Recherche

https://www.business-story.biz/pour-votre-projet-faites-vous-accompagner-par-un-expert-comptable?ticket=ST-71690-RHTtBjMbDfkU2XtyOyJ3iwFi9QU-cas01

Accueil > Covid-19. Les hôpitaux des Alpes-maritimes ne parviennent plus à gérer (...)

< >

Covid-19. Les hôpitaux des Alpes-maritimes ne parviennent plus à gérer l’afflux de malades

dimanche 21 février 2021

Avec un taux d’occupation en réanimation de 95,7% au 14 février, les hôpitaux des Alpes-Maritimes font face à un afflux de patients qu’il devient difficile de gérer, bien supérieur à celui observé lors du premier confinement, au printemps 2020. A Nice, impossible de traiter tous les patients : plusieurs malades ont dû être évacués vers des hôpitaux de villes voisines. Un patient d’Antibes a ainsi été évacué vers Marseille, d’autres personnes hospitalisées à Grasse et Cannes ont également dû être transférées. « On ne peut pas attendre d’être à 100% d’occupation" pour envisager les transferts de patients, estime Carole Ichai, cheffe du pôle anesthésie-réanimation-urgences au CHU de Nice. Pour elle, la situation s’avère "très tendue et très préoccupante" avec un "flux entrant supérieur au flux sortant ».

En réaction, le président du conseil départemental, Charles-Ange Ginésy, a demandé, sur Twitter, un renfort de la vaccination dans les Alpes-Maritimes, comme cela a été le cas en Moselle. Il évoque des centres de vaccination utilisés à seulement "10% de leur capacité". Au total, 41 202 personnes ont reçu une première injection dans les Alpes-Maritimes depuis le début de la campagne de vaccination.

La rédaction

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.