Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Décès de Philippe Larue Grand reporter à La Provence

< >

Décès de Philippe Larue Grand reporter à La Provence

dimanche 13 juillet 2014

C’est avec tristesse que nous venons d’apprendre le décès brutal de notre confrère de La Provence Philippe Larue. La rédaction de Destimed adresse toutes ses condoléances à ses proches ainsi qu’à la rédaction de La Provence.

Messages

  • Adieu l’ami
    La stupeur et l’effarement ! C’est au fin fond des Gorges de l’Ardèche, sur le parcours des "spéciales" du Rallye de Monte Carlo, en tombant sur "Le Parisien-Aujourd’hui" que la triste et incroyable nouvelle de ton décès en Israël, à l’âge de 52 ans, m’a touché lundi matin. De la façon la plus inattendue, en voyant ton visage, ta casquette et tes "pattes" grises à la Jules Ferry, en "tête sortie" du "canard". Difficile d’y croire ; et pourtant ...
    Compagnon du quotidien " Le Provençal" des années 1980, à une époque où la jeune fraternité journalistique se mesurait aussi autour d’un ballon rond, nous avons fréquemment tiré sous les couleurs jaune et rouge, vers le but adverse, mais avec des veines différentes. Tes pieds - et tu le savais ! - n’ayant pas la même facilité que ta plume à courir sur le papier. Mais cela ne nous a pas empêché de gagner deux fois consécutivement, le Tournoi de la Presse du sud organisé à Saint-Martin-de-Londres. Ma fille Marine pour mascotte ; le regretté Lucien d’Apo, chef charismatique des Sports, pour gourou. Avec en prime, un retour en car vers l’avenue Roger-Salengro, plutôt animé et joyeux.
    La curiosité - valeur saine et primordiale de notre métier - t’était chevillée au corps et au coeur, et c’est pour cette raison qu’on pouvait te croiser sous les ors "obligés" de notre République dans certaines conférences de presse empreintes de langue de bois , mais aussi au bar du Grim à Marseille chez Jean-Marc Montera, ou au bistrot d’Entrevennes, au-dessus d’Oraison (04) quand tu as redonné vie médiatiquement à "L’Homme -semence", ce livre de Violette Ailhaud écrit en 1919 sur un village des Basses-Alpes ayant perdu tous ces hommes à la Guerre et qu’il fallait repeupler...
    C’est au coeur du boulot, sur ce fameux terrain que tu affectionnais tant, que tu as accompli ta dernière mission au coeur de la Bande de Gaza. Il y en avait pourtant tant d’autres à écrire...
    Le Club de la Presse Marseille-Provence-Alpes du sud adresse ses plus sincères condoléances à ta maman, à notre amie Nadia, ta compagne journaliste à La Provence, et à toute ta famille. Repôse en paix Philippe. On pensera souvent à toi, au détour d’un virage bordé de chanterelles, dans le silence de ces Alpes du sud que tu aimais tant...
    Jean-Pierre TISSIER
    Vice-président du Club de la Presse, délégué aux Alpes du sud.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.