la seule voie », a déclaré Denis Bouchard, responsable du programme à la Fondation groupe EDF. Le Directeur de la Fondation du camp des Milles, Nicolas Sadoul, a exprimé son soutien aux proches de la victime et au corps enseignant dans son ensemble. Il a rappelé que « la transmission des valeurs démocratiques et républicaines, dont la liberté d’expression, est dans l’ADN de la Fondation. Et qu’il est important de nous mobiliser et de nous unir contre toutes les dérives extrémistes, et aujourd’hui contre le terrorisme islamiste ». « Alors que faire ? Transmettre, éveiller, éduquer », conclut-il. Le message d’Alain Chouraqui, Président de la Fondation soulignait que « L’expansion d’une idéologie mortifère se combat d’abord par une éducation courageuse et tenace à la démocratie » et que « [la République doit réapprendre à être lucide et ferme dans le respect absolu de son identité et de ses principes ». La Fondation du Camp des Milles poursuit et renforce son travail d’éducation et de lutte contre les racismes, l’antisémitisme et les extrémismes, notamment auprès des jeunes publics. Plus de 400 000 jeunes ont été reçus en visites et ateliers depuis 8 ans et leur nombre s’accroît fortement d’année en année. Parmi eux chaque année 1 000 jeunes des Écoles de la deuxième chance pour des Journées d’action citoyennes.
La rédaction

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.