Recherche

https://www.business-story.biz/pour-votre-projet-faites-vous-accompagner-par-un-expert-comptable?ticket=ST-71690-RHTtBjMbDfkU2XtyOyJ3iwFi9QU-cas01

Accueil > Indignation à Marseille après les propos racistes tenus par le président (...)

< >

Indignation à Marseille après les propos racistes tenus par le président d’un club nautique

mardi 27 avril 2021

Les élus de droite, de gauche, EELV et LREM de Marseille ont vivement condamné, ce mardi 27 avril, des propos racistes tenus par le président bénévole du Yachting Club de la Pointe-Rouge, un club nautique de Marseille, lors d’un conseil portuaire.

Évoquant le problème des incivilités lors d’une réunion sur le port de plaisance de la Pointe-Rouge le 22 février, Christian Tommasini a évoqué l’éventualité d’une « ratonnade » et déclaré : « Ils profitent de la demi-heure de parking gratuite… en plus, que des melons, que des Arabes. Pas un blond, un Blanc, un qui est bien comme il faut, non, que des Arabes », cite Marsactu (article réservé aux abonnés), qui a révélé les propos, enregistrement de la séance à l’appui.

La mairie suspend ses relations avec l’association

Dénonçant sur Twitter des propos "abjects et inacceptables", le maire de Marseille, Benoît Payan (PS), a assuré que la ville "suspend toutes ses relations avec cette association".

Hervé Menchon, adjoint écologiste au maire de Marseille en charge entre autres du nautisme vient de mettre en suspens l’ensemble des demandes de subventions déposées par l’auteur de ces propos inadmissibles. Il déclare sur facebook : « Je ne confonds pas les membres du club, que je respecte, je ne confonds pas les animateurs qui font un travail remarquable, je ne les confonds pas avec leur président. Cependant chacun doit prendre ses responsabilités face à ces propos odieux, je prends les miennes, au nom de la collectivité, en suspendant les demandes de subventions. »

« Aucun Français, quelles que soient ses origines, ses idées ou sa couleur de peau, ne mérite les propos stigmatisants qui ont été tenus. Ce n’est pas acceptable », a condamné de son côté la présidente LR de la métropole, Martine Vassal.

« Faire un article 40 pour saisir la justice »

Du côté de LREM, la députée Alexandra Louis a également mis en cause l’attitude de Didier Réault, le vice-président à la métropole délégué à la mer et au littoral, présent à la réunion, qui aurait dû « stopper net cette intervention raciste » et « faire un article 40 pour saisir la justice ».

Des propos signalés au parquet de Marseille

La mairie a annoncé son intention de faire un signalement auprès de la procureure de la République de Marseille. Les propos ont par ailleurs été signalés au parquet par l’association SOS Racisme et le collectif marseillais Trop jeune pour mourir, qui mobilise les habitants des cités contre la violence.
P.M.-C.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.