Recherche

Accueil > Guerre en Ukraine. Mobilisation partielle décrétée par Vladimir (...)

< >

Guerre en Ukraine. Mobilisation partielle décrétée par Vladimir Poutine.

jeudi 22 septembre 2022

La mobilisation partielle a été décrétée en Russie, et elle entre en vigueur immédiatement. Lors d’une allocution télévisée mercredi 21 septembre, le président Vladimir Poutine a plongé son pays dans un nouveau chapitre de la guerre en Ukraine. Un total de 300 000 réservistes vont être appelés sous les drapeaux afin de grossir l’opération spéciale en cours, a précisé le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou. Un objectif spectaculaire : au début de l’invasion, l’armée russe comptait environ 190 000 soldats en Ukraine, selon les sources occidentales.

Après sept mois de guerre, il confirme qu’il défendra son pays par tous les moyens.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé mercredi une « mobilisation partielle » des Russes en âge de combattre, soit 300 000 réservistes, ouvrant la voie à une escalade majeure dans le conflit en Ukraine. Il a aussi laissé entendre qu’il était prêt à user de l’arme nucléaire pour défendre la Russie face à l’Occident, qu’il accuse d’être déterminé à détruire son pays.

« J’estime nécessaire de soutenir la proposition (du ministère de la Défense) de mobilisation partielle des citoyens en réserve, ceux qui ont déjà servi (...) et qui ont une expérience pertinente », a déclaré Poutine dans une allocution télévisée enregistrée. « Le décret sur la mobilisation partielle est signé », a ajouté le président russe.

Une menace à la résonance extrêmement forte

Selon le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, cela représente 300 000 réservistes, soit « un peu plus de 1% » du nombre de personnes mobilisables dans le pays, estimé à quelque 25 millions de personnes. Ces renforts seront déployés pour « consolider » et « contrôler » les lignes arrière, le long d’« une ligne de front qui fait plus de 1000 kilomètres » dans le Sud et l’Est de l’Ukraine. Cette décision intervient alors que les forces ukrainiennes ont mené une série de contre-offensives en septembre, forçant en particulier à la retraite l’armée russe dans la région de Kharkiv (Nord-Est de l’Ukraine).

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



[-]